Navigation – Plan du site
Relations informelles et pratiques sociales dans l’Empire russe au XVIIIe siècle

« Blizhaishii konfident » : neformal´nye sviazi v biurokraticheskoj srede v Rossii XVIII v.

« Un confident très proche »  : les liens informels dans le milieu bureaucratique en Russie au xviiie siècle
“A closest confidant”: informal networks in eighteenth‑century Russian bureaucracy
Galina O. Babkova
p. 37-72

Résumés

L’article traite principalement des réseaux politiques informels et de leurs pratiques au sein de la bureaucratie russe dans la première moitié du xviiie siècle. La carrière d’Avraam Sverčkov, un secrétaire en chef au Sénat sous Pierre le Grand et Elisabeth, et ses relations avec les hauts fonctionnaires témoignent de la façon dont les bureaucrates impériaux de rang supérieur construisaient leurs réseaux en impliquant des fonctionnaires de niveau intermédiaire dans des relations patrons‑clients. C’était dans l’intérêt des deux parties  : en ayant accès aux compétences et aux informations de leurs confidents, les bureaucrates de grade supérieur obtenaient des soutiens administratifs complémentaires et gagnaient en efficacité. Dans le même temps, les fonctionnaires de rang intermédiaire voyaient leur position sociale s’améliorer, particulièrement ceux qui, comme Sverčkov, étaient de basse extraction. Du fait du manque constant de personnel qualifié, ce type de relations de patronage et de clientèle avait un impact significatif sur tous les niveaux de l’administration. Par conséquent, la chute d’un réseau informel pouvait fortement nuire à la carrière des fonctionnaires de rang inférieur ou intermédiaire, mais potentiellement aussi affecter l’ensemble du système administratif impérial.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

« Указы помнил» : карьера А.С. Сверчкова
« У дел» при гр. М.Г. Головкине
« Съездила к сенацкому обер секретарю Авраму Сверчкову…»
« Некоторое имение»…
Заключение

Aperçu du texte

19 декабря 1741 г. бывший обер‑секретарь Сената, а на тот момент статский советник и член Ревизион‑коллегии Авраам Степанович Сверчков был допрошен членами следственной комиссии по делу гр. А.И. Остермана, гр. Б.К. Миниха, гр. М.Г. Головкина и др. Проводивших допрос в первую очередь интересовал характер взаимоотношений между подследственным и « господином Головкиным». Речь шла о гр. Михаиле Гавриловиче Головкине, который, как подозревали следователи, мог вступать со Сверчковым в « долгие конференции» о « наследстве престола российского» и о том, как препятствовать тому, « чему быть надлежало», т.е. отлучить от « законного Ея наследства» « ныне щастливо владеющую Государыню Императрицу» Елизавету Петровну.

Повышенное внимание к фигуре Сверчкова следственная комиссия объяснила фактом « поверенности», в которой допрашиваемый « чрез многия лета у него, графа Головкина, … находился». На следующем допросе, который состоялся 8 января 1742 г., следователи еще четче сформулировали свои прете...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Galina O. Babkova, « « Blizhaishii konfident » : neformal´nye sviazi v biurokraticheskoj srede v Rossii XVIII v. », Cahiers du monde russe [En ligne], 60/1 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, Consulté le 12 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/11051 ; DOI : 10.4000/monderusse.11051

Haut de page

Auteur

Galina O. Babkova

Школа исторических наук,Национальный исследовательский университет Высшая школа экономики, Москва, gbabkova@hse.ru

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page