Navigation – Plan du site

Note de recherche. L’adaptation, un concept systémique pour mieux panser les changements climatiques

Adaptation: a systemic concept to heal climate change
Guillaume Simonet
p. 113-125

Résumés

L’élaboration d’une action publique territoriale en matière d’adaptation aux changements climatiques rencontre d’importants défis, parmi lequel celui de traduire en actions un concept riche en interprétations aussi divergentes les unes que les autres. En s’appuyant sur les résultats du projet ABSTRACT-colurba (2014-2015) mené auprès de dix collectivités françaises, l’article discute la difficulté d’élaborer puis de traduire sur le terrain des mesures dites « d’adaptation aux changements climatiques ». Parmi les facteurs expliquant cet état de faits, il est souligné l’inadéquation entre la construction théorique de la notion d’adaptation et la complexité d’une réalité interreliée auxquels les acteurs sont quotidiennement confrontés. Afin de contourner ces verrous et faciliter la mise en pratique d’actions en réponse aux changements climatiques, l’article conclut que la recherche d’une définition précise d’un terme aussi vaste que l’adaptation n’aide pas la mise en place d’une action publique territoriale climatique, laquelle gagnerait à être abordée de manière davantage systémique autour des enjeux environnementaux.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 6 janvier 2017, définitivement accepté après révisions le 21 juin 2017

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction : les constats de la difficulté de traduire l’adaptation en actions
Cadrage théorique et prescriptif vs mise en pratique
L’essor de l’adaptation dans la recherche et les politiques locales
Un cadrage théorique axé sur l’ajustement
Présentation du projet ABSTRACT-colurba (2014-2015)
Résultats : l’interprétation de l’adaptation dans les Plans Climat
Représentation sociale de l’adaptation auprès des acteurs locaux
Une variabilité interprétative de l’adaptation aux multiples origines
L’influence du GIEC sur la construction du terme « adaptation »
L’origine de la dichotomie mitigation-adaptation
De l’ancrage dans l’ajustement vers l’émergence de la transformation
L’influence de l’historique sémantique de la notion d’adaptation
De la sémantique
Une fracture épistémologique récente
L’influence des pensées ou comment concevoir le changement
Conclusion : comment penser l’adaptation ?

Aperçu du texte

Introduction : les constats de la difficulté de traduire l’adaptation en actions

S’inscrivant dans un contexte imbriqué d’évolutions multiples (démographiques, socioéconomiques, environnementales, énergétiques) à l’échelle aussi bien globale que locale, l’accélération des changements climatiques est en cours. Dès lors, les effets d’une laborieuse réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) (ou mitigation), appréciables uniquement sur le long terme, rendent inéluctables l’ajustement et la transformation des systèmes en place en vue de réduire l’apport au phénomène et l’ampleur des impacts issus de tels bouleversements (Füssel, 2007). Ainsi, face à cet état de faits, l’adaptation interpelle nos sociétés à double titre. En premier lieu par la modification des territoires (aménagements, formes urbaines, technologies) afin de faire face aux impacts (directs et indirects) clima...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Simonet, « Note de recherche. L’adaptation, un concept systémique pour mieux panser les changements climatiques », Norois, 245 | 2017, 113-125.

Référence électronique

Guillaume Simonet, « Note de recherche. L’adaptation, un concept systémique pour mieux panser les changements climatiques », Norois [En ligne], 245 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 25 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/norois/6252 ; DOI : 10.4000/norois.6252

Haut de page

Auteur

Guillaume Simonet

Chercheur associé au Centre interdisciplinaire d’études urbaines, Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires UMR5193, Université Toulouse Jean Jaurès, Maison de la Recherche – 5, allées Antonio-Machado 31 058 Toulouse Cedex 9, France. (mailto:simonet.guillaume@ymail.com)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page