Navigation – Plan du site

‘Don’t panic but do worry!!’
L’Écosse et les enjeux économiques du Brexit

Gilles Leydier
p. 87-104

Résumés

À la suite du référendum sur l’Union Européenne de juin 2016, le débat autour des enjeux économiques résultant du Brexit s’est déroulé en Écosse dans un contexte politique particulier, en raison notamment du vote largement majoritaire exprimé par les Écossais en faveur du « Remain » ; mais aussi de la revendication exprimée par le gouvernement nationaliste d’un traitement spécifique du cas écossais dans le cadre des négociations engagées avec les institutions européennes ; et enfin de la question posée par le rapatriement des compétences exercées conjointement par l’UE et les institutions décentralisées vers le territoire britannique. Cet article analyse comment les enjeux économiques ont alimenté le débat politique autour de l’autonomie écossaise au sein du Royaume-Uni et de la perspective indépendantiste, dans un climat général d’incertitude et d’inquiétudes multiples face aux conséquences attendues du Brexit.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2020.

Plan

Introduction : un contexte politique lourd et tendu
Des perspectives économiques anxiogènes
Des fragilités sectorielles différenciées pour l’économie écossaise
Le pessimisme des acteurs économiques
L’économie écossaise, le marché unique européen et l’Union britannique
Immigration et marché du travail, deux enjeux majeurs pour l’économie écossaise
L’avenir des financements européens en question
Conclusion : l’angoisse d’un no-deal

Aperçu du texte

Introduction : un contexte politique lourd et tendu

À la suite du référendum sur le maintien dans l’Union Européenne de juin 2016, le débat autour des enjeux économiques résultant du Brexit s’est déroulé en Écosse dans un environnement politique particulier, caractérisé par de nombreuses sources de tensions et de questionnements.

Le premier élément de contexte est lié au vote largement majoritaire exprimé par la population écossaise en faveur du « Remain » à l’occasion du référendum, en opposition à l’opinion britannique majoritaire. Ayant souhaité rester au sein de l’Union Européenne à 62 % et exprimé cet attachement au cadre européen de façon unanime sur l’ensemble des circonscriptions de son territoire, la question s’est posée de savoir dans quelle mesure l’Écosse pouvait espérer voir cette préférence prise en compte par le gouvernement britannique à l’occasion des négociations sur le Brexit.

Dès juin 2016, le gouvernement écossais et son leader Nicola Sturgeon ont plaidé l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Leydier, « ‘Don’t panic but do worry!!’
L’Écosse et les enjeux économiques du Brexit », Observatoire de la société britannique, 24 | 2019, 87-104.

Référence électronique

Gilles Leydier, « ‘Don’t panic but do worry!!’
L’Écosse et les enjeux économiques du Brexit », Observatoire de la société britannique [En ligne], 24 | 2019, mis en ligne le 01 mai 2020, consulté le 19 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/osb/3261 ; DOI : https://doi.org/10.4000/osb.3261

Haut de page

Auteur

Gilles Leydier

Professeur de civilisation britannique à l'Université de Toulon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Observatoire de la société britannique

Haut de page
  • Logo Université de Toulon
  • Logo Laboratoire Babel
  • OpenEdition Journals