Navigation – Plan du site

AccueilNuméros164Malthus ou Boserup : validité et ...

Malthus ou Boserup : validité et continuité historique des modèles démo-économiques

Malthus and Boserup turned upside down: the odd story of demo-economics modelling
Hervé Le Bras

Résumés

Malthus qui n'était pas un mathématicien a fourni une description courte mais élaborée du rapport entre ressources, population et progrès technique dont on a retenu la célèbre opposition des deux progressions arithmétiques et géométriques. Quetelet puis Verhulst, en tentant de donner une expression plus mathématique aux idées de Malthus les ont simplifiées et déformées. Les économistes modernes, de Solow à R.D. Lee ont accentué cette dérive. Pour que les mathématiques puissent « passer » et respecter l'orthodoxie économique, ils ont déformé un peu plus l'idée originale de Malthus jusqu'à l'inverser pour l'opposer aux idées d'Ester Boserup, elles aussi inversées pour les besoins de la cause. Cette dérive n'est sans doute pas limitée au modèle malthusien ou boserupien mais montre le danger fréquent en mathématiques sociales de préférer l'élégance mathématique et le respect des théories en vigueur au simple déroulement des faits, et plus précisément de croire qu'en introduisant le temps t dans les équations, on traduit la dynamique profonde des phénomènes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Le Bras, « Malthus ou Boserup : validité et continuité historique des modèles démo-économiques »Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 164 | Hiver 2003, mis en ligne le 18 février 2006, consulté le 28 novembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/msh/2890 ; DOI : https://doi.org/10.4000/msh.2890

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search