Navigation – Plan du site
Colloques | 2013
Le « bon gouvernement des peuples » : une recherche collaborative et son contexte historiographique – Actes du colloque international des 4 et 5 avril à Lisbonne
Géraldine Méret

Le « bon gouvernement des peuples » : une recherche collaborative et son contexte historiographique. Actes du colloque international des 4 et 5 avril à Lisbonne

[14/10/2013]

Texte intégral

1Les 4 et 5 avril 2013, le Laboratoire Mondes Américains et le Centre de recherches sur le Brésil colonial et contemporain, de l'Ecole des hautes études en sciences sociales, ont organisé à Lisbonne un colloque international intitulé : Le « bon gouvernement des peuples » : une recherche collaborative et son contexte historiographique. Ce colloque avait pour objet de permettre aux chercheurs de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et à leurs collègues de l'Université fédérale de Rio de Janeiro et du Centro de história de além-mar de l’Université Nouvelle de Lisbonne, de se rencontrer et d'échanger autour du projet de recherche « Le bon gouvernement des peuples », mis en place dans le cadre de la coopération financée par le programme de coopération franco-brésilien Capes-Cofecub.

2La rencontre permettait de faire le point sur les progrès des travaux concernant le contrôle politique exercé sur les sociétés coloniales de l’Amérique et de l’Afrique portugaises sous l’Ancien Régime et les modalités de négociation établies entre celles-là et les institutions impériales de Lisbonne, mais aussi d'offrir à des doctorants brésiliens, portugais et français l’occasion de soumettre l’état d’avancement de leur recherche et de confronter leurs approches. C'est ici le panel des doctorants de l'EHESS qui est présenté, montrant comment les chercheurs rassemblés à Lisbonne ont confronté les résultats de leurs travaux en cours sur les sociétés ibériques de l’espace atlantique du XVIe siècle à nos jours. La formation et le développement de sociétés coloniales en Amérique et en Afrique constituent des terrains d'enquête propices à l'étude des relations que les personnes et les groupes entretiennent avec les ordres normatifs, dans le large éventail de configurations politiques présenté par les situations coloniales. Les doctorants réunis lors de ce colloque avaient en commun de considérer que les règles officielles et les comportements des acteurs ne constituent pas les deux branches d'une alternative inévitable. Leurs études montrent en effet la vigueur des relations que les acteurs profanes entretenaient avec les normes savantes, tout comme leur capacité d’action dans le cadre que leur imposaient les institutions judiciaires et administratives (urbaines, seigneuriales, épiscopales, royales, impériales). En prenant au sérieux l’héritage des architectures normatives, ils croisent dans leurs travaux des temporalités de nature différente : le temps des événements politiques ou des conjonctures économiques et celui de la longue durée des cultures juridiques et des régulations coutumières.

3Sous la responsabilité d’Ana Maria Silva, doctorante à Michigan University, le colloque des doctorants a permis de discuter huit présentations. Nous présentons ici les travaux des doctorants de l'EHESS :

4Marcello Loureiro (Universidade Federal do Rio de Janeiro / EHESS) : « O Conselho Ultramarino e a comunicação política da monarquia pluricontinental (1640-1668). Notas de pesquisa » ;

5Daniel Pimenta
(EHESS) : « O conflito político português na Europa em meados do século XVII: diplomacia, informação e imprensa » ;

6Géraldine Méret
 (EHESS / Université de Genève) : « Faits de discours, effets de légitimité » ;

7Simone Faria
(Universidade Federal Fluminense) : « “Para se tratar da matéria dos quintos”: a dinâmica da arrecadação dos quintos reais em Minas Gerais (c. 1701 - c. 1780) » ;

8Marjolaine Carles
(EHESS / Universidade Federal de Minas Gerais), « Gestion des ressources hydriques et activité minière au Minas Gerais (Brésil) depuis les premières découvertes d'or alluvionnaire à 1736 ».

9Les doctorants de l'EHESS remercient Helidacy Corrêa (Universidade Estadual do Maranhão), Jean Hébrard (EHESS / University of Michigan), Claudia Damasceno Fonseca (EHESS), José Damião Rodrigues (Centro de História d’Além-Mar – Universidade dos Açores) et Ângela Barreto Xavier (Instituto de Ciências Sociais, Lisbonne), les discutants de ces présentations, pour leurs remarques stimulantes qui ont contribué à l'enrichissement de leurs travaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Géraldine Méret, « Le « bon gouvernement des peuples » : une recherche collaborative et son contexte historiographique. Actes du colloque international des 4 et 5 avril à Lisbonne », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Colloques, mis en ligne le 14 octobre 2013, consulté le 20 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/nuevomundo/65821

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Nuevo mundo mundos nuevos est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page