Navigation – Plan du site

AccueilNuméros166La détresse des Pays-Bas : De Wit...

La détresse des Pays-Bas : De Witt, Hudde et le rentes viagères d'Amsterdam (1671-1673)

The anguish of the Netherlands: De Witt, Hudde and the life annuities of Amsterdam (1671-1673)
Pierre Hebrard

Résumés

Entre 1671 et 1673, alors que les Pays-Bas sont menacés puis attaqués par la France, Johan De Witt, Grand Pensionnaire des Provinces Unies, et Johannes Hudde, bourgmestre d'Amsterdam, mettent au point une méthode de calcul des rentes viagères pour faire face à la crise des finances publiques néerlandaises. Puis, après l’assassinat du Pensionnaire, le second élabore paradoxalement un tarif de rentes viagères dont on n’a pas trouvé la filiation avec cette méthode. L’objet de cet article est de montrer que ce tarif a bien été construit d’après la méthode en question à l’aide des données collectées par Hudde et publiées par C. Huygens, mais à l’aide d’un taux d’actualisation inhabituel et en commettant diverses erreurs que nous nous sommes efforcés de reconstituer

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Hebrard, « La détresse des Pays-Bas : De Witt, Hudde et le rentes viagères d'Amsterdam (1671-1673) »Mathématiques et sciences humaines [En ligne], 166 | Été 2004, mis en ligne le 05 mars 2006, consulté le 24 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/msh/2891 ; DOI : https://doi.org/10.4000/msh.2891

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search