Navigation – Plan du site
Dimensions transnationales : interdépendances et impératifs d’une présence sur la scène mondiale

Romashka and the Power of Conversion

Soviet nuclear internationalism and atom-powered satellites
Romaška et le pouvoir de la conversion : l’internationalisme nucléaire soviétique et les satellites à propulsion nucléaire
Fabian Lüscher
p. 397-416

Résumés

Dans les années 1960, les réacteurs nucléaires apprirent à voler. Les deux technologies déterminantes de la guerre froide, le nucléaire et la conquête spatiale, fusionnèrent pour former des projets spatiaux nucléaires. Après que Sputnik 1 et Lajka eurent lancé la course vers l’espace en 1957, les possibilités de lancer des programmes spatiaux innovants semblèrent quasiment illimitées. Dans le sillage de la campagne américaine Des Atomes pour la paix, le secret entourant le nucléaire fut partiellement levé, ce qui permit des échanges très limités d’information à partir des années 1950. C’est dans ce contexte qu’en 1964 à Moscou fut lancé Romaška, le tout premier réacteur‑convertisseur nucléaire. Bien qu’il ne fût qu’un prototype jamais utilisé dans l’espace, il devint un joyau du savoir‑faire scientifique et technologique de l’URSS et suscita une attention considérable dans le monde. L’auteur examine les projets spatiaux nucléaires soviétiques, plus particulièrement l’histoire de Romaška, et propose un examen de l’histoire nucléaire avec un concept analytique intégré : il étudie l’histoire de l’énergie nucléaire spatiale en tant qu’expression de l’internationalisme nucléaire soviétique et met l’accent sur l’interaction de différents facteurs tels que le double usage potentiel du nucléaire dans l’espace, les occasions de partage du savoir et les limites de sa circulation dans un contexte de secret absolu et de sincérité limitée, l’importance des experts qui agissaient en tant qu’intermédiaires culturels entre l’URSS et l’« Ouest », et les idées consacrées sur les communautés épistémiques et sur les débats sur la politique scientifique.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Soviet nuclear internationalism : Conceptual reflections
Romashka : a power unit for the space program ?
Beyond space ? Romashka in Geneva
Strategic spaces and legal limits – Space nuclear power in context
Conclusions

Aperçu du texte

According to the electronic encyclopedia of Rosatom, the institutional heir of the Soviet nuclear ministry (Ministerstvo Srednogo Mashinostroenie; Sredmash), an American scientist almost fainted during a Soviet presentation at the Third Geneva Conference on the Peaceful Uses of Atomic Energy (PUAE) in 1964. Nikolai N. Ponomarev‑Stepnoi had just announced the “launch” of a nuclear reactor which produced electricity by direct thermoelectric conversion – a technology suited to use in spaceflight. Lost in translation, the scientist in the audience misinterpreted Ponomarev‑Stepnoi’s announcement, thinking that the Soviet Union had already shot a working nuclear reactor into outer space. Even The New York Times’ correspondent at the conference was quite confused about the actual meaning of this “launch.” He wrote that the reactor‑converter “[...] is cylindrical, suggesting that it is to fit inside a rocket. It is not clear whether one of them has yet been placed in orbit.” To the relief o...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fabian Lüscher, « Romashka and the Power of Conversion », Cahiers du monde russe [En ligne], 60/2-3 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2023, Consulté le 03 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/11229 ; DOI : https://doi.org/10.4000/monderusse.11229

Haut de page

Auteur

Fabian Lüscher

Universität Bern, Historisches Institut, fabian.luescher@hist.unibe.ch

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page