Navigation – Plan du site

Conséquences de la téléphonie mobile de cinquième génération sur la télé-géographie

The Next Generation of Mobile Telecommunications (5G) and its Implications (Infrastructure, Regulation, Telegraphy)
Edward M. Roche, Benjamin H. Dickens-Jr. et Walker Townes
Traduction de Henry Bakis et Michelle Rodet

Résumés

La nouvelle architecture 5G de la téléphonie mobile promet de révolutionner la manière dont le monde communique. La 5G rendra obsolète plusieurs méthodologies traditionnelles utilisées pour les études de télé-géographie et offrira de nouveaux vecteurs pour la recherche tant théorique qu’appliquée.

Haut de page

Texte intégral

Les traducteurs remercient Dan Sebban pour sa contribution à cette traduction.

1Le réseau de télécommunication de la cinquième génération (5G) va être très différent de celui des précédentes générations de téléphonie mobile. Cette différence impactera fortement les méthodologies utilisées par dans la recherche en relation avec la télé-géographie.

Obsolescence de la modélisation « point-à-point »

2Beaucoup de recherches sur la télé-géographie ont, dans le passé, utilisé des modèles de cartographie lesquels étendent des liens d’un point à un autre. En mesurant les distances géographiques réelles, puis en comparant avec le volume, la vitesse ou le contenu de données, il a été possible de tirer un grand nombre d’informations utiles afin de comprendre l’influence révolutionnaire des télécommunications sur la société. La nature omniprésente de l’architecture 5G, y compris l’utilisation du Software-Defined Network (SDN), peut rendre cette approche obsolète. Car dans un réseau 5G, il n’y a pas vraiment de points pour servir de « repères » et sur lesquels on pourrait fonder une analyse.

Vers des modèles télé-geographiques « Cloud »

3Comment modéliser le type d’architecture de type « cloud » des télécommunications ? Ce n’est pas évident. Or, ce type d’architecture deviendra bientôt la norme.

4Dans les modèles télé-géographiques traditionnels, il existe toujours une localisation géographique spécifique pour les objets d’analyse. Avec le mouvement vers une architecture de type « cloud », définir la localisation d’un objet (utilisateur final, base de données, document, répartiteur réseau, circuit) devient quelque chose de semblable à ce que nous trouvons dans la physique quantique — les objets peuvent être à deux ou plusieurs endroits en même temps. Dans le cas de ce type de réseau de télécommunications, le chemin physique suivi par les informations en fonction des demandes n’est pas mis en place une fois pour toute, mais sera pour chaque demande, défini par logiciel.

5En conséquence, le réseau est potentiellement dépourvu d’une forme cartographiable grâce à un ensemble connu de référents géographique. Cela peut remettre en question certains types d’analyses télé-géographiques.

L’Internet-des-Objets (IdO)1 augmentera considérablement la complexité analytique de la Télé-géographie

  • 1 En anglais : Internet-of-Things (IoT).

6Une autre difficulté pour la recherche viendra de l’Internet-des-Objets (IdO). Il ne s’agit pas de millions, mais de dizaines de milliards d’appareils qui seront interconnectés. Beaucoup ne seront pas fixes, mais mobiles. En raison du nombre d’objets nous pouvons nous attendre à ce que les ensembles de données deviennent beaucoup plus grands et la cartographie plus difficile. Par ailleurs, plus de données signifie potentiellement plus d’idées, peut-être même des idées plus pertinentes.

La télé-géographie appliquée sera un domaine de recherche vital

7La compréhension des problèmes de logistique, de modélisation des coûts ou de comportement humain deviendra plus facile avec l’application des nouvelles méthodes de recherche en télé-géographie qui émergeront.

8Les ensembles de données « Big Data » seront probablement intégrés aux ensembles de données de télé-géographie afin de gérer une avalanche de nouvelles idées.

9Cela génèrera des applications importantes en matière de logistique et de distribution, de surveillance de l’environnement (grâce aux millions de capteurs connectés) et même dans le domaine la sécurité nationale et du renseignement. En définitive, il nous semble que les nouvelles technologies de la 5G rendront obsolètes un grand nombre de techniques de recherche traditionnelles de la télé-géographie, mais, en même temps, elles permettront l’émergence d’un éventail encore plus large de vecteurs de recherche potentiels, à la fois théoriques et appliqués.

Haut de page

Notes

1 En anglais : Internet-of-Things (IoT).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Edward M. Roche, Benjamin H. Dickens-Jr. et Walker Townes, « Conséquences de la téléphonie mobile de cinquième génération sur la télé-géographie », Netcom [En ligne], Notes de recherche, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 16 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/netcom/2859

Haut de page

Auteurs

Edward M. Roche

PhD, JD Law Offices of Edward M. Roche, 100 Pine Street, Suite 1250, San Francisco, California, 94111-5235, USA. emr96@caa.columbia.edu.

Articles du même auteur

Benjamin H. Dickens-Jr.

Esq. Partner, Blooston, Mordkofsky, Dickens, Duffy & Prendergast, LLP, 2120 L. Street, NW, Suite 300, Washington, DC 20037, USA.

Articles du même auteur

Walker Townes

Board of Directors, Townes Telecommunications & Founder of The Walker Institute for Cyber Arms Control, New York, NY, USA.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Netcom – Réseaux, communication et territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo NETCOM Association
  • Logo IGU / UGI
  • Logo Comité national français de géographie (CNFG)
  • Logo UMR 6266 - IDEES Le Havre
  • Logo ARTDev (UMR 5281)
  • Logo AERES - Logo
  • Logo DOAJ
  • Logo ERIH PLUS : European Reference Index for the Humanities and the Social Sciences
  • Logo Heloise
  • OpenEdition Journals