Navigation – Plan du site

Texte intégral

Séminaire de linguistique

1Responsables : Giuditta Caliendo et Bert Cappelle.

Programme

26 octobre 2018 : « Linguistique comparée des langues romanes »

30 nov. 2018 : « Troubles du langage »

21 décembre 2018 : « Traitement automatique du langage : analyse syntaxique en dépendances et sémantique distributionnelle »

25 janvier 2019 : « Syntaxe de l’italien »

15 février 2019 : « Langues des signes »

29 mars 2019 : « Dialogue entre la Linguistique Cognitive et l’Analyse Critique du Discours »

Séminaire de préparation au colloque du réseau CorHaLi 2019

2Responsables : Anne de Cremoux et Daria Francobandiera.

Argumentaire

Le séminaire vise la préparation de la 24e rencontre du réseau CorHaLi, qui aura lieu à Lausanne (Suisse), du 13 au 15 juin 2019, et qui aura pour objet l’étude des voix divines dans la poésie homérique, notamment dans les Hymnes, et/ou dans la tragédie grecque : quand les dieux parlent-ils et avec qui ? Ont-ils une façon propre de s’exprimer ? Relève-t-on des constances, ou des différences, dans la caractérisation de la voix divine dans les différents genres poétiques (épopée, hymnes, tragédie) ? Le séminaire prévoit cinq séances à rythme mensuel. Les trois premières séances du séminaire, assurées par Anne de Cremoux et Daria Francobandiera (novembre-décembre-janvier), seront consacrées à une réflexion sur les cadres théoriques généraux de cette thématique. Dans les séances suivantes (février-mars), les membres du laboratoire qui souhaitent participer au colloque présenteront leurs projets de communication et les soumettront à la discussion collective. La séance de mars sera également partiellement consacrée à une intervention de D. Steiner, professeur invitée.

Séminaire « « Lecture de la première Philippique de Démosthène »

3Responsables : Anne de Crémoux et Léna Bourgeois.

Argumentaire

Ce séminaire de lecture, dans la tradition de travail lilloise, portera sur des discours de Démosthène en commençant par sa Première Philippique. On y examinera le fonctionnement intrinsèque du texte, ses rapports à la fois aux auditeurs et aux réalités et sa relation avec les textes poétiques (en particulier dramatiques) et philosophiques de son époque, ainsi que sa réception antique grecque, y compris chez Hermogène et ses commentateurs, et latine et moderne (avec, par exemple, le Démosthène de Clemenceau).

Une telle lecture pourra ainsi rassembler les compétences et intérêts de la presque totalité des chercheurs de la thématique 1 du champ 2 de STL : rhétorique, philosophie et idées politiques, lien avec la tragédie et la comédie, tradition des commentaires anciens, histoire de la philologie, etc.

Cinq séances auront lieu, le mercredi de 17h à 19h : 17 octobre, 5 décembre, 6 février, 13 mars, 24 avril, ainsi qu’un atelier sur la réception de Démosthène, mercredi 15 mai de 16h à 19h.

Séminaire de lecture et traduction du Théétète de Platon (2e année)

4Responsables : Thomas Bénatouïl et ClaireLouguet.

20 septembre 2018 : Carla Di Martino : présentation de la section 153d-157d ; Michel Crubellier : présentation de la section 157e-160e.

Séminaire « Philosophie et rhétorique dans l'Antiquité : le De republica de Cicéron » (2e année)

5Responsables : Thomas Bénatouïl (STL) et Anne-Isabelle Bouton-Touboulic (HALMA).

Programme

14 novembre 2018 : Thomas Bénatouïl (STL), Anne-Isabelle Bouton-Touboulic (HALMA) et Rodolphe LePenru (STL), « Le débat sur la justice entre Philon et Laelius (livre III) »

7 décembre 2018 : Valéry Laurand (Bordeaux-Montaigne), Vivien Longhi (HALMA) et Giulia Sissa (UCLA), « La politique du De republica et ses modèles »

27 février 2019 : Jean-Baptiste Guillaumin (Sorbonne Univ.), « Deux lectures tardo-antiques du Songe de Scipion : Favonius Eulogius et Macrobe »

3 avril 2019 : Alain Deremetz (HALMA), « Histoire et philosophie dans le livre II du De republica »

5 juin 2019 : Stéphane Benoist et Jérôme Kennedy (HALMA), « Le De republica ou l’expression cicéronienne d’une république “impériale” ? »

Séminaire de recherche pédagogique en langues anciennes

6Co-organisation : Peggy Lecaudé (STL) et Séverine Tarantino (Halma).

Argumentaire

7Les laboratoires HALMA et STL ont fait, en 2017-2018, l’expérience d’un séminaire de recherche pédagogique dédié aux langues anciennes. Cette première séance a pris la forme d’une journée d’étude, le 24 mars 2018, centrée sur la question de l’enseignement actif, oral, sinon « vivant » du latin et du grec ancien. Elle a rencontré un vif succès, attirant une vingtaine d’enseignants du secondaire, des étudiants de master, des doctorants, même étrangers, et suscitant l’intérêt de nombreux collègues d’un peu partout en France (des enregistrements audio ont pu leur être fournis). Ce succès et le fait que plusieurs universités et équipes d’antiquisants se dotent d’un tel séminaire (notre modèle était le séminaire « L’antiquité en dialogue » de l’équipe CRISES de Montpellier, mais des projets semblables ont désormais été inaugurés à Grenoble, à l’ENS Lyon, à Nanterre ou encore à Aix-Marseille) nous on convaincues de prolonger cette expérience et de rendre ce séminaire stable.

8Parallèlement à l’organisation d’une journée d’étude au printemps 2019, ce séminaire prend la forme de deux ateliers, de 2h ou 3h chacun. Ces trois moments sont articulés autour d’une question centrale, qui est, pour cette année, la place de la pratique de la version au cœur de la pédagogie des langues anciennes. Les ateliers sont l’occasion de réunir des enseignants-chercheurs, des enseignants du supérieur (CPGE) et du secondaire autour de cette question. Le premier atelier a eu lieu en décembre et a consisté en un échange de pratiques entre enseignants des différents niveaux et étudiants de Master « Mondes anciens » (présents dans le cadre de leur séminaire de traductologie). L’autre atelier devrait nous permettre d’inviter un intervenant extérieur, enseignant ou traducteur.

Séminaire « Des Platonismes en phénoménologie »

9Responsables : Alain Lernould, Claudio Majolino, Édouard Mehl.

Argumentaire

10Dans les trente dernières années, les rapports de la phénoménologie, dans ses nombreuses formes, à l’histoire de longue durée de l’aristotélisme ont fait l’objet de nombreuses études, notamment en France et dans le monde anglophone. La question de l’être, de l’intentionnalité et du monde, des thèmes chers à la phénoménologie comme le catégoriel, l’imaginaire ou le politique ont notamment été examinés dans leurs rapports avec les textes-source d’Aristote et leurs relectures, anciennes et médiévales. Or, il en va tout à fait autrement du lien, pourtant étroit, qui noue la tradition phénoménologie aux différentes formes de platonisme qui ont traversé l’histoire de la philosophie occidentale. De l’idée husserlienne d’un Platon « père de toute science rigoureuse » au Patočka de Platon et l’Europe ; du célèbre propos de Heidegger, selon lequel « toute philosophie occidentale est un platonisme » aux références nombreuses de Lévinas à l’égard du Phèdre ; mais, aussi, du silence assourdissant de Sartre, Merleau-Ponty et Michel Henry, qui semblent faire l’impasse sur l’héritage de Platon, à l’obsession véritable d’Eugen Fink vis-à-vis de l’ontologie platonicienne de l’image, tant dans ses études sur l’irréel et le jeu que dans ses recherches sur la παιδεία—la phénoménologie n’a pas cessé de multiplier ses lectures de Platon et ses variantes de « platonisme » d’une manière qui demande encore à être explorée.

Groupes de Recherches kantiennes

11Responsable : Édouard Mehl.

12Co-organisateurs : Betty Gabriels, Armel Mazeron, Sequoya Yiaueki

Programme

14 novembre 2018 : Armel Mazeron : « Le kantisme en France : l’ontologie du verbe selon Lachelier »

16 janvier 2019 : Alain Lhomme : « La rethématisation des concepts dans la troisième Critique »

23 janvier 2019 : Jean-François Goubet : « Kant et la métaphore du cyclope »

20 février 2019 : Christian Berner : « Schlegel, lecteur de Kant »

13 mars 2019 : Aleksey Sevastyanov : « L’interprétation de la troisième Critique selon Lyotard »

10 avril 2019 : Laeticia Ayingone Biyoghe : « Le cosmopolitisme de Kant à Beck »

15 mai 2019 : Betty Gabriels : « Du réel dans la troisième Critique »

19 juin 2019 : Édouard Mehl : « Le temps selon Platon et Kant »

26 juin 2919 : Adi Efal-Lautenschlaeger : « Le kantisme en France : Kant vu par les Spiritualistes »

Séminaire « Normes et affects »

13Responsables : Éléonore Le Jallé et Peggy Avez.

Argumentaire

Le séminaire explorera les diverses façons dont la vie des normes (sociales, institutionnelles, morales) s’articule avec celles des affects selon – au moins – quatre aspects :

- les normes ne sont respectées et promues qu'en fonction de ressorts affectifs (désirs ou peurs diverses) qui motivent les individus à les suivre ;

- elles ont en retour un impact sur la vie affective des individus, qu’il soit considéré comme pathologique (réification, souffrances sociales, aliénation, etc.) ou salutaire (structurant, socialisant, etc.) ;

- les affects constituent toujours une masse imprévisible de résistance comme d’adhésion, de telle sorte que les normes requièrent des techniques (politiques, rhétoriques, statistiques, prospectives, etc.) de contrôle des passions humaines ;

- les affects, étant donné la structure cognitive que certains auteurs leur accordent actuellement, peuvent être source de normes, en tout cas contribuer à leur constitution.

Programme

2 octobre 2018 : Florent Sinniger (doctorant STL) : « Aspects de la délibération morale : angoisse, confiance, perplexité »

6 novembre 2018 Sarah Troche (STL) : « L’objet kitsch : une norme du mauvais goût ? »

27 novembre 2018 : Marion Farge (doctorante STL) : « Désir et plaisir : normes ou affects ? Un chassé-croisé entre Deleuze et Foucault ».

11 décembre 2018 : Charlotte Murgier (Université Paris-Est Créteil) : « Quelles normes pour le plaisir ? Quelques perspectives platoniciennes »

15 janvier 2019 : Sophie Djigo (professeur au lycée Baudelaire de Roubaix, membre associé à STL) : « Des voyageurs sans bagages : résistance et aliénation des migrants à Calais »

5 février 2019 : Sandrine Alexandre (professeur de lycée dans l’académie de Versailles, rattachée à l’Ireph, Université de Nanterre) : « Être et ne pas être dans la danse des fous - tel est le problème que la distanciation résout ».

12 mars 2019 : Benjamin Bourcier (Université Catholique de Lille) : « Xénophobie et cosmopolitisme ».

2 avril 2019 : Fanny-Elisabeth Rollet (ATER en droit, Paris 2) : « Structure et fonction du discours sur les affects dans les excuses et justifications de l’agent ».

14 mai 2019 : Aurélie Knüfer (Université Paul Valéry - Montpellier) : « Pédagogie féministe, politique des affects et transgression des normes ». 

18 juin 2019 : Yala Kisukidi (Université Paris 8) : « Négritude et désidentification »

14Argumentaire et programme sur le site de STL

Séminaire International LillHel « Rationality in Perception. Transformation of Mind and Cognition. 1250-1550 »

15Responsables : José Filipe Pereira da Silva (Helsinki), Alain Lernould (STL), Cztlz di Martino (STL).

16Ce séminaire s’inscrit dans le cadre d’un projet financé depuis 2017 par un European Research Concil Grant (ERC), intitulé « Rationality in Perception », dont le porteur principal est José Filipe (Pereira da) Silva, Professeur de philosophie médiévale à Université d’Helsinki. Au cœur du projet est la question de savoir si le développement d’une conception unifiée de l’esprit est lié à une théorie de la perception sensible comme activité.

Programme

1712 octobre 2018 : « Reason, intentionality and sensibility ».

18Programme disponible sur le site de STL.

16 novembre 2018 : Journée d’étude « Reason, intentionality and sensibility ».

19Programme disponible sur le site de STL.

Séminaire « Histoire et Philosophie de l’Informatique et du Calcul » (HEPIC)

20Responsables : Liesbeth De Mol (CNRS, UMR 8163 STL Université de Lille) ; Alberto Naibo (IHPST, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CNRS, ENS).

21Partenaires : UMR 8163 STL ; UMR 8590 IHPST ; DATA de la MESHS ; ANR PROGRAMme.

Argumentaire

22L’informatique est l’une des plus jeunes disciplines scientifiques. Néanmoins, c’est aujourd’hui une des disciplines les plus influentes. L’omniprésence des méthodes de calcul dans notre société est impressionnante : tout, des conflits armés jusqu’à nos vies personnelles, est affecté par des moyens informatiques. Mais l’identité de la discipline demeure par ailleurs floue. Depuis sa formation dans les années 50 et 60, l’informatique est caractérisée par des discussions sur les méthodes, les objets, les concepts et le caractère général de la discipline, qui perdurent jusqu’à aujourd’hui. L’informatique est-elle une branche des mathématiques, une science de la nature, ou un domaine de l’ingénierie ? Qu’est-ce qu’un calcul ? Est-ce que la nature calcule ? Est-ce que l’objet de l’informatique est l’information ou le calcul ? Est-ce qu’un programme est un objet technologique ou mathématique ? Comment les langages formels contribuent-ils à la linguistique ? Ces questions sont cruciales, en ce qu’elles déterminent les agendas de recherche. Par ailleurs, les pratiques de l’industrie informatique continuent à développer de nouvelles possibilités sans que ces questions fondamentales soient traitées d’une manière systématique. On est alors confronté à une situation paradoxale, où sont employés chaque jour des moyens auxquels manquent une épistémologie et une ontologie propres.

23L’approche de ce séminaire consiste en une analyse critique des thématiques centrales de l’informatique. Cette analyse se veut fondamentalement interdisciplinaire sur au moins deux plans : le premier est lié à la pluralité disciplinaire de l’informatique, le second au pluralisme méthodologique de l’approche envisagée par l’équipe du projet.

24Plusieurs séances de ce séminaire sont prévues à Paris et à Lille. En outre, chaque séance fait intervenir au moins deux orateurs avec des points de vue différents sur le thème choisi. Les orateurs proviennent d’horizons disciplinaires variés – informatique, logique, histoire et philosophie – afin de répondre à la pluralité intrinsèque de l’objet d’étude par un véritable débat interdisciplinaire sur les enjeux choisis.

Séminaire « Syzetein : “chercher ensemble” »

25Responsables : Zoé Mc Conaughey, Sequoya Yiaueki, Ulysse Gadiou et Paul Robin, doctorants à STL.

Argumentaire

26Le projet « Syzetein : “chercher ensemble” » est une initiative de doctorants, mise en place dès 2016-2017.

27Ce projet s’articule autour de trois volets visant à renforcer les exigences et les échanges en matière de recherche et d’enseignement en construisant des espaces de recherche vivants spécialement dédiés aux jeunes chercheurs en philosophie. Ces trois volets sont :

-rencontre des étudiants de Master et des doctorants en philosophie (permanences et présentations de doctorants) ;

-sensibilisation des étudiants à la recherche par des présentations de chercheurs confirmés (Recherches en cours et séminaires « Syzetein ») ;

-valorisation de la recherche en philosophie à Lille dès le Master par l’organisation d’une journée d’étude.

28Ce projet a obtenu le soutien du laboratoire STL, de l’UFR Humanités et de l’École Doctorale SHS pour la session 2018-2019.

Programme

25 septembre 2018 : Thomas Bénatouïl : présentation des recherches en cours

16 octobre 2018 : Carla Di Martino : présentation des recherches en cours

9 novembre 2018 : Elie During : « La forme du temps, images et concepts »

13 novembre 2018 : Gabrielle Radica : présentation des recherches en cours

30 novembre 2018 : Arnaud François : « Du fil conducteur de la vie, de la santé au travail »

11 décembre 2018 : Michel Crubellier : présentation des recherches en cours : « Portait d'Aristote en Platonicien »

15 janvier 2019 : Marc Parmentier : présentation des recherches en cours

5 février 2019 : Peggy Avez : présentation des recherches en cours : « L’idée de “vraie philosophie” »

28 février 2019 : Jacques Rodriguez : « Le dépistage médical - son origine et ses évolutions »

295 mars 2019 : Sarah Troche : présentation des recherches en cours : « Qu’est-ce qu’un exercice artistique ? »

302 avril 2019 : Cécile Lavergne.

31Présentation du projet et du programme de l’année.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Séminaires et groupes de travail 2018-2019 », Methodos [En ligne], 19 | 2019, mis en ligne le 05 février 2019, consulté le 20 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/methodos/6062

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Methodos sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo UMR Savoirs, Textes, Langage
  • Logo CNRS - INSHS
  • Logo Université de Lille
  • OpenEdition Journals