Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Dire le racisme, taire la race, faire parler la nation. La représentation du problème du racisme à travers la presse locale

Talking about racism, avoiding race, talking on behalf of the nation. The portrayal of racism in the local press
Decir el racismo, callar la raza, hacer hablar la nación. La representación del problema del racismo a través de la prensa local
Fabrice Dhume et Vanessa Cohen
p. 55-72

Résumés

S’appuyant sur un travail conduit dans le Nord–Pas-de-Calais, cet article analyse la représentation du problème public du racisme dans la presse locale, à travers l’exemple du journal La Voix du Nord. Analysant un corpus d’articles des années 2000, il met en lumière le travail narratif opéré par le média pour définir le racisme à l’aune d’un antiracisme moral, dont le référent est en réalité indexé à l’imaginaire national. L’article montre comment le discours public tend à reformuler la question de la race (et son principe de division) dans une nation idéalisée (avec son présupposé d’unité consensuelle). Cela a au moins deux effets : d’une part, une dissolution de la matérialité du racisme au profit d’un racisme imaginé, pendant inversé de la « communauté imaginée » qu’est la nation ; d’autre part, et ce faisant, un transfert relatif du racisme dans l’imaginaire national.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Une enquête dans la presse quotidienne du Nord–Pas-de-Calais
La dynamique de production journalistique sur ce thème
Un racisme défini à l’aune de l’antiracisme
Racisme imaginé vs communauté nationale
Produire du consensus, disqualifier le conflit
Dissoudre le racisme pour préserver la communauté

Aperçu du texte

L’impératif d’agir contre le racisme est constitutif de l’antiracisme. L’action suppose de nommer et représenter son objet, car « nommer, c’est à la fois poser le problème et déjà le résoudre, d’une certaine façon » (Cuche, 2004, p. 9 ; Siblot, 1997). Le discours antiraciste majoritaire en France pose que « les races n’existent pas » et, sur cette négation, définit son objet par une condamnation morale du racisme et une promotion de son supposé contraire, l’antiracisme. Cela n’empêche pas la prolifération d’idées et de propos racisants, véhiculés par d’autres catégories, tant l’antiracisme entretient avec son adversaire une rivalité mimétique qui en prolonge les logiques (Taguieff, 1990). Dans une perspective sociologique, nous tenons ici le racisme pour un rapport social (De Rudder, Poiret, Vourc’h, 2000), c’est-à-dire non pas seulement une idéologie de rejet, mais un système concret de privilèges et de hiérarchies sociales, supposé fondé en nature ou en cultures essentialisées (Gu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fabrice Dhume et Vanessa Cohen, « Dire le racisme, taire la race, faire parler la nation. La représentation du problème du racisme à travers la presse locale », Mots. Les langages du politique [En ligne], 116 | 2018, mis en ligne le 23 février 2020, consulté le 22 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/mots/23059 ; DOI : 10.4000/mots.23059

Haut de page

Auteurs

Fabrice Dhume

Université Paris-Diderot, URMIS (UMR 8245 [CNRS] et UMR 205 [IRD]) – fabrice.dhume@univ-paris-diderot.fr

Vanessa Cohen

vanessa.cohen2@gmail.com

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page