Navigation – Plan du site
Dynamiques des structures ecclésiastiques

L’encadrement paroissial dans la métropolie de Kiev

Inerties, adaptations et transformations à l’âge des réformes religieuses (années 1590 ‑ années 1680)
Parishes of the Kievan metropolitanate from the Union with Rome to its subordination to the Moscow Patriarchate (1590s‑1680s)
Laurent Tatarenko
p. 271-302

Résumés

Dans cet article, l’auteur tente de définir la paroisse ruthène dans la période qui a suivi l’Union de Brest et le rattachement de la métropolie de Kiev à l’obédience de Rome, à la fois dans un sens juridique et à travers l’ensemble des liens qui unissaient un ou plusieurs édifices cultuels et leurs desservants à un groupe local de croyants. Sur ce point, l’espace ruthène présente un cas singulier avec le développement de confréries orthodoxes dans plusieurs villes de la métropolie qui eurent parfois tendance (notamment à L´viv et à Vilnius) à se fondre dans les associations paroissiales. La question de la place des laïcs renvoie également au droit de patronage, qui dans la majorité des cas était détenu par le souverain catholique ou, plus souvent encore, par des nobles fondateurs de sanctuaires et par leurs héritiers. Face aux structures ecclésiastiques latines, la paroisse « de rite grec » se distingue à la fois par des limites territoriales moins nettes et par le poids plus important des laïcs dans son organisation et son administration. Il est toutefois indéniable que les modèles latins eurent des échos directs dans les pratiques des Églises kiéviennes, aussi bien uniate qu’orthodoxe, comme en témoigne, entre autres, l’inscription des visites pastorales dans les pratiques administratives des deux institutions concurrentes. Grâce à cette source unique pour les Églises chrétiennes orientales de l’époque, complétée avec la documentation juridique des tribunaux nobiliaires locaux, l’analyse met en lumière les facteurs et les résultats de la séparation – d’abord juridictionnelle puis « confessionnelle » – entre les clergés uniate et orthodoxe de l’État polono‑lituanien et de l’Hetmanat créé après l’insurrection cosaque de 1648.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Des empreintes documentaires d’une structure éclatée
Paroisses ou églises ?
Les confréries : vers l’émergence d’un modèle orthodoxe ruthène
L’Hetmanat cosaque et l’institutionnalisation au service de la différenciation

Aperçu du texte

L’histoire de la métropolie de Kiev au xviie siècle offre un aperçu unique sur la vie paroissiale des Églises slaves de rite oriental. En effet, la proclamation de l’Union de Brest en 1595‑1596, qui plaça officiellement la hiérarchie orthodoxe de Pologne‑Lituanie dans l’obédience de la papauté, déboucha rapidement sur une concurrence obstinée entre les clercs ruthènes, partisans et opposants de ce changement juridictionnel, et, au‑delà, sur des tensions entre leurs protecteurs respectifs. Les divers aspects du fonctionnement des structures ecclésiastiques orientales ressortent ainsi en filigrane dans la documentation laissée par les interminables procédures judiciaires pour le contrôle des bénéfices. Ils apparaissent aussi dans les exemples épars, insérés dans les ouvrages de controverse, qui donnent corps aux mentions extraites des sources normatives, peu nombreuses et généralement laconiques sur l’application concrète des mesures énoncées. Toutefois, non seulement ces informations...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurent Tatarenko, « L’encadrement paroissial dans la métropolie de Kiev », Cahiers du monde russe [En ligne], 58/3 | 2017, mis en ligne le 01 juillet 2019, Consulté le 22 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/10094 ; DOI : 10.4000/monderusse.10094

Haut de page

Auteur

Laurent Tatarenko

Chercheur associé au CERCEC, EHESS, Paris, tatarenko.laurent@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

2011

Haut de page