Navigation – Plan du site

AccueilNuméros198Promesses et limites de l’immersion

Promesses et limites de l’immersion

Jessica de Bideran et Antoine Roland
p. 10-15

Résumé

Les institutions expérimentent de nouvelles propositions muséographiques utilisant les technologies numériques, toujours plus immersives, parfois monumentales, souvent multisensorielles. Elles offrent une expérience de visite propice à la mobilisation de l’intelligence émotionnelle, favorisant l’apprentissage et la construction de l’imaginaire.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2022.

Plan

L’immersion, une expérience avant tout située
Du site patrimonial comme écran...
… à la programmation culturelle de lieux scènes
Les publics au cœur de l’immersion
Éprouver l’immersion par la déambulation
S’immerger par les sens
S’immerger dans les émotions

Aperçu du texte

Détail de l’alvéole « Jusqu’au bout du monde », visible dans l’exposition L’Odyssée sensorielle au Muséum national d’Histoire naturelle jusqu’au
4 juillet 2022.

Détail de l’alvéole « Jusqu’au bout du monde », visible dans l’exposition L’Odyssée sensorielle au Muséum national d’Histoire naturelle jusqu’au 4 juillet 2022.

© Projectiles / Mardi8 / Sensory Odyssey

Le 5 janvier 2021, la Réunion des musées nationaux-Grand Palais, en partenariat avec la Banque des Territoires et Vinci Immobilier, annonce la création de la filiale « Grand Palais immersif ». Surfant sur le succès de l’exposition Pompéi, ce lancement s’inscrit dans un mouvement qui, depuis quelques années, voit s’ouvrir des expositions dont la médiation repose sur l’accumulation de dispositifs numériques. Combinant projections audiovisuelles en très grand format, multimédia interactif mobile et/ou casques de réalité virtuelle, ces propositions s’adressent à un très large public et relèvent d’une convergence culturelle qui brouille les frontières entre institutions et industries culturelles et créatives.

Terrain d’expérimentations audiovisuelles et mul­­ti­­m...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jessica de Bideran et Antoine Roland, « Promesses et limites de l’immersion »La Lettre de l’OCIM, 198 | 2021, 10-15.

Référence électronique

Jessica de Bideran et Antoine Roland, « Promesses et limites de l’immersion »La Lettre de l’OCIM [En ligne], 198 | 2021, mis en ligne le 01 novembre 2022, consulté le 30 juin 2022. URL : http://journals.openedition.org/ocim/4680 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ocim.4680

Haut de page

Auteurs

Jessica de Bideran

Maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Bordeaux Montaigne.

jessica.de-bideran@u-bordeaux-montaigne.fr

Articles du même auteur

Antoine Roland

Consultant à {Correspondances digitales], agence de conseil en ingénierie culturelle.

antoine.roland@correspondances.co

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search