Navigation – Plan du site

Présentation

La Lettre de l’OCIM est une revue professionnelle qui, depuis plus de 20 ans, s’adresse à tous les acteurs du milieu muséal. Tous les deux mois, elle présente l’actualité du milieu, notamment des institutions de culture scientifique et technique, et propose des articles de fond écrits par des spécialistes sur la muséologie et la muséographie. Elle est diffusée en France et à l’étranger. Pour vous abonner à la revue papier ou accéder aux versions intégrales des articles les plus récents (publiés il y a moins de deux ans et présentés ici en accès restreint), rendez-vous sur le site de l’OCIM pour vous abonner ou acheter un ou plusieurs numéros de la revue.

Dernier numéro en ligne
184 | 2019
juillet-août 2019

L’héritage de Georges Henri Rivière - Capter les publics
CouvLO184
Informations sur cette image
Crédits : © Ocim/FL

L’héritage de Georges Henri Rivière

L’exposition Georges Henri Rivière. Voir c’est comprendre présentée au Mucem jusqu’en mars 2019 a été l’occasion de (re)découvrir la personnalité riche et complexe de Georges Henri Rivière (1897-1985) ainsi que les multiples étapes de sa carrière muséologique. Le dossier proposé dans ce numéro de La Lettre de l’Ocim revient sur l’aspect novateur de l’approche ethnographique de Georges Henri Rivière et les apports de sa créativité expographique : l’objet témoin, les vitrines, les séries évolutives ou les unités écologiques. Soit des présentations didactiques et esthétiques, suscitant le questionnement, qui racontent une histoire grâce à la contextualisation des objets dans un parcours de visite faisant appel à l’émotion, la sensibilité et l’imaginaire du visiteur.

Les différentes contributions s’attachent ainsi à montrer comment Georges Henri Rivière, homme de terrain plus qu’homme de l’écrit, a inventé un nouveau style muséographique caractérisé par des textes épurés et hiérarchisés et par des objets prenant une autre dimension dans l’espace. 

Que reste-t-il aujourd’hui de cet héritage ? Alors qu’ils sont investis dans une muséographie moins figée et plus évolutive qui, tenant compte du rôle social et politique du musée – désormais engagé dans son temps – requestionne le principe du parcours permanent, les écomusées et les musées de société s’interrogent sur l’actualité de la pensée de Georges Henri Rivière et sur leur filiation avec son œuvre.

Serge LOCHOT, rédacteur en chef

Actualités

CeROArt

In Situ

  • Logo Office de Coopération et d’Information Muséales
  • OpenEdition Journals