Skip to navigation – Site map
Fouiller sur l'estran : des contraintes et des opportunités

Les sociétés littorales et leur environnement : l’exemple des recherches interdisciplinaires menées dans le Médoc (Gironde)

Florence Verdin, Elías López-Romero, Frédérique Eynaud and Pierre Stéphan

Abstracts

In the North Médoc (Gironde department), between the communes of Soulac-sur-Mer and Montalivet-les-Bains, the sandy shoreline has been exposed to a very strong erosion. Dealing with a rich archaeological, historical and environmental heritage, an interdisciplinary team has been constituted, consisting of archaeologists, geomorphologists and biologists. The field operations realised in very hard conditions needed the introduction of a specific protocol.

Top of page

Index terms

Index de mots-clés :

Médoc, érosion, protocole

Index by keyword :

Médoc (Gironde), erosion, protocol
Top of page

Full text

  • 1 Les projets InterLabEx et LabEx ont bénéficié d’une aide de l’État gérée par l’Agence nationale de (...)

1Dans le nord du Médoc (Gironde), entre les communes de Soulac-sur-Mer et Montalivet-les-Bains, le littoral sableux est soumis à une très forte érosion. Le trait de côte recule en moyenne de 4 m par an lors des hivers « calmes » et de 10 à 40 m lors des hivers tempétueux, comme cela a été le cas en 2013-2014. Ce secteur recèle également un très riche patrimoine archéologique, historique et paléoenvironnemental. De nombreux vestiges datant du Néolithique à la fin de l’Antiquité – période où le cordon dunaire actuel se met en place – sont présents sur l’estran, donc voués à une disparition certaine à brève échéance. Leur exceptionnelle conservation est due à un contexte tourbeux ou ligniteux (dans un milieu réducteur non asséché) issu d’anciennes vasières estuariennes. Afin de sauvegarder et étudier ces données, une équipe interdisciplinaire a été constituée, regroupant archéologues, géomorphologues et biologistes (projets LitAq et Fast-LitAq, coord. F. Verdin et F. Eynaud ; projet ECOREST, coord. F. Verdin1).

2Dans cet espace intertidal, les opérations de terrain subissent des contraintes extrêmement fortes qui ont nécessité la mise en place d’un protocole de travail spécifique. Les prospections, menées en hiver lorsque les plages sont dégraissées, permettent de cartographier les vestiges sous Sig, puis de programmer les interventions archéologiques sur les vestiges les plus directement menacés. Les fouilles se déroulent lors des grandes marées afin de bénéficier du laps de temps le plus long possible, à un moment où les plages sont de plus très peu fréquentées. La composition des sédiments étant dominée par des argiles compactes saturées d’eau, le recours à un engin mécanique est indispensable, non seulement pour permettre la fouille des niveaux archéologiques, mais aussi pour drainer et évacuer l’eau pendant les interventions grâce à un système de rigoles de drainage. Les structures en bois, très nombreuses, sont relevées en photogrammétrie au cours de plusieurs phases de décapage et de démontage des différents éléments. Ceux-ci sont nettoyés le jour même en laboratoire, puis transportés au Centre de conservation et d’étude du domaine de Certes-Graveyron pour être stockés sous vide. Ils sont ensuite numérisés afin de reconstituer la structure en 3D.

3Compte tenu du temps de travail limité en raison de l’effet des marées et du coût de location des engins mécaniques, les opérations ont été planifiées de façon à regrouper les travaux de fouille archéologique, d’étude géomorphologique et de prélèvement d’échantillons. Le résultat : un environnement de travail véritablement interdisciplinaire.

4L’analyse de l’ensemble de ces informations a mené à la restitution archéologique, historique et paléoenvironnementale des différents milieux au cours de l’Holocène (résultats à paraître dans Quaternaire, mars 2019).

Fig. 1. Soulac-sur-Mer, plage de l’Amélie, fouille de structures néolithiques, mai 2016

Fig. 1. Soulac-sur-Mer, plage de l’Amélie, fouille de structures néolithiques, mai 2016

Cliché F. Comte, Ausonius.

Top of page

Notes

1 Les projets InterLabEx et LabEx ont bénéficié d’une aide de l’État gérée par l’Agence nationale de la recherche au titre du programme Investissements d’avenir portant la référence ANR-10-LABX-52.

Top of page

List of illustrations

Title Fig. 1. Soulac-sur-Mer, plage de l’Amélie, fouille de structures néolithiques, mai 2016
Credits Cliché F. Comte, Ausonius.
URL http://journals.openedition.org/nda/docannexe/image/6951/img-1.jpg
File image/jpeg, 2.8M
Top of page

References

Electronic reference

Florence Verdin, Elías López-Romero, Frédérique Eynaud and Pierre Stéphan, « Les sociétés littorales et leur environnement : l’exemple des recherches interdisciplinaires menées dans le Médoc (Gironde) », Les nouvelles de l'archéologie [Online], 156 | 2019, Online since 10 February 2020, connection on 21 February 2020. URL : http://journals.openedition.org/nda/6951 ; DOI : https://doi.org/10.4000/nda.6951

Top of page

About the authors

Florence Verdin

UMR 5607 Ausonius, institut de recherche Antiquité et Moyen Âge, CNRS, université Bordeaux-Montaigne.

By this author

Elías López-Romero

Chaire Junior, LabEx Sciences Archéologiques de Bordeaux (LaScArBx).

By this author

Frédérique Eynaud

UMR 5805 « Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux » (EPOC), CNRS, université de Bordeaux.

By this author

Pierre Stéphan

CNRS, université de Bretagne occidentale, UMR 6554 « Littoral, environnement, télédétection, géomatique » (LETG), Institut universitaire européen de la mer, Plouzané, France.

By this author

Top of page

Copyright

© FMSH

Top of page
  • Logo Éditions de la Maison des sciences de l'homme
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals