Navigation – Plan du site

AccueilTous les numéros128VariaNo kids, more life? Du souci envi...

  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Varia

No kids, more life? Du souci environnemental au sein des communautés childfree

No kids, more life? On environmental concerns among childfree communities
No kids, more life? Preocupación por el medio ambiente en las comunidades childfree
Sébastien Roux et Julien Figeac
p. 151-175

Résumés

À partir de l’ethnographie en ligne de communautés childfree et du traitement lexicographique de publications choisies, l’article étudie l’évolution des discours sur la vie sans enfant dans l’espace anglophone. Depuis une dizaine d’années, les arguments écologiques rencontrent un écho croissant au sein des pages et groupes étudiés. Longtemps structuré par l’opposition entre une infertilité subie et une volonté affirmée de non-parentalité, l’espace childfree s’ouvre de plus en plus aux positions dites « anti-natalistes » qui font de la réduction de la population un objectif politique et/ou une position éthique. Ni malédiction, ni opportunité, la vie sans enfant devient pour certains une décision altruiste et rationnelle, s’imposant pour faire face à l’imminence de la catastrophe écologique. En caractérisant ces arguments et leur diffusion, l’article interroge le sens de discours qui font de la vie sans enfant moins un empêchement que l’expression d’un autre rapport au monde et à la population.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Brève généalogie de la cause childfree
Cartographie des discours
Préalables méthodologiques
Représenter la nébuleuse childfree
Analyse lexicale des discours childfree
Typologie des ensembles et distribution des arguments
Un autre souci démographique
Un péril écologique
Menaces populationnelles
Un propos situé
Jonctions et circulations
Bénéfices croisés
La place de l’humour
Alternatives féministes

Aperçu du texte

Depuis 2013, à l’occasion de l’International Childfree Day, un panel de militants, de personnalités et d’experts décerne un prix annuel à l’individu et au groupe qui font avancer la cause childfree. Le 1er août 2020, l’Américaine Elizabeth Hinz est récompensée pour ses efforts en faveur de la « compréhension et de la normalisation des expériences childfree » ; quant au prix collectif, il est décerné à la communauté numérique russe Overheard by Childfree et ses 60 000 abonnés pour « le soutien qu’elle apporte aux personnes sans enfant dans une société aussi nataliste et patriarcale que la Russie ». Pour la deuxième année consécutive une communauté numérique est récompensée, marquant le rôle que jouent les réseaux sociaux dans la visibilité croissante du mouvement childfree.

En 2019, nous avons souhaité conduire une enquête sur les vies sans enfant, en nous focalisant sur ces espaces numériques où le phénomène se pense, se raconte et se témoigne. Comment se dit l’absence d’enfants, ent...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Roux et Julien Figeac, « No kids, more life? Du souci environnemental au sein des communautés childfree », Mots. Les langages du politique [En ligne], 128 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 26 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/mots/29600 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mots.29600

Haut de page

Auteurs

Sébastien Roux

Chargé de recherche, CNRS, iGLOBES (IRL 3157)

Julien Figeac

Chargé de recherche, CNRS, LISST (UMR 5193)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© ENS Éditions

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search