Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Atténuer la radicalité : stratégies de communication de groupes vigilantistes anti-migrants

Mitigated radicality: communication strategies among vigilante anti-migrant groups
Mitigar la radicalidad: estrategias de comunicación de los grupos vigilantistas anti-migrantes
Matthijs Gardenier et Angeliki Monnier
p. 63-78

Résumés

Cet article analyse les stratégies de communication de deux collectifs vigilantistes anti-migrants dans le nord de la France qui, tout en lançant des appels à la violence, cherchent à atténuer leur image de groupes radicaux, afin d’éviter des sanctions juridiques et la fermeture de leurs outils numériques de communication. L’analyse repose sur une enquête de terrain conduite en trois phases durant un an et demi en 2015-2016, une quinzaine d’entretiens avec des militants, des habitants de la région, des membres d’associations, des élus, des migrants, ainsi qu’un corpus de publications en ligne. La relation ambivalente avec la radicalité repose sur trois opérations principales : la négation de la violence ou de la responsabilité de la violence pour préserver l’ethos ; la modération ou la censure des propos sur les réseaux socionumériques pour solliciter le logos ; le recours à l’humour et à l’ironie pour amortir le pathos.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Vigilantisme, violence, radicalité(s)
À propos de l’enquête empirique
Sauvons Calais et Calaisiens en colère : un rapport ambigu à la violence
Construire une posture à visée persuasive
Préserver l’ethos : nier la violence, sinon la responsabilité de celle-ci
Solliciter le logos : censurer les propos, modérer les réseaux socionumériques
Amortir le pathos : recourir à l’humour

Aperçu du texte

Dans cet article, nous étudions les stratégies de communication des collectifs Sauvons Calais et Calaisiens en colère, groupes vigilantistes anti-migrants. Ces derniers recourent aux appels à la violence, tout en mettant en place des tactiques pour atténuer leur image de groupes radicaux, dans le but d’éviter les sanctions juridiques, mais aussi de préserver leurs outils de communication en ligne. Nous souhaitons mettre en évidence l’existence d’une posture à visée persuasive, qui mobilise les trois piliers fondamentaux de la rhétorique classique (Monnier, Seoane, 2018) : l’ethos cherche à préserver la moralité des groupes, le logos fait appel à la raison pour éviter les sanctions juridiques, le pathos vise à susciter la sympathie à travers notamment le recours à l’humour. Ce positionnement permet aux groupes de se situer dans l’idéal de « respectabilité » (worthiness), évoqué par Charles Tilly en tant qu’élément constitutif des mouvements sociaux – avec la mise en scène du nombre, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Matthijs Gardenier et Angeliki Monnier, « Atténuer la radicalité : stratégies de communication de groupes vigilantistes anti-migrants », Mots. Les langages du politique [En ligne], 123 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 05 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/mots/26737 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mots.26737

Haut de page

Auteurs

Matthijs Gardenier

University of Manchester

Angeliki Monnier

Université de Lorraine, CREM

Articles du même auteur

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page