Navigation – Plan du site

AccueilRubriquesComptes rendus et essais historio...2002Nathan Wachtel, La Foi du souveni...

2002

Nathan Wachtel, La Foi du souvenir. Labyrinthes marranes, Paris, Editions du Seuil (La Librairie du XXIe siècle), 2001, 505 pp.

Raffaele Moro-Romero

Texte intégral

1Sous une forme apparemment simple, une "galerie de portraits", La Foi du souvenir de N. Wachtel traite de la question marrane en se concentrant sur le volet américain de l'histoire de cette première diaspora de l'époque moderne. Avec ses deux ouvrages précédents, La Vision des vaincus (1971), et Le Retour des ancêtres (1990), N. Wachtel avait déjà donné des exemples remarquables du dépassement des frontières disciplinaires. Cette fois-ci, après avoir suivi le long de huit chapitres les itinéraires d'une douzaine d'hommes et de femmes qui, entre la deuxième moitié du XVIe et la première moitié du XVIIIe siècle, franchissent l'Atlantique pour échouer au fond des prisons du Saint-Office espagnol et portugais, l'auteur termine son ouvrage dans le Nord-Est du Brésil contemporain où se déroulera la partie ethnologique de son enquête sur la condition marrane.

2Avant de pénétrer au cœur de l'histoire "souterraine" des nouveaux-chrétiens d'origine portugaise et des "convertis" au judaïsme (cf. le cas de Maria Zarate au Vème chapitre), l'auteur rappelle dans l'introduction que le problème marrane participe du thème plus général de la modernité et cela du point de vue économique, socioculturel et religieux. Modernité économique: les réseaux commerciaux mis en place à une échelle quasi planétaire par les nouveaux-chrétiens constituent un des premiers maillons du processus de proto-mondialisation. La modernité religieuse et socioculturelle est visible dans le rapport du marranisme avec un certain relativisme religieux, en particulier avec la crise sceptique des XVIe et XVIIe siècles.

3Par la suite, N. Wachtel se concentre sur la narration des destins singuliers d'une poignée de nouveaux-chrétiens choisis "non sans arbitraire en fonction de leur complémentarité et de la qualité des sources" (p. 31). L'auteur justifie l'adoption d'une échelle micro-historique comme étant à la fois la conséquence de l'état peu avancé de la recherche sur "l'univers marrane" (p. 15) et de la nature des sources utilisées: les procès inquisitoriaux.

4Les histoires ou plutôt les "portraits" de vie sont présentés de façon à respecter leurs singularités mais aussi en tant qu'exemples de réalité plus générales. On a cependant l'impression que le projet d'esquisser un "portrait de groupe" et d'offrir un ensemble de vies "représentatives" a parfois conduit paradoxalement l'auteur à ne pas regarder dans le détail les personnes dont il dessine le portrait. C'est le cas notamment du protagoniste du Ier chapitre, Juan Vicente, dont la vie est racontée en faisant parfois recours à des formules ("pauvre hère", "mobilité presque chaotique") qui ont le défaut de forcer en peu trop le ton. Ceci tient peut-être à la volonté de l'auteur d'opposer ce portrait à celui du grand marchand Manuel Bautista Perez, protagoniste du IIIème chapitre. D'autre part, il aurait été opportun que l'éditeur insère quelques cartes géographiques qui permet au lecteur de suivre les errances de ces individus.

5Il s'agit d'une "première esquisse" d'une étude plus globale (p. 30) dont on évoquera ici les quelques points principaux : le thème de la mémoire, de la fidélité à ses origines, et leur rôle dans la constitution de l'identité personnelle; la préfiguration de l'émergence d'une conscience juive quasi laïque ; la place des femmes dans la transmission d'un ensemble de gestes et d'habitudes et plus généralement d'une mémoire familiale.

6L'interaction entre une écriture de type biographique et le thème de la fidélité à la mémoire - qui est au centre de l'identité marrane - rend difficile de classer La Foi du souvenir comme un livre d'histoire au sens strict. N. Wachtel par cette recherche témoigne d'un respect pour le travail de l'historien ainsi que pour sa propre mémoire - une mémoire qui, comme ces histoires de vie, le soulignent avec force, n'est pas seulement individuelle.

7Ainsi, le rapprochement entre les voix conservées (au dam de leur "émetteurs") dans les archives inquisitoriales et les témoignages présentés dans l'épilogue qui sont issus des entretiens menés avec une vingtaine de "marranes" contemporains donne à cet ouvrage une forte valeur humaine restituant bien plus qu'un "faible souffle de l'air dans lequel vivaient les hommes d'hier" (W. Benjamin, Sur le concept d'histoire, 1940). D'autant plus que la rencontre, racontée dans l'épilogue, entre Isabel A., lointaine descendante de nouveaux-chrétiens qui ont effacé volontairement leurs traces à l'intérieur du Brésil, et Anita L, une vieille femme d'origine juive ukrainienne, semble faire écho à un passage du Retour des ancêtres : la visite effectuée par deux Urus de Chipaya chez les Moratos, des confrères Uru fortement déculturés, quand ces derniers demandent aux premiers de leur faire entendre la langue de leurs ancêtres communs. Enfin, on ne peut s'empêcher d'établir un rapprochement entre les deux citations de W. Benjamin (en tête de l'introduction et de l'épilogue) et le destin tragique de cet intellectuel juif allemand qui, peu après les avoir écrites, choisit de quitter la vie, en 1940, aux abords de la frontière franco-espagnole, à quelques pas de cette péninsule ibérique d'où ses co-religionnaires avaient dû partir plusieurs siècles auparavant.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Raffaele Moro-Romero, « Nathan Wachtel, La Foi du souvenir. Labyrinthes marranes, Paris, Editions du Seuil (La Librairie du XXIe siècle), 2001, 505 pp. »Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Comptes rendus et essais historiographiques, mis en ligne le 07 février 2005, consulté le 16 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/nuevomundo/373 ; DOI : https://doi.org/10.4000/nuevomundo.373

Haut de page

Auteur

Raffaele Moro-Romero

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Nuevo mundo mundos nuevos est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search