Navigation – Plan du site

AccueilNuméros264-265La Mission Locale du Bassin granv...

La Mission Locale du Bassin granvillais comme opérateur territorial : un réseau solidaire qui allie enjeux socio-écologiques et générationnels

The Mission Locale du Bassin granvillais as a territorial operator: a solidarity network merging socio-ecological and generational issues
Camille Robert-Bœuf et Viviane de Lafond
p. 157-172

Résumés

Cet article est issu d’enquêtes réalisées dans le cadre du projet européen H2020 Ruralization autour du travail actuel de la Mission Locale du bassin Granvillais et de son réseau solidaire d’interconnaissances. Il souhaite interroger la manière dont ce réseau agit comme un opérateur territorial au service d’une transition socio-écologique et propose une forme de renouvellement du développement local rural qui articule l’échelle administrative de l’action publique et le territoire réellement pratiqué par les acteurs locaux. Ce réseau se fonde sur les relations d’interconnaissances tissées par des acteurs aux profils différents et issus de structures (publiques, privées, associatives) diverses, mais réunies grâce à des valeurs partagées, des connaissances fines du territoire et une volonté de travailler de manière horizontale et transversale. Ce réseau solidaire, soutenu par certains élus locaux, aboutit à des actions alliant enjeux des jeunes et enjeux socio-écologiques du territoire, même s’il est confronté à un certain nombre de difficultés.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 20 février 2022 ; définitivement accepté le 19 septembre 2022 • Suivi éditorial assuré par Laure Cormier

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Méthodologie
La Mission Locale du Bassin Granvillais, un opérateur attaché au territoire fondé sur un réseau d’interconnaissances
Un réseau solidaire qui renouvelle le développement local en faisant le lien entre enjeux des jeunes et enjeux socio-écologiques
Entre difficultés contextuelles, spatiales et sectorielles : quelles limites pour cet opérateur territorial ?
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les Missions Locales sont nées en 1982 à la suite du rapport Schwartz dans un contexte où l’État français développe l’action publique territoriale et promeut le développement local (Jollivet, 1985 ; Mathieu, 1997 ; Riot, 2006). Ces structures territoriales à caractère associatif sont fondées sur l’engagement conjoint de l’état, des collectivités territoriales et de différentes structures engagées à un titre ou un autre dans l’insertion sociale et professionnelle des jeunes en difficulté pour une insertion abordant l’ensemble des facettes d’un parcours (formation, emploi, santé, logement, mobilité, savoir-être, etc.). Présidées par un représentant d’une commune, elles regroupent au sein de leur conseil d’administration des membres des collectivités territoriales locales, de l’État et d’organismes concernés par l’insertion et l’emploi. Elles sont donc conçues dès l’origine comme un acteur qui agit à l’échelle territoriale et ont pour objectif de concilier à la fois le suiv...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Camille Robert-Bœuf et Viviane de Lafond, « La Mission Locale du Bassin granvillais comme opérateur territorial : un réseau solidaire qui allie enjeux socio-écologiques et générationnels »Norois, 264-265 | 2022, 157-172.

Référence électronique

Camille Robert-Bœuf et Viviane de Lafond, « La Mission Locale du Bassin granvillais comme opérateur territorial : un réseau solidaire qui allie enjeux socio-écologiques et générationnels »Norois [En ligne], 264-265 | 2022, mis en ligne le 04 janvier 2025, consulté le 13 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/norois/12953 ; DOI : https://doi.org/10.4000/norois.12953

Haut de page

Auteurs

Camille Robert-Bœuf

Postdoctorante, géographie sociale, CNRS, UMR Ladyss, Université Paris Nanterre, bureau 218 bât. Max Weber, 200 Avenue de la République, 92001 Nanterre (c.robertboeuf@outlook.com)

Viviane de Lafond

Experte en développement local, CNRS, UMR Ladyss, Université Paris Nanterre, bureau218 bât. Max Weber, 200 Avenue de la République, 92001 Nanterre (viviane@de-lafond.com)

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search