Navigation – Plan du site

AccueilTous les numéros132DossierL’élection sans le vote. Le détou...

Dossier

L’élection sans le vote. Le détournement du vocabulaire électoral chez Tacite

Electing without voting. On the distortion of the electoral vocabulary in Tacitus
Elegir sin votar. Sobre la distorsión del vocabulario electoral en Tácito
Louis Autin
p. 35-51

Résumés

Si les élections n’ont pas disparu avec l’installation du Principat à Rome, les leviers dont disposaient les empereurs pour contrôler le processus électoral rendaient l’intervention du peuple purement formelle. Face à ce constat, Tacite redéploya le lexique électoral, dont le référent était désormais caduc au plan politique, et l’appliqua métaphoriquement à d’autres rapports de pouvoir (relation prince/armée, alliances matrimoniales et construction dynastique), dans un processus de resémantisation à forte valeur de dévoilement politique du nouveau régime.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

La perte de sens politique des élections sous le Principat et chez Tacite
Tacite et les élections sous le Principat
Les élections comme décorum chez Tacite
Resémantisation et reconfiguration du lexique électoral : du Champ de Mars au Palatin, de la politique au politique
Destinare
Ambire/ambitus/ambitio
Le vocabulaire de l’élection comme révélateur du sens politique des événements : le cas de l’adoption de Pison (janvier 69 apr. J.-C.)
Conclusion : vers une nouvelle resémantisation. La réception du vocabulaire électoral chez les commentateurs de Tacite

Aperçu du texte

Dans le séminal Reception Studies (2003), Lorna Hardwick mettait en lumière l’étude des phénomènes de réception au sein même de l’Antiquité, présentée comme un préalable nécessaire pour comprendre comment notre modernité s’est à son tour saisie de la référence au passé grec et romain. Dans cette même perspective, cet article analysera la place que l’historien romain Tacite – chroniqueur des premiers temps du régime impérial romain (14-70 apr. J.-C.) et lui-même actif politiquement sous les Flaviens (69-96 apr. J.-C.) et les premiers Antonins (96-192 apr. J.-C.) – a réservée dans ses œuvres au vocabulaire du vote, qui avait été forgé pour un régime républicain dont ne subsistait alors qu’un décorum sans véritable sens politique. Ce faisant, on voudrait poser la question plus large de la survie, voire de la reconfiguration d’un lexique politique au-delà des institutions et pratiques au contact desquelles il s’était défini.

Le vocabulaire de l’élection fournit un cas d’étude tout à fait...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Louis Autin, « L’élection sans le vote. Le détournement du vocabulaire électoral chez Tacite »Mots. Les langages du politique, 132 | 2023, 35-51.

Référence électronique

Louis Autin, « L’élection sans le vote. Le détournement du vocabulaire électoral chez Tacite »Mots. Les langages du politique [En ligne], 132 | 2023, mis en ligne le 02 janvier 2026, consulté le 02 octobre 2023. URL : http://journals.openedition.org/mots/31811 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mots.31811

Haut de page

Auteur

Louis Autin

Maître de conférences en langue et littérature latines, Sorbonne Université, UR 4081 « Rome et ses renaissances »

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search