Navigation – Plan du site

AccueilNuméros62/2-3An inconspicuous sexual dissident...

An inconspicuous sexual dissident in the Georgian Soviet republic: Subjectification, social classes and the culture of suspicion in the late Soviet period

Un dissident sexuel discret dans la république soviétique de Géorgie : subjectivation, classes sociales et culture de la suspicion dans la période soviétique tardive
Arthur Clech
p. 367-390

Résumés

À partir d’un entretien de trois heures réalisé en 2016, la présente étude de cas permet d’appréhender dans quelle mesure l’identité professionnelle et la carrière d’un homme géorgien, né au début des années 1950 et vivant un désir homosexuel dans les années 1970-1980, se sont façonnées en fonction de sa perception des risques liés à la stigmatisation et à la répression de l’homosexualité. Elle révèle comment, dans un processus de subjectivation, un individu met en œuvre des tactiques d’évitement et des stratégies de survie, qui sont aussi le reflet de sa perception de la répression policière qui a résulté de l’article de loi antisodomie et de la médicalisation de l’homosexualité masculine. Nous voyons comment l’identité sociale de médecin, et donc de membre de l’intelligentsia, de cet homme le protège aussi bien qu’elle le désolidarise des autres hommes qui vivent un désir homosexuel sans appartenir à sa classe sociale. Les soupçonnant d’être des délateurs potentiels, il a entériné la stratification sociale en vigueur alors, une dynamique qui, à plus grande échelle, a sans doute facilité la régulation des dissident·e·s sexuel·le·s par le régime soviétique. Cette étude de cas s’inscrit ainsi dans le contexte de la répression de l’homosexualité et de la disparition des identités sociales homosexuelles et des communautés visibles après 1934, du stalinisme à la perestroïka.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

A case study in male same-sex subjectification
A selective social class contempt
Conditions of Shota F.’s interview
An acute awareness of the stigma and repression of same-sex desire in late Soviet culture
Professional ambitions sacrificed for survival strategies
Denying or disqualifying social and sexual differences in a putatively egalitarian society
Questioning by the police and escape to Tbilissi
Social differences and the culture of suspicion
Outing in public space: The fear of informers
Psychiatrization of same-sex desire: the point of non-return

Aperçu du texte

“For the totalitarian mindset, the person who loves differently is a dissident,” claimed Igor´ Kon, a prominent academic figure who, during Perestroika, fought for the annulment of the antisodomy legislation as a product of the Stalinist legacy. Indeed, the antisodomy articles, introduced in the Soviet Russian and Georgian penal codes in 1934, remained in force until 1993 for Russia, and until 2000 for Georgia. Igor´ Kon coins a neologism, inakoliubiashchii [the one who loves differently] from the Russian term for dissidents: inakomysliashchii [the one who thinks differently]. The correlation hinted at in this word-play feeds into a tradition of interpretation which envisions the totalitarian experience as one of direct confrontation between state and individual: a confrontation, as some understand it, which holds true for the entire Soviet period. I seek to further explore the ramifications of the correlation proposed between alternative forms of love and dissidence by means of a l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arthur Clech, « An inconspicuous sexual dissident in the Georgian Soviet republic: Subjectification, social classes and the culture of suspicion in the late Soviet period »Cahiers du monde russe, 62/2-3 | 2021, 367-390.

Référence électronique

Arthur Clech, « An inconspicuous sexual dissident in the Georgian Soviet republic: Subjectification, social classes and the culture of suspicion in the late Soviet period »Cahiers du monde russe [En ligne], 62/2-3 | 2021, mis en ligne le 04 janvier 2024, consulté le 06 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/12478 ; DOI : https://doi.org/10.4000/monderusse.12478

Haut de page

Auteur

Arthur Clech

CERCEC, EHESS
Eur’Orbem, Sorbonne Université
arthurclech83[at]hotmail.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search