Navigation – Plan du site

AccueilNuméros63/2Древнерусские патерики : mетаморф...

Древнерусские патерики : mетаморфозы жанра ранней монашеской письменности

Les paterika vieux-russes : les métamorphoses d’un genre de la littérature monastique ancienne
Old Russian paterics: Genre metamorphosis of early monastic literature
Дмитрий М. Буланин
p. 289-311

Résumés

Cet article examine les changements qui affectèrent le paterikon en tant que genre spécifique dans les différentes littératures du monde orthodoxe : byzantine, slave du sud (bulgare et serbe) et vieux-russe. Alors que les nouveaux représentants du genre à Byzance et en Bulgarie ne se distinguent en rien des anciens paterika (Evergetis Paterikon, Recueil de paterika), la littérature médiévale russe a produit quelque chose de complètement inédit dans ce domaine. Le Paterikon des Grottes de Kiev et celui de Volokolamsk ne ressemblent qu’en apparence à leurs prédécesseurs. En fait, ils remplissaient une fonction de propagande, les légendes qui y sont assemblées ont pour but de louer les ascètes de ces deux monastères. La tâche principale des compilateurs était à chaque fois de glorifier un monastère en particulier. Les paterika mêlent des récits à des légendes orales sur les abbés les plus célèbres : cette combinaison ne permet pas de dater exactement la collection des Grottes, la plus ancienne parmi les paterika russes. De plus, en l’absence d’intrigue transversale, les blocs narratifs dont le livre est constitué doivent être datés individuellement. Quel que soit le moment où chacun de ces blocs a été écrit, le paterikon en tant que tel semble avoir été constitué peu de temps avant que le premier manuscrit de la collection des Grottes n’ait été copié (1406). Le Paterikon des Grottes, bien qu’il se présente comme une œuvre littéraire remarquable, ne saurait être considéré comme une source historique fiable : il peut s’écouler de nombreuses années, voire des siècles entre la naissance d’une légende sous sa forme orale et le moment de sa fixation écrite. Pour étayer sa thèse, l’auteur s’appuie sur l’histoire d’autres cycles de légendes monastiques tels que le cycle d’Athos Patria et le cycle de Novgorod-Athos la Chronique des temps passés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Наука о русских средневековых древностях нелегко расстается с унаследованным от романтической историографии пониманием фольклора и литературы, как двух раздельных стадий в развитии словесности. Безусловно признается влияние устной поэзии на литературу, реже, но все-таки обсуждаются примеры обратного воздействия. Однако среди многообразия литературных явлений исследователю приходится иметь дело и с более сложными казусами, когда, например, памятники на протяжении своей истории многократно переходят от устного способа передачи текста к письменному, и обратно. Торжество христианства, в частности восточного христианства, имело ключевое значение в процессе гибридизации двух исторически сложившихся составляющих литературного процесса. Христианство как мировая религия прочно связано с книгой. Но присущие фольклору приемы отображения и преображения действительности продолжали функционировать, не ограничиваясь, понятно, дохристианскими темами и жанрами. Устная поэзия обновляла свой репертуар...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Дмитрий М. Буланин, « Древнерусские патерики : mетаморфозы жанра ранней монашеской письменности »Cahiers du monde russe, 63/2 | 2022, 289-311.

Référence électronique

Дмитрий М. Буланин, « Древнерусские патерики : mетаморфозы жанра ранней монашеской письменности »Cahiers du monde russe [En ligne], 63/2 | 2022, mis en ligne le 03 janvier 2025, consulté le 25 juin 2022. URL : http://journals.openedition.org/monderusse/13164

Haut de page

Auteur

Дмитрий М. Буланин

Institute of Russian Literature (Pushkin House)
Russian Academy of Sciences
dmitriibulanin[at]yandex.ru

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales, Paris.

Haut de page
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search