Navigation – Plan du site

AccueilTous les numéros130DossierÉtudier les discours « conspirati...

Dossier

Étudier les discours « conspirationnistes » et leur circulation sur Twitter

Les théories du complot comme objets du traitement automatique du langage et de l’analyse des données textuelles
Studying “conspiracy” discourses and their circulation on Twitter: Conspiracy theories as objects of automatic language processing and textual data analysis
Estudiar los discursos «conspiracionistas» y sus difusiones en Twitter: las teorías de la conspiración como objetos del procesamiento automático del lenguaje y del análisis de los datos textuales
Julien Giry et Damien Nouvel
p. 37-55

Résumés

Le présent article aborde la question des théories du complot relatives aux vaccins et aux chemtrails circulant sur Twitter au prisme du traitement automatique des langues et de l'analyse de données textuelles. Si la thématique des chemtrails concerne davantage les contenus en anglais dans un registre technique, les théories conspirationnistes autour des vaccins se développent bien plus dans l'espace francophone autour d'aspects davantage politiques. Le traitement croisé de ces deux thématiques nous a permis de faire remonter des comptes complotistes prolixes qui passent pourtant largement sous les radars de la détection humaine.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Le complotisme au prisme de l’analyse du discours
Cadre théorique : méthodologie de collecte de données sur les réseaux sociaux. Les théories du complot au prisme du traitement automatique des langues
L’antivaccinisme et les chemtrails : rappels et contextualisation
Les traitements automatiques du langage pour la détection et la caractérisation de tweets complotistes
Classification des données récoltées par un modèle de traitement automatique des langues supervisé
Performances des différentes classifications
Des utilisateurs auteurs de tweets étiquetés complotistes
Sur les marqueurs sémiolinguistiques : mots-clés et émoticônes
Discussion et perspectives : l’utilisation de méthodes de traitement automatique du langage pour analyser les caractéristiques et la circulation des théories du complot sur les réseaux socio-numériques

Aperçu du texte

Malgré quelques travaux pionniers (Poliakov, 1980 ; Girardet, 1986 ; Politica Hermetica, 1992), l’étude académique du conspirationnisme est largement demeurée un angle mort des sciences sociales francophones jusqu’au milieu des années 2000 (Bronner, 2003 ; Campion-Vincent, 2005 ; Taguieff, 2005). Un certain nombre d’événements – en premier lieu « l’Affaire Dieudonné » de 2014 et les attentats de Charlie Hebdo en 2015 (Kreis, 2015) – ont ensuite braqué l’attention des pouvoirs publics, des journalistes et des chercheurs sur ce phénomène. Alors qu’il devenait un problème public générant ses « experts » médiatiques, le conspirationnisme a donné lieu à la structuration rapide d’un véritable champ académique transdisciplinaire dynamique et conflictuel (Giry et Kreis, 2023). Schématiquement, deux tendances y sont observables. D’un côté, on retrouve les approches cognitivistes, voire pathologisantes, du conspirationnisme qui tendent, dans la lignée des travaux fondateurs d’Hofstadter (Giry...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Julien Giry et Damien Nouvel, « Étudier les discours « conspirationnistes » et leur circulation sur Twitter »Mots. Les langages du politique, 130 | 2022, 37-55.

Référence électronique

Julien Giry et Damien Nouvel, « Étudier les discours « conspirationnistes » et leur circulation sur Twitter »Mots. Les langages du politique [En ligne], 130 | 2022, mis en ligne le 03 janvier 2025, consulté le 01 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/mots/30467 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mots.30467

Haut de page

Auteurs

Julien Giry

Université de Tours/PRIM

Damien Nouvel

INALCO/ERTIM

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search