Navigation – Plan du site

La fabrique d’un boom immobilier-touristique

Tourisme et spéculation dans le Nordeste brésilien (2000-2010)
The making of a real estate-tourism boom. Tourism and speculation in the Brazilian Northeast (2000-2010)
La fábrica de un “boom” inmobiliario y turístico. Turismo y especulación en el Nordeste de Brasil
Tristan Loloum et Antonio Aledo
p. 15-30

Résumés

Comme beaucoup de destinations touristiques émergentes, le nord-est du Brésil a fait l’objet dans les années 2000 d’un intense développement immobilier international. Partout sur le littoral, enclaves sécurisées, resorts et résidences secondaires se sont développés à la faveur d’une conjoncture internationale propice à l’émergence de bulles immobilières. L’article revient sur les stratégies collectives (publiques et privées) ayant contribué à introduire le Nordeste dans les circuits internationaux de l’immobilier touristique : i) sur le plan des infrastructures avec la mise en place de politiques de développement touristique, ii) sur le plan organisationnel avec l’émergence de nouvelles associations professionnelles, iii) ou sur le plan symbolique avec la production de discours experts et d’images promotionnelles. Ce faisant, l’enquête invite à dénaturaliser et déconstruire les évidences du développement, souvent présenté comme une conséquence inévitable d’un « potentiel endormi », de dynamiques de civilisation (la démocratisation des loisirs, l’hypermobilité des individus) ou de cycles économiques internationaux. L’étude porte une attention particulière sur les expériences concrètes des entrepreneurs immobiliers et tâche de caractériser d’un point de vue sociologique la structuration de l’offre immobilière-touristique. L’article analyse également le rôle du tourisme dans les processus de spéculation et pose l’hypothèse que les imaginaires touristiques agissent comme des « utopies performatives » qui conduisent à minimiser les risques du marché et à imposer des visions idéalisées de l’avenir.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 9 janvier 2017 et définitivement accepté le 30 septembre 2017

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Caractéristiques du boom immobilier-touristique dans le Nordeste
La fabrique d’une évidence
L’insertion dans les circuits immobiliers-touristiques internationaux
Les homologies de la rencontre
Heurs et malheurs des spéculateurs
« Les rêves sont faits pour être réalisés » ? Fictions immobilières et spéculation
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Le nord-est du Brésil a fait l’objet dans les années 2000 d’importants investissements étrangers sous la forme de résidences secondaires et d’enclaves touristiques sécurisées (resorts, condominiums) destinées à une clientèle aisée, le plus souvent originaire d’Europe ou des grandes métropoles brésiliennes. Entre 2000 et 2010, le nombre de résidences secondaires dans cette région a doublé, passant de 500 000 unités à un million selon l’Institut Brésilien de Géographie et Statistique (IBGE), une croissance sans équivalent dans le pays. Le Rio Grande do Norte (RN) – l’État dans lequel nous avons réalisé cette enquête – a connu une évolution similaire, passant de 33 000 à 66 000 résidences secondaires (Fonseca et al., 2016). Certains projets immobiliers atteignaient des dimensions gigantesques, prévoyant la construction de complexes de plusieurs centaines voire de milliers...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Tristan Loloum et Antonio Aledo, « La fabrique d’un boom immobilier-touristique », Norois, 247 | 2018, 15-30.

Référence électronique

Tristan Loloum et Antonio Aledo, « La fabrique d’un boom immobilier-touristique », Norois [En ligne], 247 | 2018, mis en ligne le 19 septembre 2020, consulté le 23 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/norois/6439 ; DOI : 10.4000/norois.6439

Haut de page

Auteurs

Tristan Loloum

(auteur correspondant), Département d'Anthropologie, université de Durham, Dawson Building, South Road, DH1 3LE, Durham, Royaume-Uni. (tristanloloum@gmail.com)

Antonio Aledo

Dpto. Sociología 1, Universidad de Alicante, Campus de San Vicente del Raspeig, E-03080 Alicante (antonio.aledo@ua.es)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page