Navigation – Plan du site

Anthropocène, dire l’indicible

Jonathan Vouillamoz
p. 8-13

Résumé

L’Anthropocène exige une approche pluridisciplinaire et des connaissances complexes afin d’éviter les clichés et les approximations. L’auteur fait appel à des indicateurs pour apporter quelques clés de compréhension sur ce sujet.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en janvier 2021.

Plan

Les biais cognitifs
L’incertitude et la science
La maîtrise des solutions
La communication

Aperçu du texte

Image d'illustration d'après Brain de Gordon Johnson

Image d'illustration d'après Brain de Gordon Johnson

© Ocim/Pixabay

Concept d’une situation globale jugée intenable, l’Anthropocène représente l’empreinte de l’Homme moderne sur le système Terre, mesurable sous différents aspects comme l’ont décrit Steffen et al. (2011). Outre le changement climatique, la sixième extinction de masse, la plus sévère que notre planète ait connue jusque-là, est en cours (Ceballos et al., 2017). Il en va de même pour la déplétion de nombreuses ressources minérales et de la capacité de l’en­vironnement à fournir ses services dits écosystémiques.

Dire l’Anthropocène est un exercice périlleux. Sujet complexe par excellence, cette notion questionne directement l’humanité et les conséquences de ses activités sur l’environnement dont elle fait partie. Un terme qui porte en lui la conclusion que ces conséquences sont devenues des facteurs de déstabilisation majeurs de l’équilibre naturel complexe qui permet l’existence même de notre...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jonathan Vouillamoz, « Anthropocène, dire l’indicible »La Lettre de l’OCIM, 187 | 2020, 8-13.

Référence électronique

Jonathan Vouillamoz, « Anthropocène, dire l’indicible »La Lettre de l’OCIM [En ligne], 187 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 02 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/ocim/3516 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ocim.3516

Haut de page

Auteur

Jonathan Vouillamoz

Fondateur et directeur associé chez Conseils en stratégies géo-environnementales Sarl (CSGE) à Genève (Suisse)

jonathan.vouillamoz@csge.ch

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • OpenEdition Journals