Navigation – Plan du site
Arsenij Roginskij (1946-2017)

Maria Ferretti (1958 - 2018)

Alexis Berelowitch
p. 400-402

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Cette évocation d’Arsenij Roginsij et de la naissance de Memorial fut le dernier texte écrit par Maria Ferretti, peu avant sa mort, le 10 avril 2018, à l’âge de soixante ans. Elle était restée ainsi fidèle jusqu’au bout à deux choses qu’elle plaçait très haut : l’amitié et l’engagement civique.

Née dans une famille de médecins sur plusieurs générations, elle pensait, racontait‑elle, devenir, elle aussi, chercheur en médecine et quand des doutes lui venaient sur l’utilité de l’historien dans la cité — doutes bien légitimes pour peu que l’on se pose la question en ces termes — elle regrettait de ne pas avoir suivi sa première inclination.

Sa décision de faire finalement de l’histoire, et tout particulièrement celle de l’époque soviétique, elle la doit, là aussi selon son propre témoignage, à cet engagement politique passionné qu’a connu la jeunesse italienne des années 1970. Engagement de gauche ou d’extrême gauche, qui était chez Maria nourri de nouveau par une tradition familiale avec...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexis Berelowitch, « Maria Ferretti (1958 - 2018) », Cahiers du monde russe [En ligne], 59/2-3 | 2018, mis en ligne le 01 avril 2018, Consulté le 15 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/10483

Haut de page

Auteur

Alexis Berelowitch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page