Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Varia

L’inclusion : clarification d’un champ notionnel

Inclusion: clarification of a notional field
La inclusión: clarificación de un campo nocional
Antoine Printz
p. 75-92

Résumés

Nous avons assisté au cours des dernières décennies à une reconfiguration des manières de penser politiquement la société, sa fabrication et son aménagement. Au niveau européen, on remarque notamment que la question sociale tend à être dorénavant envisagée à travers la dichotomie inclusion/exclusion. Cette évolution n’est pas neutre quant à sa transcription dans les politiques sociales, imprégnant l’ensemble des dispositifs de procédés et d’horizons spécifiques. La notion d’inclusion s’inscrit en effet au sein d’un champ notionnel plus large que cet article se propose d’analyser.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Apparition d’un nouveau champ notionnel
Portée d’un « référentiel » à l’échelle européenne
Notion nouvelle, problème ancien
L’inclusion, un modèle parmi d’autres
Intégration
Insertion
Cohésion sociale
Vivre ensemble
Solidarité
Inclusion : un rapport nouveau entre individu et société ?

Aperçu du texte

Depuis une vingtaine d’années, l’inclusion constitue une nouvelle notion d’usage au niveau des instances européennes. La première occurrence du terme dans les textes européens apparaît dans la « stratégie de Lisbonne » en 2000, cristallisant la volonté politique de lutte contre l’exclusion et la pauvreté. Cette utilisation marque l’introduction, dans la grammaire des politiques sociales européennes, d’une notion qui va prendre de l’ampleur, et devenir une ressource référentielle centrale.

Qu’apporte cette nouvelle notion de l’inclusion dans les politiques sociales ? Afin de cerner les enjeux de ce changement, une clarification théorique s’impose. Elle se heurte cependant d’emblée à une difficulté de taille : la notion d’inclusion ne fait pas ou peu l’objet de réflexion explicite de la part des acteurs qui l’utilisent. Face à l’absence d’éléments internes de définition, il nous semble nécessaire de procéder à un travail d’inspiration structurale. L’inclusion peut en effet être approch...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Antoine Printz, « L’inclusion : clarification d’un champ notionnel », Mots. Les langages du politique [En ligne], 122 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 03 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/mots/26180 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mots.26180

Haut de page

Auteur

Antoine Printz

Centre de recherche interdisciplinaire Démocratie, Institution, Subjectivité (CriDIS), UCLouvain

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page