Navigation – Plan du site
Luc Capdevila

Ignacio Telesca (coord.), Historia del Paraguay, Asunción del Paraguay, Taurus historia, 2010, 443 p.

[30/04/2011]

Texte intégral

  • 1  On citera parmi les ouvrages les plus remarquables publiés à cette époque : d’Alfredo Seiferheld, (...)
  • 2  Deux ouvrages remarquables, publiés par une ONG – le Centro de Documentación y Estudios (CDE) – on (...)
  • 3  Cf. notamment la “colección Bicentenario”, ouverte au sein de la Biblioteca de Estudios Paraguayos (...)

1Il est nécessaire de commencer par rappeler combien l’Histoire au Paraguay a été instrumentée par la longue dictature du général Stroessner (1954-1989), et comment au cours des années 1980 des intellectuels et des historiens courageux tels Alfredo Seiferheld, Milda Rivarola, Guido Rodriguez Alcalá1 entreprirent de dénouer l’étroitesse du lien que le régime autoritaire avait serré avec une représentation du passé, pour inciter leurs compatriotes à sortir d’un état de torpeur culturelle. Depuis le début des années 1990 et l’amorce de la transition à la démocratie, d’abord au sein d’ONG, de la société des médias, et également de l’université catholique d’Asunción, des historiens, des sociologues et des politistes ont mené des recherches, édité des sources, publié des travaux, puis des manuels scolaires afin de réécrire l’histoire au regard des enjeux démocratiques2. Vingt ans après, dans la dynamique des manifestations organisées autour des commémorations du « Bicentenaire », il faut saluer l’importance de l’œuvre accomplie par des universitaires, chercheurs et autres cadres culturels en matière de traductions et de publications, qui travaillent au renouvellement en profondeur des connaissances sur le passé au Paraguay3.

2Ignacio Telesca, comme chercheur et comme éditeur, compte parmi les plus actifs. Le livre qu’il vient de coordonner, sobrement intitulé Historia del Paraguay, est l’une des meilleures expressions de ce grand mouvement. Pour ce faire il a réuni une quinzaine d’auteurs des différentes générations, paraguayens, argentins et européens, pour présenter une nouvelle histoire générale du Paraguay. L’ouvrage est bien conçu, soigné et au faîte des recherches les plus récentes. Toutes les périodes sont traitées, depuis le peuplement préhispanique, jusqu’à la transition à la démocratie, la récente élection de Lugo en 2008, et les mutations sociales, économiques et spatiales contemporaines. On pourrait regretter néanmoins que les césures dans l’organisation générale de l’ouvrage n’aient pas été davantage pensées en relation avec les processus, par ailleurs bien analysés à l’intérieur des chapitres – le moment des indépendances étant inséré dans un temps long qui commence avec les réformes des Lumières et l’expulsion des jésuites –, au lieu de conserver pour la table des matières la simple chronologie politique. En effet, les chapitres conçus dans des perspectives de moyenne et de longue durée, articulent efficacement érudition événementielle et analyse des dynamiques sociales, politiques, économiques et culturelles. Les études se succèdent et se répondent autour de l’histoire des environnements culturels dans lesquels l’histoire a été écrite au Paraguay, la formation de la société, la question du métissage et des structures économiques, les courants culturels et politiques, les dictatures enfin. Surtout, les auteurs prennent soin d’analyser la matrice multiculturelle d’une société née dans des espaces frontières et de confins, où la place des cultures et des communautés amérindiennes est demeurée forte. L’ensemble des auteurs est ainsi attentif à étendre les problématiques à l’histoire sociale et culturelle. Mais certains chapitres sont entièrement consacrés à ces domaines à travers l’histoire des paysans et des conflits agraires, celle des populations afro-américaines serviles ou libres à l’époque coloniale et à la suite de l’indépendance, celle des femmes dans la durée. D’autres enfin sont réservés à l’histoire longue des arts et de la création, la musique, les genres littéraires et les arts figuratifs, en réservant une place privilégiée à la période contemporaine.

3Cette – nouvelle – Historia del Paraguay est une contribution scientifique et éditoriale, remarquable et réussie, à la hauteur des enjeux des commémorations du Bicentenaire organisées au sein de la jeune démocratie paraguayenne. Il présente avec justesse, pédagogie et précision l’histoire de ce territoire avec ses ruptures, ses continuités, en mettant en évidence la diversité des cultures et des populations l’ayant habité, constitutive en partie de la matrice de cette société ; sans ignorer les conflits qui les ont clivées et divisent encore – une connaissance historique essentielle à la vie de la démocratie qui était délibérément mise sous le boisseau par les anciennes dictatures. Un ouvrage de référence par conséquent, il devrait être mis aisément à la disposition des chercheurs, des étudiants et plus généralement du public intéressé.

Haut de page

Notes

1  On citera parmi les ouvrages les plus remarquables publiés à cette époque : d’Alfredo Seiferheld, Conversaciones politico-militares, 4 tomes, El Lector pour les deux premiers tomes et à compte d’auteur pour les tomes 3 et 4, Asunción, 1984-1987 ; Milda Rivarola, La polémica francesa sobre la guerra grande. Eliseo Reclus: La Guerra del Paraguay. Laurent-Cochelet: correspondencia consular, Asunción, ed. Histórica, 1988 ; et tout particulièrement sur ce thème : Guido Rodriguez Alcalá, Ideología autoritaria, Asunción, RP Ediciones, 1987, qui a été récemment traduit et publié au Brésil aux éditions Coleção América do Sul, 2005.

2  Deux ouvrages remarquables, publiés par une ONG – le Centro de Documentación y Estudios (CDE) – ont marqué cette époque : Line Bareiro, Clyde Soto, Mary Monte, Alquimistas. Documentos para otra historia de las mujeres, Asunción, CDE, 1993 ; et Milda Rivarola, Obreros, Utopias & Revoluciones. La formación de las clasas trabajadoras en el Paraguay liberal, 1870-1931, Asunción, CDE, 1993.

3  Cf. notamment la “colección Bicentenario”, ouverte au sein de la Biblioteca de Estudios Paraguayos, publiée par le Centro de Estudios Antropológicos de la Universidad Católica (CEADUC).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Luc Capdevila, « Ignacio Telesca (coord.), Historia del Paraguay, Asunción del Paraguay, Taurus historia, 2010, 443 p. », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Comptes rendus et essais historiographiques, mis en ligne le 30 avril 2011, consulté le 25 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/nuevomundo/61346

Haut de page

Auteur

Luc Capdevila

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Nuevo mundo mundos nuevos est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page