Navigation – Plan du site

AccueilRubriquesComptes rendus et essais historio...2002Carlos Alberto González Sánchez, ...

Serge Gruzinski

Carlos Alberto González Sánchez, Los mundos del libro. Medios de difusión de la cultura occidental en las Indias de los siglos XVI y XVII, (Séville, Universidad de Sevilla, Diputación de Sevilla, 2001, 260p.)

[07/02/2005]

Entrées d’index

Géographique :

Mexique

Chronologique :

siglo XVII, siglo XVI
Haut de page

Texte intégral

1La colonisation ibérique a transformé l'imprimé européen en un moyen de diffusion à l'échelle planétaire. Plus qu'en Afrique ou qu'en Asie c'est au Nouveau Monde, avec les conquistadores, les missionnaires, les fonctionnaires et les marchands que sont arrivés les livres et les libraires de la Renaissance. Des imprimeurs et des imprimeries se sont même implantés à Mexico puis à Lima au cours du XVIe siècle. Très tôt s'est constitué un premier public "américain", composé d'Européens immigrés ou nés au Nouveau Monde, de métis et d'Indiens. C'est à cette entreprise de diffusion de la Renaissance occidentale que Carlos Alberto González Sánchez s'attaque à son tour en lui consacrant une étude fouillée qui se développe autour de trois grands thèmes : l'exportation des livres vers l'Amérique espagnole, leur diffusion en ces contrées lointaines et le profil de leurs lecteurs. A chaque fois l'auteur identifie une source, en repère les richesses et les limites avant de la soumettre au crible d'une analyse quantitative. Le contrôle qu'exerce le Saint Office offre une première série d'indications, même s'il existait bien des façons de tromper la curiosité des inquisiteurs. L'univers des lecteurs, en revanche, est cerné à partir du dépouillement des inventaires après décès qui permettent d'approcher des couches fort variées, souvent modestes, de la population européenne installée en Amérique. Si l'approche quantitative permet de dépasser les intuitions et balaie certaines idées reçues, elle ne saurait faire dire à des sources ce qu'elles ne recèlent pas et Carlos Alberto González Sánchez en est bien conscient. D'où son souci de distinguer la possession du livre et les pratiques de lecture qui lui sont associées, de tenir compte de la lecture à voix haute, de ne pas confondre signature et écriture, de déjouer les pièges contenus dans les inventaires, si riches soient-ils. Pourtant l'auteur ne s'en tient pas qu'au dépouillement des sources. Des pages aussi claires que remarquablement informées reconstituent la politique du livre menée par la couronne d'Espagne au XVIe et au XVIIe siècle. Les chronologies et les tournants sont nettement indiqués. Le livre européen apparaît ainsi comme un instrument puissant d'acculturation des populations vaincues et de formation des émigrants du Nouveau Monde.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Serge Gruzinski, « Carlos Alberto González Sánchez, Los mundos del libro. Medios de difusión de la cultura occidental en las Indias de los siglos XVI y XVII, (Séville, Universidad de Sevilla, Diputación de Sevilla, 2001, 260p.) », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Comptes rendus et essais historiographiques, mis en ligne le 07 février 2005, consulté le 27 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/nuevomundo/347

Haut de page

Auteur

Serge Gruzinski

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Nuevo mundo mundos nuevos est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search