Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Les attentats du 13 novembre en direct à la télévision : mise en récit de l’événement et de ses ramifications

The November 13th terror attacks live on television: the narratives of an event and its ramifications
Los atentados del 13 de noviembre en vivo en la televisión: las narraciones del evento y de sus ramificaciones
Pierre Lefébure, Émilie Roche et Claire Sécail
p. 37-57

Résumés

À partir d’une analyse de contenu et de discours des éditions télévisées spéciales des 13 et 14 novembre 2015, cet article analyse comment l’hétérogénéité des mises en récit de l’événement terroriste façonne des cadres interprétatifs distincts. Intégrant en partie des phénomènes prédiscursifs, les discours énoncés en direct contiennent les sédiments de récits antérieurs et à venir. L’étude de cet ensemble discursif invite à s’interroger sur la définition d’une société « post-attentats ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Les récits télévisuels du 13 novembre : une hétérogénéité des discours
Dispositifs d’édition spéciale et variations thématiques
Un processus de nomination différencié de l’événement
Discours disponibles et discours encapsulés : les ramifications du récit
Sérialisation
Interprétation causale
Dissensus/Consensus

Aperçu du texte

Le 13 novembre 2015, à 22h59, sept minutes après le début de l’édition spéciale de LCI-TF1, la présentatrice lance : « C’est horrible, on a l’impression de revivre un peu ce qu’on avait vécu au moment des attentats de janvier. Cette fois, je crois que c’est clair, on parlera des attentats du 13 novembre 2015 ». Cette capacité à nommer l’événement, alors que son étendue et sa portée sont à peine appréhendées, et à le sérialiser, en le situant par rapport à des événements antérieurs de même nature, montre que ce qui vient de survenir ce 13 novembre se produit dans une société qui se conçoit et se perçoit déjà comme une société post-attentats, capable, au-delà du choc, de faire fonctionner des mécanismes discursifs et des catégories de sens pour traiter l’événement et y faire face aussi bien cognitivement que normativement et émotionnellement.

Au cours des années 2000, selon le baromètre de la menace terroriste de l’IFOP, un Français sur deux en moyenne considérait la menace terroriste ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Lefébure, Émilie Roche et Claire Sécail, « Les attentats du 13 novembre en direct à la télévision : mise en récit de l’événement et de ses ramifications », Mots. Les langages du politique [En ligne], 118 | 2018, mis en ligne le 05 novembre 2020, consulté le 16 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/mots/23766 ; DOI : 10.4000/mots.23766

Haut de page

Auteurs

Pierre Lefébure

Université Paris 13, IRISSO

Émilie Roche

Université Paris 3, CIM-ERCOMES

Claire Sécail

CNRS, IRISSO

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page