Navigation – Plan du site
In memoriam Larissa Zakharova (12 août 1977 – 2 mars 2019)

J’ai connu Larissa Zakharova

My acquaintance with Larissa Zakharova
Alessandro Stanziani
p. 619-620

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Aperçu du texte

lorsqu’elle préparait sa thèse, première moitié des années 2000, mais je n’ai commencé à travailler avec elle que lorsqu’elle a commencé à la réviser en vue de sa publication.

J’ai souvent eu du mal à expliquer à mes amis et collègues ma manière de procéder : saisir telle et telle notion, trop souvent prise comme donnée en histoire et en sciences sociales, et ensuite essayer de la décloisonner. Avec Larissa, c’était différent et ce le fut dès notre première rencontre : elle partait d’une même exigence en cherchant à dépasser l’argument courant suivant lequel, par exemple, la notion de mode ne serait pas pertinente en URSS. Idée fausse s’appuyant sur l’idée que là où la pénurie guette, aucune mode, aucune sélection des produits par leur esthétique ou leur qualité ne seraient possibles. Je me suis toujours demandé d’où cette jeune femme issue de Russie sortait cette approche, à la fois déconstructiviste et en même temps « positiviste », capable de restituer les dynamiques historiques....

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alessandro Stanziani, « J’ai connu Larissa Zakharova », Cahiers du monde russe [En ligne], 60/2-3 | 2019, mis en ligne le 01 avril 2019, Consulté le 03 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/11334

Haut de page

Auteur

Alessandro Stanziani

CRH, EHESS, CNRS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page