Navigation – Plan du site
Arsenij Roginskij (1946-2017)

Arsenij Roginskij (1946‑2017)

Alain Blum et Catherine Gousseff
p. 343-346

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du texte

L’hommage que nous rendons ici à Arsenij Roginskij est, pour nous, d’une importance toute particulière tant notre génération d’historiens, la première à avoir bénéficié de l’ouverture des archives soviétiques, fut marquée par cet homme. Sa disparition n’est pas seulement la perte pour la Russie d’une immense figure. Elle l’est aussi pour tous ceux qui participèrent à l’écriture d’une nouvelle histoire de l’URSS dans la combinaison de sources archivistiques et de témoignages. Arsenij Roginskij fut un guide dans l’océan de sources qui s’ouvrait à la fin des années 1980. Il fit comprendre l’importance de ces documents que beaucoup, méfiants à l’égard de toute source d’information provenant des organes soviétiques, abordaient encore avec suspicion, et contribua à les rendre « parlants ». Arsenij Roginskij était avide de savoir, d’un savoir documenté, toujours fondé sur l’archive. Il transmettait à chacun d’entre nous sa passion pour le texte en considérant, cependant, que les témoignage...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Blum et Catherine Gousseff, « Arsenij Roginskij (1946‑2017) », Cahiers du monde russe [En ligne], 59/2-3 | 2018, mis en ligne le 01 avril 2018, Consulté le 19 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/10447

Haut de page

Auteurs

Alain Blum

CERCEC, EHESS

Articles du même auteur

Catherine Gousseff

CERCEC, EHESS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page