Navigation – Plan du site

Accueil

  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation de la revue

La revue Mots. Les langages du politique s’inscrit dans une perspective interdisciplinaire, à la croisée des sciences du langage, des sciences du politique et des sciences de l’information et de la communication. Mots. Les langages du politique publie des dossiers thématiques, des articles en rubriques « Varia », « Méthodologie » ou « Mots en politique », des notes de recherche, des comptes rendus de lecture, une bibliographie des publications sur les langages du politique. Les articles sont publiés en français et sont accompagnés de résumés avec mots clés en français, anglais et espagnol.

La revue Mots. Les langages du politique est publiée avec l’appui scientifique d’Arènes (UMR CNRS 6051, Université Rennes 1, Sciences Po Rennes, EHESP), du CERAPS (UMR CNRS 8026, Université de Lille, Sciences Po Lille), du CREM (EA 3476, Université de Lorraine), de DIPRALANG (EA 739, Université Paul-Valéry-Montpellier 3), d’EDA (EA 4071, Université de Paris), d’ELICO (EA 4147, ENSSIB, Université Claude-Bernard-Lyon 1, Université Jean-Moulin-Lyon 3, Sciences Po Lyon), du GRESEC (EA 608, Université Grenoble Alpes), d’ICAR (UMR CNRS 5191, Université Lumière-Lyon 2, ENS de Lyon), du LabSIC (EA 1803, Université Paris 13), du LERASS (EA 827, Université Paul-Sabatier-Toulouse 3), de Triangle (UMR CNRS 5206, ENS de Lyon, Université Lumière-Lyon 2, Sciences Po Lyon) et de la Société d’étude des langages du politique (SELP).

Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS.

Mobilisation de la revue Mots. Les langages du politique

La revue Mots. Les langages du politique se joint à la mobilisation contre toutes les réformes remettant en question les missions de service public de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, et notamment la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR).

Voir l'édito commun des revues en lutte.

Dernier numéro en ligne
128/2022
Le multilinguisme dans les organisations internationales

Multilingualism in international organisations
El multilingüismo en las organizaciones internacionales
Sous la direction de Chloé Gaboriaux, Rachele Raus, Cécile Robert et Stefano Vicari
Le choix du multilinguisme dans les organisations internationales implique un travail constant – et coûteux – de traduction et d’interprétariat, dont les répercussions politiques sont encore trop souvent sous-estimées. Ce sont ces dernières que le présent dossier vise à éclairer, dans une perspective pluridisciplinaire. Les contributions qu’il rassemble confirment, s’il était besoin, que la traduction n’est jamais neutre et que l’anglais – dans sa version globalisée – tend à s’imposer en dépit des proclamations de principe en faveur de la diversité linguistique. Mais leur apport va au-delà de ce constat. Qu’elles s’inscrivent dans les sciences du langage ou dans la science politique, elles montrent en effet très concrètement comment l’anglais internationalisé – et avec lui un système de valeurs et de domination – devient hégémonique, en s’intéressant moins aux manifestations les plus évidentes de ce processus qu’aux mécanismes peu visibles parce que routiniers et/ou dépolitisés qui le soutiennent.

Actualités

Calenda - Études du politique

Laboratoire Triangle

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search