Navigation – Plan du site

AccueilNuméros253Analyse de l’influence d’un barra...

Analyse de l’influence d’un barrage à obstruction partielle sur les régimes hydrosédimentaires de la rivière Oubangui (bassin du Congo)

Analysis of the Influence of a Partial Obstruction Dam on the Hydrological and Sedimentary Regimes of the Ubangui River (Congo Basin)
Chanel Nzango, Laurent Touchart et Pascal Bartout
p. 67-84

Résumés

Le régime hydrologique est le déterminant principal de la diversité écologique en rivière. Il n’est jamais constant dans l’espace-temps, mais fluctue en fonction des perturbations internes et externes aux rivières. Les variations du régime hydrologique après la régulation des débits ont fait l’objet de nombreuses publications scientifiques permettant d’appréhender les effets des barrages sur les hydrosystèmes fluviaux. Mais la majorité des publications n’aborde que les effets des grands barrages sur le régime d’écoulement. Et donc, très peu d’études ont été menées pour identifier les impacts réels des petits barrages sur les hydrosystèmes fluviaux. Cette contribution a pour objet d’évaluer l’impact d’un petit barrage sur le régime d’écoulement de la rivière Oubangui, principal tributaire septentrional du fleuve Congo. L’ouvrage étudié est un barrage hydroélectrique qui n’obstrue que partiellement la largeur du chenal de l’Oubangui au secteur de Mobaye. L’approche méthodologique consiste à appliquer un test statistique pour détecter de potentielles variabilités dans le comportement des séries chronologiques du débit de l’Oubangui après sa régulation en 1989. Le test de Hubert du logiciel Khronostat, réputé pour sa robustesse, a de fait été appliqué en vue d’identifier d’éventuelles ruptures dans le régime d’écoulement de l’Oubangui après l’établissement du barrage de Mobaye. La série chronologique analysée comprend la période 1939-2011, et les variables analysées sont le Qma (débit moyen annuel), le Qmax (débit maximum annuel) et le Qmin (débit minimum annuel), qui sont en effet des paramètres essentiels qui contrôlent la dynamique fluviale. Somme toute, les résultats du test statistique ne révèlent aucune rupture dans le comportement des trois paramètres analysés, ce qui se traduit par la moindre influence de ce type de barrage sur le régime d’écoulement de l’Oubangui.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 2 juillet 2018 ; définitivement accepté le 30 avril 2019 • Suivi éditorial : Régis Barraud

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Présentation du bassin d’étude et description du barrage de Mobaye
Oubangui, une rivière à fond sablo-rocheux et à fortes potentialités hydroélectriques
Les contextes d’aménagement du barrage
Données et méthodes de l’étude
Résultats et discussions
Analyse de la stationnarité de la série hydrologique sur Khronostat
Évolution spatio-temporelle du lit de l’Oubangui
Discussions
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Bien qu’ils aient contribué significativement au développement de la société moderne à travers l’avènement de l’hydroélectricité au 19e siècle, les barrages hydrauliques sont de plus en plus décriés pour leurs effets destructeurs en rivière. Les barrages sont susceptibles d’altérer le régime hydrologique tout en réduisant la diversité écologique des cours d’eau court-circuités. Le régime hydrologique d’un cours d’eau correspond de fait au comportement saisonnier des débits moyens mensuels. Il est conditionné par l’évapotranspiration, la pluviométrie régionale (pluie de mousson en domaine intertropical), la nature du bassin versant, et les caractéristiques du substrat géologique (perméabilité, résistivité...). Ce facteur essentiel rythme la vie des communautés vivantes, garantit le cycle biologique des espèces aquatiques, et renouvelle la morphologie fluviale. Il joue un rôle primordial pour les activités humaines (pêche, agriculture, extraction de granulats, pratiques an...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chanel Nzango, Laurent Touchart et Pascal Bartout, « Analyse de l’influence d’un barrage à obstruction partielle sur les régimes hydrosédimentaires de la rivière Oubangui (bassin du Congo) »Norois, 253 | 2019, 67-84.

Référence électronique

Chanel Nzango, Laurent Touchart et Pascal Bartout, « Analyse de l’influence d’un barrage à obstruction partielle sur les régimes hydrosédimentaires de la rivière Oubangui (bassin du Congo) »Norois [En ligne], 253 | 2019, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 15 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/norois/9504 ; DOI : https://doi.org/10.4000/norois.9504

Haut de page

Auteurs

Chanel Nzango

Laboratoire CEDETE EA-1210, Université d’Orléans - 10 rue de Tours, 45065 Orléans, France (jerry.nzango@etu.unv-orleans.fr)

Laurent Touchart

Laboratoire CEDETE EA-1210, Université d’Orléans - 10 rue de Tours, 45065 Orléans, France (laurent.touchart@univ-orleans.fr)

Articles du même auteur

Pascal Bartout

Laboratoire CEDETE EA-1210, Université d’Orléans - 10 rue de Tours, 45065 Orléans, France (pascal.bartout@univ-orleans.fr)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search