Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Catégories historiques ou actuelles ? Le renouveau des termes algérien, harki et pied-noir

Are historical categories still valid today? Revival of the terms Algerian, harki, pied-noir
¿Categorías históricas o actuales? La renovación de las denominaciones algérien, harki, pied-noir
Maïlys Kydjian
p. 71-87

Résumés

Après la période coloniale et la guerre d’indépendance algérienne, les protagonistes se sont retrouvés en France, désignés par les appellations « harkis », « pieds-noirs », « Algériens ». Certains se sont approprié ces terminologies pour s’auto-identifier à ces groupes, mais elles n’ont pas toujours été partagées par tous les individus ainsi désignés. Les évolutions sociales et familiales ont influencé ces catégorisations historiques et ont modifié les limites entre groupes auto-identifiés et désignés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Être algérien ou le paradoxe de l’immigration coloniale
L’auto-identification dans un groupe indéfini
Une catégorie de désignation relative
Être harki ou le paradoxe de l’attachement à la France
L’auto-identification d’un groupe historique
Une désignation teintée de jugement et d’empathie
Être pied-noir ou le paradoxe du passé colonial
Un groupe bien auto-identifié
La désignation d’un groupe politique

Aperçu du texte

Régulièrement, dans l’actualité médiatique et politique, s’invitent les mémoires de la guerre d’Algérie et de la colonisation et avec elles les termes pied-noir, harki ou algérien. Ces groupes ont vécu et vivent des réalités, des appartenances et des traitements administratifs et politiques distincts, mais viennent d’un ensemble historique commun : la colonisation de l’Algérie par la France puis l’accession de l’Algérie à l’indépendance.

Même si ces mémoires se sont construites séparément, elles l’ont été à partir de ces événements communs. Notre recherche doctorale consacrée aux processus de construction mémorielle de chacun de ces groupes nous invite à examiner la validité de ces termes en tant que catégories d’appartenances subjectives : elle montre en effet que ces derniers sont aujourd’hui encore porteurs de sens, mais pas nécessairement pour les personnes qu’ils désignent.

Les trois catégories sociohistoriques sont mentionnées en italiques en tant que termes étudiés et entre gui...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maïlys Kydjian, « Catégories historiques ou actuelles ? Le renouveau des termes algérien, harki et pied-noir », Mots. Les langages du politique [En ligne], 121 | 2019, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 12 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/mots/25704

Haut de page

Auteur

Maïlys Kydjian

Laboratoires CERS-LISST et PASSIM

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page