Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Varia

La presse devant les attentats terroristes : usages journalistiques du mot guerre (Paris, 2015)

The press and terrorist attacks: how journalists use the word guerre (war) (Paris, 2015)
Los atentados terroristas y la prensa: como los periodistas usan la palabra guerre (la guerra) (París, 2015)
Marie Veniard
p. 91-109

Résumés

Les deux séries d’attentats terroristes ayant touché la France en janvier puis novembre 2015 ont vu la (re)mise en circulation du mot guerre dans les discours politiques et médiatiques. Nous analysons l’usage que font du mot les journalistes de deux grands quotidiens, Le Monde et Le Figaro, en faisant l’hypothèse que cet usage participe d’un processus d’évènementialisation. Après une contextualisation discursive portant notamment sur l’usage de ce mot lors de précédents attentats terroristes, nous analysons la circulation de guerre selon une triple perspective sémiotique (place du mot dans la titraille), énonciative (usage dans des citations) et dialogique (effets de « parler vrai »). Nous observons un « sur-marquage » du mot qui participe de l’évènementialisation. Par ailleurs, il apparaît que l’usage varie selon les journaux, le journal conservateur Le Figaro assumant davantage cette désignation que Le Monde (centre gauche). Nous mettons ce résultat en rapport avec les positionnements idéologiques des journaux, mais aussi avec des déterminations d’ordre discursif.

Haut de page

Entrées d’index

Palabras claves :

prensa, discurso, terrorismo, guerra, evento
Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Sens social de l’évènement et nomination
Guerre et terrorisme
Contextualisation discursive
La couverture médiatique des attentats
Approche sémiotique : la mise en valeur de la nomination
Titres et évènementialisation
Le péritexte : un autre espace de mise en visibilité
Mise en valeur intratextuelle
Comparaison du traitement des attentats dans Le Monde et Le Figaro
Guerre dans les titres
L’usage de guerre
Dialogisme et « parler vrai »

Aperçu du texte

L’année 2015 fut marquée, en France, par deux séries d’attentats meurtriers, en janvier puis en novembre. Par leur ampleur, ces derniers ont plongé les Français dans la sidération (Ory, 2016). L’ampleur de l’évènement s’est traduite par un traitement médiatique très important en termes de volume et très divers en termes de supports (voir Lefébure, Sécail, 2015). Dans cette contribution, il s’agit d’éclairer les modalités d’usage du mot guerre, qui a circulé dans les discours médiatiques et politiques comme une description possible des évènements, en janvier, puis de nouveau en novembre. On peut en effet s’interroger sur l’usage de ce mot, dont le référent prototypique est l’opposition militaire entre deux États, pour renvoyer à des attentats terroristes. Nos travaux antérieurs sur l’usage de guerre pendant le conflit qui débute en 2001 en Afghanistan nous avaient permis de constater sa circulation très rapidement après les attentats du 11 septembre aux États-Unis (Veniard, 2013). Ce...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie Veniard, « La presse devant les attentats terroristes : usages journalistiques du mot guerre (Paris, 2015) », Mots. Les langages du politique [En ligne], 116 | 2018, mis en ligne le 23 février 2020, consulté le 23 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/mots/23077 ; DOI : 10.4000/mots.23077

Haut de page

Auteur

Marie Veniard

Université Paris-Descartes, EDA – marie.veniard@parisdescartes.fr

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page