Un panthéon métis

La figure du Christ

Les représentations du christ en croix sont là encore innombrables et constituent l’un des noyaux les plus importants de la sculpture indo-portugaise. Cette figure faisait souvent partie d’ensemble figurant le calvaire, dont malheureusement peu sont arrivés entiers jusqu’à aujourd’hui. 

Christ en croix, XVIIe siècle

Christ en croix, XVIIe siècle

Christ en croix, XVIIe siècle

Le corps vigoureux et musclé est assez caractéristique des christs de la région de Goa.

Christ en croix

A Goa, le christ a souvent des traces de sang presque exagérées – comme ici dans le dos. Quelquefois, il a aussi les genoux ensanglantés. En revanche, le périzénium est traité avec beaucoup de simplicité et d’élégance. Sans décor, le mouvement du drapé est rendu par les cannelures profondes des plis, le nœud est simplement fixé.

Christ en croix

Très beau visage du christ agonisant, la bouche entrouverte, laissant entrevoir les dents et la langue, les yeux clos sont bridés et donnent à ce christ un air tout à fait asiatique.   Détail de la barbe et des deux mèches de cheveux qui sont sculptés avec un très grand raffinement. Des traces de polychromie laissent supposer que les cheveux et la barbe devaient être peints.