Navigation – Plan du site
Frédérique Langue

Michel Bertrand, Richard Marin, Ecrire l'histoire de l'Amérique latine XIXe-XXe siècles, Paris, CNRS Editions, 2001, 211 pp.

[07/02/2005]

Entrées d’index

Géographique :

Amérique latine
Haut de page

Texte intégral

1Dans la succession des bilans historiographiques de ces dernières années, et des remises en question occasionnées par ce type de publication, l'Amérique latine n'occupait, dans le panorama français tout du moins, qu'une place fort limitée. Cet ouvrage vient donc compenser une véritable absence. Bien que fondé sur une chronologie précise, celle des XIXe et XXe siècles, il distingue les processus considérés dans un long terme indispensable à la saisie et à l'interprétation des phénomènes relevant notamment de l'histoire des idées, le genre historiographique relevant nécessairement d'une inscription dans ce domaine de l'histoire. En témoigne l'introduction, fort disserte à l'endroit des civilisations amérindiennes et des "découvertes".

2L'évocation de la "domination espagnole" et d'un "passé colonial" certes omni-présent chez les historiens hispano-américains du XIXe siècle est prétexte, par ailleurs, à l'affirmation d'un thème majeur de l'ouvrage, à savoir les constructions identitaires, thème privilégié non seulement des écritures de l'histoire mais aussi des réécritures de celle-ci, et plus encore dans le cas des penseurs centrant leur réflexion sur le thème de l'hispanité (voir J. Eyzaguirre et son Histoire du Chili, prise comme exemple dans cette livraison) . Le cheminement de cet ensemble nourri de contributions qui abordent la presque totalité des composantes nationales du continent latino-américain conduit en effet, et très rapidement, à la question des Etats issus de la Révolution d'Indépendance, ou plutôt, des révolutions d'Indépendance, si l'on considère les fortes singularités régionales mises en exergue par des recherches récentes (voir sur ce point l'étude consacrée aux manuels d'histoire mexicains), les déphasages chronologiques et les continuités qui prévalent si l'on se situe notamment dans une perspective d'histoire culturelle, comme tend à le confirmer l'évolution de l'historiographie vénézuélienne de la seconde moitié du XIXe siècle .

3L'imbrication entre histoire et (pouvoir) politique revêt donc une importance décisive, de même les processus de formation et d'affirmation des "mémoires nationales", particulièrement évidents au travers du fonctionnement de certaines institutions ou sociétés savantes chargées en tout premier lieu d'inventorier (bibliothèques et archives nationales, instituts divers). Indiscutablement, cet ouvrage réaffirme la place conférée à l'écriture de l'histoire (depuis le XVIe siècle si l'on se souvient des très nombreux chroniqueurs créateurs du genre, dûment évoqués dans plusieurs contributions de cet ouvrage) dans les sociétés issues de la colonisation ibérique et l'importance non moins essentielle des métissages "exprimés en terme de carrefour des origines". Un aspect peut-être marginal mais non moins riche de sens réside dans l'évocation des "influences croisées Europe/Amérique", qu'il s'agisse de l'approche de Lucien Febvre et des Annales, de Braudel, ou de penseurs moins connus. Retour sur des questions familières à l'univers historien, cet ouvrage est donc tout aussi bien l'occasion de découvertes, dont il faut espérer qu'elles trouveront un prolongement voire une discussion rapide, l'éternel écueil des écrits de nature historiographiques étant également celui d'une opposition, entre historiographies récentes (novatrices?) et historiographies traditionnelles, relevant par conséquent de conceptions politiques temporellement marquées et d'approches historiques non moins figées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frédérique Langue, « Michel Bertrand, Richard Marin, Ecrire l'histoire de l'Amérique latine XIXe-XXe siècles, Paris, CNRS Editions, 2001, 211 pp. », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Comptes rendus et essais historiographiques, mis en ligne le 07 février 2005, consulté le 12 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/nuevomundo/388

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Nuevo mundo mundos nuevos est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page