Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Les petites phrases comme instrument des négociations électorales. L’exemple de la gauche radicale

Soundbites as an instrument in election negotiations. The case of the radical left
Las frases cortas como instrumento de negociaciones electorales. El ejemplo de la izquierda radical
Romain Mathieu
p. 55-70

Résumés

Souvent entourées d’une certaine discrétion, les négociations électorales peuvent néanmoins faire l’objet d’une médiatisation, notamment par des petites phrases. Genre à l’intersection du politique et du médiatique, les petites phrases peuvent participer du répertoire d’action des acteurs en négociation. Pour vérifier cette hypothèse, l’article s’intéresse à différents rounds de négociations électorales menés entre partis de la gauche radicale française depuis 2009.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Agir sur une situation d’interdépendance tactique
En amont des négociations : ouverture et luttes de cadrage
Pendant les négociations : modifier l’économie des échanges
Après les négociations : acter une nouvelle configuration politique
La fabrique politique et médiatique d’un conflit stratégique
« Ne confondons pas la colère et la radicalité avec l’invective »
Formule politique et mise en forme médiatique
Des petites phrases dialogiques et réactives
Escalade conflictuelle et dramatisation des enjeux

Aperçu du texte

Les négociations électorales se déroulent dans les coulisses du politique et les acteurs se font généralement discrets sur cette activité. Cela s’explique notamment par le marchandage qu’elles impliquent et la disqualification qui en découle. Pourtant, il n’est pas rare que le contenu des négociations électorales soit médiatisé par l’une des parties prenantes. Cette activité passe alors des coulisses à la scène, ce qui n’est pas sans effet sur la dynamique des interactions (Demazière, 2016, p. 42). Dans certains cas, cela peut donner lieu à la mise en circulation de petites phrases qui ont pour effet d’exprimer et d’accroître la dimension conflictuelle des négociations, ce qui semble, a priori, être en contradiction avec la finalité d’une négociation. En effet, celles-ci réunissent « des parties en conflit, mais recherchant par elles-mêmes et volontairement la résolution (ou la réduction) de leur désaccord » (Bourque, Thuderoz, 2011, p. 13). Une explication peut être avancée en ce q...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Romain Mathieu, « Les petites phrases comme instrument des négociations électorales. L’exemple de la gauche radicale », Mots. Les langages du politique [En ligne], 117 | 2018, mis en ligne le 05 juillet 2020, consulté le 22 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/mots/23324 ; DOI : 10.4000/mots.23324

Haut de page

Auteur

Romain Mathieu

Université de Lorraine, IRENEE – romain.mathieu@univ-lorraine.fr

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page