Navigation – Plan du site

La restauration de la continuité écologique des cours d’eau et la pêche de loisir : héritages, changements et enjeux

Ecological continuity restoration and the recreational angling: Heritages, changes and challenges
Olivier Thomas et Marie-Anne Germaine
p. 43-60

Résumés

Dès l’émergence des premières sociétés de pêche à la fin du xixe et au début du xxe siècle, les pêcheurs à la ligne ont développé une sensibilité à l’égard de l’eau et de la faune piscicole. D’abord mobilisés pour le repeuplement piscicole et la surveillance des cours d’eau, puis pleinement engagés dans la gestion des milieux halieutiques d’eau douce, les pêcheurs vont voir leur rôle évoluer à partir de la Loi-Pêche de 1984. Participant à la protection du patrimoine piscicole et des milieux aquatiques, ils deviennent des acteurs incontournables de la mise en œuvre des nouveaux principes de gestion écologique des cours d’eau, en particulier la restauration de la continuité écologique visant à rétablir la libre circulation des poissons migrateurs. À partir de l’exemple des cours d’eau du Nord-Ouest de la France, et d’un focus sur le cas du démantèlement des barrages de la Sélune, cet article propose de mettre en tension le poids des héritages (pratiques de repeuplement) et les dynamiques de changements (restauration des milieux) qui animent le monde de la pêche de loisir à travers une analyse rétrospective du positionnement des pêcheurs. Il s’agit ainsi d’analyser le rôle ambivalent des acteurs de la pêche, à la fois partenaire et opposant, dans la mise en œuvre de la restauration des cours d’eau. Si les fédérations de pêche prônent le passage vers une gestion patrimoniale, cette posture vient parfois bousculer les habitudes des pêcheurs et plus largement leurs représentations de la nature.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 21/11/2017, accepté le 30/04/2018.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Terrain d’étude et méthodologie
De la continuité piscicole à la continuité écologique
Concilier la gestion piscicole et le progrès industriel
L’émergence de l’idée de « décloisonnement » des cours d’eau dans les années 1990
Le relais assuré par la pêche associative dans la restauration de la continuité écologique
Restaurer la continuité écologique, ou la transformation des milieux halieutiques
Une lecture écologique des conséquences de la RCE pour la pêche de loisir
Une transformation de l’offre de pêche diversement appréciée par les pêcheurs
Le cas du projet d’effacement des barrages de la Sélune
Vers une transformation des représentations de nature parmi les pêcheurs ?
Un demi-siècle de localisme associatif
La remise en question des usages hérités
L’enjeu de diffusion des savoirs sur les milieux aquatiques
Conclusion

Aperçu du texte

Au milieu du xixe siècle, le constat du « dépeuplement » des eaux douces en France – bien que non véritablement prouvé (Malange, 2011) – est profondément ancré dans les discours des membres des sociétés savantes (Millet et al., 1856). Sensibilisés à cette situation, les pouvoirs publics s’emparent de la question. La société se souciant alors avant tout de la « part utile de la nature » (Luglia, 2016), l’enjeu est d’abord économique, et c’est de façon très pragmatique « la diminution du revenu des pêches ou la volonté de tirer un profit important des cours d’eau » qui intéresse l’administration (Malange, 2011). Par ailleurs, la gestion des ressources piscicoles est aussi animée par un objectif d’alimentation publique, le poisson étant considéré comme une denrée alimentaire de base pour les populations les plus pauvres (Barthélémy, 2013). Dans ce cadre, diverses mesures, compatibles avec l’industrialisation naissante, vont être prises. Elles concernent la réglementation de la pêche fl...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Thomas et Marie-Anne Germaine, « La restauration de la continuité écologique des cours d’eau et la pêche de loisir : héritages, changements et enjeux », Norois, 249 | 2018, 43-60.

Référence électronique

Olivier Thomas et Marie-Anne Germaine, « La restauration de la continuité écologique des cours d’eau et la pêche de loisir : héritages, changements et enjeux », Norois [En ligne], 249 | 2018, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 24 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/norois/7159 ; DOI : 10.4000/norois.7159

Haut de page

Auteurs

Olivier Thomas

Tél : +33 (0)6-78-07-95-63, Laboratoire Mosaïques, UMR LAVUE 7218 CNRS– 200 av. de la République, 92 000 Nanterre, France (olivierthomas.box@gmail.com)

Marie-Anne Germaine

Laboratoire Mosaïques, UMR LAVUE 7218 CNRS – 200 av. de la République, 92 000 Nanterre, France (marie-anne.germaine@parisnanterre.fr)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page