Navigation – Plan du site

AccueilTous les numéros130DossierLes discours complotistes de l’an...

Dossier

Les discours complotistes de l’antiféminisme en ligne

The conspiratorial discourses of online anti-feminism
Los discursos complotistas del antifeminismo online
Céline Morin et Julien Mésangeau
p. 57-78

Résumés

Cet article explore les discours complotistes de l’antiféminisme en ligne à partir d’une étude de commentaires YouTube. Les rapports de genre apparaissent comme un point de crispation de plus en plus autonome du complotisme : combinant des méthodes d’étude automatisée du langage, d’analyse thématique et d’analyse discursive, la recherche montre la complémentarité de deux critiques – interpersonnelle et structurelle – et une pragmatique basée sur l’échange de noyaux sémantiques (communautarisme, lobby et racisme anti-homme blanc).

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Identifier les sphères antiféministes et analyser la circulation de leurs discours
Collecte des données et méthodes d’analyse
Signifiants flottants et discours en ligne : une identité sous contraintes
Le masculin assujetti : variations complotistes sur un même thème antiféministe
La coexistence de manipulations interpersonnelles et de manipulations sociopolitiques
Circulations stratégiques de signifiants flottants
Identifier les signifiants flottants
Chaînes d’équivalence et de différence et antagonismes

Aperçu du texte

Parmi les facteurs identifiés comme encourageant le complotisme, le soupçon à l’égard des élites, le rejet du système et le déclassement socio-économique, fût-il ressenti ou réel, figurent en bonne place (Taïeb, 2010 ; Boltanski, 2012). Cependant, les rapports de genre apparaissent aussi comme une cause croissante du développement de ce type de discours et un point de crispation de plus en plus autonome. Dès les années 1970, des groupes sociaux se sont constitués sous la bannière masculiniste pour dénoncer une société qui serait devenue gynocentrée, c’est-à-dire orientée vers les intérêts des femmes, avec le soutien de forces qui font bloc : les gouvernements, habitués à sacrifier leur population masculine à la guerre ; les industries pharmaceutiques, qui appauvrissent les hormones de la masculinité ; ou encore le capitalisme néolibéral, qui dérégule jusqu’au marché amoureux et encourage l’hypergamie féminine pour mieux exploiter les hommes (Ging, 2019). Cette polarisation du fémini...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Morin et Julien Mésangeau, « Les discours complotistes de l’antiféminisme en ligne »Mots. Les langages du politique, 130 | 2022, 57-78.

Référence électronique

Céline Morin et Julien Mésangeau, « Les discours complotistes de l’antiféminisme en ligne »Mots. Les langages du politique [En ligne], 130 | 2022, mis en ligne le 03 janvier 2025, consulté le 01 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/mots/30542 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mots.30542

Haut de page

Auteurs

Céline Morin

Université Paris-Nanterre, équipe de recherche HAR/DICEN/Irméccen

Julien Mésangeau

Université Sorbonne-Nouvelle, équipe de recherche Irméccen

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Université de Lyon
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search