Navigation – Plan du site

AccueilNuméros17Pour une conduite de changement c...

Pour une conduite de changement chez l’enfant en milieu préscolaire par une approche éco-design

Hela Zouari Makni
p. 36-50

Résumé

Les actions menées par un design à la fois écologique et participatif dans un milieu préscolaire, où les différents acteurs collaborent au même titre d’égalité - y compris les enfants - ont donné lieu à des produits design matériels et immatériels riches de sens pour une prise en charge de l’enfance sensibilisée à la responsabilité environnementale. Le champ d’intervention se focalise sur le moment du goûter. La conduite de changement a permis de modifier les habitudes alimentaires et d’augmenter le cycle de vie de ses déchets.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

1La crise environnementale n’a jamais pesé aussi lourd sur la qualité de vie à Sfax, ville tunisienne qui souffre de pollution (Dahech et al., 2015). Pénurie des ressources naturelles, pollution de l’air, difficultés dans la gestion des déchets… autant de problèmes qui sont sujets à controverses politiques, néanmoins demeurent au cœur des débats des communautés scientifiques et société civile de la région. Le designer rejoint ces protagonistes qui ont fait de l’amélioration du cadre de vie un objectif à atteindre. Quand design rime avec écologie, c’est à l’éco-design qu’on a recours, cette pensée d’un design qui respecte l’environnement remonte aux années soixante-dix avec le designer austro-américain Victor Papanek qui appelait à la responsabilité morale et sociale du designer (Papanek, 1973). Par ailleurs, Petit rapporte que Ezio Manzini, défendait l’idée de l’artefact comme milieu, et de ce fait, le design du milieu prend en charge aussi bien les questions environnementales que sociales (Petit, 2015). L’éco-design est la discipline qui allie la conception des produits avec l’étude du milieu de vie de l’homme, il prend en compte la considération environnementale, dans le sens culturel, social et naturel, au cours de la démarche conceptuelle des produits et service.

2Dans le cadre d’un travail de recherche en éco-design qui porte sur la valorisation des déchets agroalimentaires, nous nous sommes orientés vers les jardins d’enfants comme terrain d’étude. Le choix de notre intervention porte sur la pause du goûter, un espace-temps qui se révèle riche et marqué par beaucoup d’agitation et de mouvement de la part des enfants et du personnel de l’enfance. Les axes de notre intervention sont alors : la propreté sanitaire des enfants, l’habitude alimentaire et le cycle de vie des déchets. Le goûter est un produit alimentaire qui doit avoir un bon apport nutritionnel, il génère des déchets lors de sa préparation ou consommation qui ne sont pas recyclés ni par la commune, ni par la ville. Nous voulons attirer l’attention de cette population jeune sur ces problèmes et toucher sa sensibilité quant à la responsabilité environnementale, qui, demain aura les ficelles de changer les habitudes de consommation.

3Afin de transmettre cet engagement social et éthique du designer (Marín Torres, 2016) aux acteurs du projet, à savoir le personnel éducatif et les enfants, nous avons co-conçu des actions focalisées sur la pratique des usages, ainsi s’est opérée une implication comportementale et une intégration collective dans les activités créatrices. Nous abordons dans ce projet le rapport qu’entretient l’enfant avec un objet du quotidien, qui est son goûter et avec le milieu qu’il occupe pendant la journée, un aspect anthropologique de l’étude qui s’occupe de l’homme dans ses rapports avec son environnement (Drouilleau, 2015) et des croisements avec les sciences de la nature, l’art et le design.

4Cet article a pour ambition de participer à conduire du changement dans les habitudes à travers une recherche-action en design, lequel a pour mission dans ce contexte, de sensibiliser et impliquer la jeune enfance, de 3 à 6 ans, en situation d’apprentissage aux problématiques environnementales et sanitaires. Comment participer à préparer un citoyen écoresponsable qui cherche son bien-être dans le respect de la nature ? La notion de bien-être est prise ici dans un sens plutôt matériel, avec comme composante objective, la santé et plus précisément l’alimentation (Martin, Perron et Buzaud, 2019) et le droit à un environnement propre.

5Comment saisir le champ d’intervention du designer dans un jardin d’enfant pour que le moment de la collation soit un espace de créativité collective, de partage et d’échange autour de la notion d’une alimentation équilibrée et nutritive et de surplus moins polluante ? Peut-on réfléchir à de nouvelles propositions de ce moment ?

6Le goûter observé dans les jardins d’enfant, étant composé, dans la quasi-totalité des cas de produits alimentaires conditionnés dans des emballages destinés au rebus après consommation. En l’absence d’un système de valorisation de déchet (recyclage) comment optimiser l’usage de ce dernier ? Sa destination finale peut-elle émaner des enfants et trouver place dans les ateliers de créativité ?

7Pour comprendre le contexte de la collation nous avons eu recours à l’approche qualitative (pratiques de l’utilisateur), nous nous sommes appuyés sur les techniques de l’observation et les entretiens semi-directifs in situ avec les parties-prenantes. Plusieurs médias nous ont servi pour le recueil des données, à savoir des notes de terrain, des photographies, des enregistrements vidéographiques et des croquis.

8Notre choix est porté sur une recherche-action qui a pour objectif d’adapter le faire artistique selon les circonstances, ce qui engage tous les destinataires, enfants et instituteurs, dans le projet afin de revisiter le goûter et les déchets engendrés. En intégrant l’aspect participatif aux projets de conception, nous aspirons à atteindre un but pédagogique, qui est l’accompagnement dans le changement des habitudes. Le design participatif est entrepris dans ce travail comme une approche centrée sur l’utilisateur (Norman et Draper, 1986), en l’occurrence, l’enfant qui collabore concrètement aux activités du projet. L’intégration des acteurs, bien que hétérogènes, du fait qu’il y a des adultes et des enfants, et que ces derniers appartiennent aussi bien à des milieux aisés et pauvres, nous permet de nous imprégner de leur réalité au moment de la pratique de leurs activités dans le milieu éducatif.

9L’approche participative nécessite une collaboration entre les parties prenantes, ainsi l’enfant participe au même degré que le professionnel éducatif et le designer à discuter les propositions, c’est également un processus itératif où la discussion peut à tout moment revenir sur quelques décisions et par surcroit influencer la démarche design (Esnault, Zeiliger et al., 2006). Les acteurs, à travers la construction collective, contribuent à imaginer des lendemains souhaitables, ce qui favorise une forte adéquation des solutions proposées avec la problématique et ce pour venir en aide à l’environnement sous la coordination du designer.

  • 1 En Tunisie, un jardin d’enfant est une structure socioéducative d’accueil collectif, accueillant de (...)

10Cette enquête ethnographique dans les jardins d’enfants1 s’intéresse au moment de la collation, ce qui suppose un comportement et un usage du produit de consommation alimentaire. Les données nous mènent à réfléchir sur la manipulation (ouvrir l’emballage, lécher les restes de chocolat...) d’un produit alimentaire quotidiennement utilisé par l’enfant et à fort impact environnemental.

11Les gestes du quotidien d’un individu ou d’un groupe sont considérés dans cette étude car ils ont un impact sur l’environnement, ce qui nous renvoie aux piliers social et éthique du Développement Durable. Il y a lieu de rappeler que l’impact c’est toute modification laissée par l’activité humaine sur une composante de l’environnement. L’éco-design a tout le potentiel pour jouer un rôle stratégique dans le développement de produits plus performants au niveau de l’environnement, participant ainsi à un changement sociétal en proposant une production et une consommation plus durables (Karlsson et Luttropp, 2006).

12Le domaine du designer ne se limite plus à la valeur d'usage. Son statut s'affirme comme étant un coordinateur entre différentes disciplines et son intervention commence dès l'amorce du projet, mais pas nécessairement où les technologies et les industries sont les plus avancées et hautement planifiées. Hanks et Hoy (2000 : 105), quant à eux, rapportent que : « On prend conscience que la survie de l’homme au cours du siècle suivant suppose un bouleversement des modes de vie individuels et collectifs. »

  • 2 La plus récente publication sur le bien-être en Tunisie (2018) est basée sur les dimensions de la s (...)
  • 3 La déclaration des droits de l'homme par l'assemblée générale des Nations Unies

13Le bien-être2 est un concept en perpétuelle mutation, depuis la prise de conscience de l’émancipation du genre humain, des libertés fondamentales et des égalités de tous3 Le bien-être, conçu comme celui de tous les hommes, il a basculé vers l’individualisme, voire l’hédonisme. Selon l’OCDE, le bien-être est calculé sur la base de plusieurs indicateurs, soit monétaires, à savoir le PIB ou la taille des ménages, soit non monétaires dont les facteurs sociaux, entre autres, la santé et la qualité de l’environnement. C’est une préoccupation constante de la plupart des designers dans une vision matérialiste et pratique. Son entreprise est à chaque fois différente, et aujourd’hui elle marque le bien-être de l’homme en cohabitation avec la nature. Cette évolution témoigne d’un changement des modes de vie, ce qui implique une affectation dans les sphères privée et publique.

14Quel est l’aspect de l’intervention du designer pour changer les habitudes alimentaires et inspirer en retour l’action sur l’environnement en intervenant sur la destination finale des emballages ?

15Ce projet englobe plusieurs volets : d’une part, nous sommes face à un scénario d’usage complexe, parce qu’il s’agit d’étudier le comportement de l’enfant dès qu’on lui annonce le moment de la pause, ensuite sa relation avec son goûter et enfin avec le milieu de la restauration.

Le moment du goûter

16Le travail de terrain a été mené dans quatre établissements préscolaires accueillant des enfants âgés entre 3 et 6 ans. La durée du projet s’est étalée sur 4 mois. Il a été dit par Hanington et Martin (2013 : 60) que : « Les designers cherchent les informations dont ils ont besoin en observant les comportements sur des périodes limitées et espacées dans le temps ».

  • 4 Ville littorale de la Tunisie et qui compte la plus grande population après la capitale.

17Cette période a commencé depuis le recueil des données jusqu’à l’expérimentation des prototypes et a pris fin avec la validation des solutions. Les jardins d’enfant sont situés dans la zone urbaine de la ville de Sfax4, et reçoivent un public de différentes classes sociales. Le choix d’enquêter dans un même espace urbain suppose de trouver des éventuelles similitudes dans la génération des déchets de ces établissements, de même dans les attitudes du personnel envers eux.

Méthodologie

18Le travail empirique est divisé en deux moments, le premier ayant pour objectif de déterminer les déchets journaliers de chaque établissement (la nature, la quantité…), ce qui va permettre de dégager une thématique relative au design durable. Nous limitons ainsi le champ d’intervention et proposons un axe pour pallier au problème et améliorer la situation non satisfaisante. Un second moment s’annonce nécessaire pour engager toute l’équipe au projet et proposer des solutions à mettre en place ensemble et ainsi venir en aide à l’environnement.

19L’enquête a pris forme sur le terrain par les modes d’investigation suivants :

- Les entretiens semi directifs avec les participants : élèves et personnels éducatifs.
- L’observation des activités et comportements des enfants dans ce milieu avant et au moment de leur implication dans l’intervention design.

20L’observation du milieu a pour but une meilleure compréhension du terrain. Cette technique n’est pas entreprise dans sa compréhension classique, où l’accent est porté sur les usages liés au produit. Il s’agit plutôt de comprendre et identifier l’impact de l’usage sur l’environnement. Comment les acteurs de ce milieu interagissent avec les déchets ? La rédaction d’un scénario d’usage qui traduit les comportements des utilisateurs est-il un facteur pour réussir l’activité créatrice ?

Descriptif des lieux

21Les lieux visités sont dotés d’espaces spécifiques dédiés aux diverses fonctions garanties par l’établissement, ainsi on distingue l’espace intérieur de l’extérieur, ce dernier est équipé, chez tous, de jardin où on y trouve un équipement destiné aux activités physico-motrices et un coin herbeux. A l’entrée, on rencontre en premier lieu, l’espace d’accueil, où l’enfant sera confié par ses parents aux professionnels de l’enfance, il a également une fonction informative. Les locaux de l’espace intérieur sont distribués entre un compartiment administratif (bureau de direction et secrétariat s’il y a lieu) et un compartiment dédié à l’enfant ou espace de vie. Ce dernier comprend trois salles pour l’éveil éducatif-ludique et qui sont destinées respectivement aux trois tranches d’âge ; 3, 4 et 5 ans, et un espace sanitaire pour l’hygiène. L’espace de restauration quant à lui, comprend une cuisine, dont l’accès est réservé aux adultes et un réfectoire. Dans trois cas sur quatre, l’espace d’éveil fait foi de salle polyvalente qui est convertie en cantine et en dortoir selon le besoin.

Les données préliminaires

22Les données des entretiens révèlent une résistance de la part des enfants à accepter un goûter à base de fruit ou légume, et que la majorité a tendance à prendre un biscuit avec un produit laitier. D’un autre côté, l’initiative de la récupération est présente et remarquable dans le réemploi des fournitures scolaires et des gros emballages.

23L’observation quotidienne du terrain, notamment des déchets collectés dans les poubelles en fin de journée a attiré notre attention sur leur hétérogénéité, du fait de leur nature et des quantités dégagées pendant les différentes activités. Il est sans doute que le moment de la collation, assurée deux fois par jour, matin et après-midi, chez l’ensemble des jardins d’enfants, soit un thème pertinent pour faire notre intervention, il tient autant du domaine du produit, de sa manipulation et consommation que du domaine du comportement de l’enfant au cours de cette période. Le choix est ainsi validé.

Design de la conduite du changement

24Puisque l’objectif attendu tourne autour de la conduite du changement, il nous semble correct de se référer à l’apport du Design thinking comme démarche à suivre. Nous avons donc adopté la méthode exposée par l’entreprise américaine de design Ideo, qui a lancé l’idée de chercher le compromis entre le viable, le désirable et le faisable dans tout ce que l’on entreprend de faire. Le Design thinking s’applique traditionnellement dans le cadre des entreprises, nous essayons de l’implémenter dans le champ éducatif pour accompagner les acteurs dans une perspective de changement, que nous voulons une passerelle de l’institutionnel vers le sociétal.

Diagnostic et identification des problèmes

25Les données collectées des entretiens et l’observation quotidienne du déroulement en temps réel (Arborio et Fournier, 1999) du moment de collation, ainsi que son partage (Charliac, 2014) avec les enfants, permettent de dégager plusieurs éléments pertinents pour un designer qui cherche à améliorer une situation, nous en choisissons trois sur lesquels sera centralisée notre intervention. Notre attention se porte particulièrement sur :

- Un problème de conscience de l’importance de l’hygiène de son corps : les enfants sont appelés à faire la queue pour se laver les mains avant et après de prendre leur goûter, certains affichent une résistance et perturbent le déroulement normal de l’exercice.
- Un problème qui se rapporte à la qualité nutritive des aliments : La moitié des établissements a exigé une alimentation non industrialisée, contre l’autre moitié qui n’a donnée aucune instruction relative à la nature de la nourriture, en outre les légumineuses sont faiblement présentes dans le goûter.
- Un problème de gestion des déchets : L’activité humaine semble avoir des conséquences néfastes sur la nature à cause des ponctions de ressources, des impacts fonctionnels et des rejets. Le rejet est défini comme étant les sous-produits issus de l’activité humaine et libérés pendant l’une des phases du cycle de vie d’un produit. Dans ce cas, ils se présentent sous forme de déchets et se divisent d’une part, entre organiques, formés par les restes alimentaires et les emballages en carton et d’autre part, entre les emballages en plastique, métalliques et en carton composite.

Phase d’idéation

26Designer et personnels de jardins d’enfants avons estimé aborder chacune des problématiques soulevées, à savoir l’allongement du cycle de vie des déchets, le changement des habitudes alimentaire, dans un workshop spécifique. C’est la phase d’engagement de tous les acteurs, y compris les enfants dans la proposition des solutions.

27Mais bien avant de se plonger dans la génération des idées créatives, des questions s’imposent : Comment éduquer l’œil à détecter la pollution visuelle ? Et par quel moyen informer sur les conséquences écologiques des déchets ? L’objectif recherché est dans ce cas la sensibilisation au danger de ces déchets sur l’environnement. Pour cela, ont été tout d’abord organisées des séances d’information en leur faveur, où ont été utilisé des supports documentaires spécifiques en forme de papier (brochures poster) ou des médias numériques (projection de photographie et vidéographie) afin qu’ils prennent connaissance des dangers que court l’environnement.

28Le champ d’intervention design prendra place avec l’animation d’ateliers de créativité, qui mettent l’accent sur les contraintes écologiques, ils sont orientés selon deux axes, l’un porte sur le comportement par l’implication du groupe dans des gestes écoresponsables et une attitude consciente et durable alors que l’autre se manifeste par des activités créatrices donnant lieu à la création d’artefact. Les résultats obtenus de ces ateliers sont riches mais très divergents. Les sélections se sont fait d’une manière démocratique, où chacun a pu faire son choix librement.

Phase de prototypage

29Dans un but méthodique, les actions de design sont orientées vers deux volets : nous nous intéressons aux déchets moyennant des activités qui répondent au principe 3RV de l’éco-design, et d’un autre côté, nous focalisons le travail sur le changement des gestes du quotidien.

Changement des habitudes 

30Le design se base sur des relations de coordination et parfois d’interaction entre ces acteurs humains lesquels sont indispensables au niveau de la conception d’un comportement responsable. Les actions de design ont touché les rapports qu’entretient l’enfant avec les éléments du milieu environnant, à savoir :

- L’alimentation : l’atelier culinaire (fig. 1 et 2) a pour finalité de changer les habitudes alimentaires et d’offrir une alimentation riche en nutriment et vitamine. Il a débuté par informer sur l’importance des repas faits-maison face à ceux industrialisés et par conséquent inciter les enfants à apporter des goûters préparés chez eux. En second lieu, les administrations ont programmé la préparation sur place d’un goûter collectif. Cette activité participe également à la réduction des déchets.

Figure 1. Préparation culinaire collective

© Hela Zouari Makni

Figure 2. Atelier culinaire

© Hela Zouari Makni

31- La nature : l’activité de jardinage (fig. 3 et 4) a pour objectif de préserver faune et flore, le rapport entre l’enfant et la nature est à consolider, c’est l’occasion d’admirer la beauté et les richesses de la nature. Par l’organisation régulière d’ateliers en plein-air, l’enfant développe ses capacités sensorielles et apprend à prendre soin de ses plantations. Parallèlement, le compost collecté est utilisé dans l’activité de jardinage comme engrais pour le développement des végétations (fleurs et légumes) plantées par les enfants, c’est une opportunité pour mieux apprécier la végétation du terroir.

Figure 3. Plantation des fleurs dans des pots récuperés

© Hela Zouari Makni

Figure 4. Atelier de jardinage

© Hela Zouari Makni

32- Hygiène : Les habitudes sanitaires sont discutées à la suite de la présentation d’une scène théâtrale qui fait partie des activités corporelles (dance, chant et théâtre). Les enfants sont invités à imaginer un scénario sur le thème de la propreté et à fabriquer des marionnettes pour jouer une pièce qui souligne l’importance de se laver les mains, et de l’hygiène d’une façon générale.

Design de l’artefact ou l’intervention sur les déchets

33Le design durable et responsable est une approche de conception qui tente de réduire les impacts environnementaux tout en prenant en considération les critères écologiques. Il est lié à la durée de vie des objets. Dans notre contexte, il s’agit de travailler sur les emballages légers issus de l’agroalimentaire. Par le design d’artefacts, on envisage matérialiser les idéologies environnementales (Laurel, 2003). Les objectifs portent sur la sensibilisation au danger de ces déchets sur l’environnement et les modes de les récupérer pour un éventuel usage. L’enfant apprend à nettoyer son environnement en ramassant et triant les déchets jetés existant sur place pour une éventuelle utilisation dans des activités de bricolage basées sur la récupération.

34Selon le principe du « Design pour la récupération » ou 3RV, il y a quatre moyens de traiter les objets en fin de vie, soit par la réduction des matières premières en amont de la conception, soit en réemployant le produit, soit par recyclage après une opération de tri sélectif, ou encore par valorisation des matériaux. Nous avons mené des actions de réutilisation et de réduction (Marín Torres, 2016) afin d’allonger leur cycle de vie (Vicari, 2013).

35Le compostage des déchets organiques (fig. 5 et 6) est une idée lancée par le personnel éducatif et qui a vite été accueillie et adopté par les enfants. Une étape de dessin a précédé la réalisation où l’enfant a participé activement à son imagination, pour se lancer par suite dans la fabrication du composteur avec les boites de polystyrènes et cageots en bois, trouvés sur les lieux. La quantité des matières organique triées et collectées après le goûter et les repas est valorisée pour alimenter le composteur.

Figure 5. Participation des enfants dams la fabrication du composteur

© Hela Zouari Makni

Figure 6. Geste écologique par la collecte des déchets verts des repas

© Hela Zouari Makni

36La réutilisation ou la transformation d’emballage en support de sensibilisation et objets divers : Les emballages légers sont réutilisés pour devenir un outil d’expression plastique (fig.7). Par coupage et collage, le plastique devient support de couleur et de forme et élément de la composition sur une planche de dessin de sensibilisation à l’environnement. Les emballages plus solides, quant à eux, ont subi quelques changements pour pouvoir être converti en pot à fleur ou porte-stylos, laissant libre court à l’imagination du groupe. Un message transmis par les enfants et voulu être destiné, en premier lieu aux parents, comme vient d’expliquer cette nouvelle génération.

Figure 7. Planche de sensibilisation

© Hela Zouari Makni

37La conduite du changement du comportement chez l’enfant en âge précoce et en milieu éducatif, a sollicité le recours à plusieurs méthodes. La recherche-action a donné naissance à des produits tangibles et intangibles qui ont éveillé chez l’enfant un engagement envers soi, par le respect de son bien-être, en suivant une hygiène corporelle et une hygiène sanitaire ; envers sa famille, à travers une planche de sensibilisation à la protection de l’environnement ; envers la société, par la réduction et transformation des déchets ; et finalement envers la planète en se réconciliant avec la nature.

Conclusion

38Ce projet en éco-design était l’occasion de revoir et renouveler notre vision du monde, conceptions et attitudes. L'homme moderne doit s’adapter aux conditions de vie en questionnant ses comportements et ses pratiques au quotidien.

39En plaçant la problématique environnementale au cœur de la programmation des activités artistiques en milieu préscolaire, on élargie le champ d’apprentissage de l’enfant au tri sélectif et à l’augmentation de la durée de vie de certains objets, et ainsi ses gestes deviennent conscients, de ce fait le champ créatif de l’enfant se développe, mais aussi l’enfant prend le rôle de sensibilisateur à l’environnement.

40Par ailleurs, nous essayons de saisir le champ d’intervention du designer dans une approche de Développement Durable en milieu préscolaire. Cette approche de design participatif nous a permis d’être en contact direct avec les destinataires finaux du projet, ce qui a facilité l’implication de l’utilisateur dès le début du projet, d’un autre côté, les idées des acteurs ont la même importance que celles du designer et par voie de conséquence, il y a moins de résistance de changer ses habitudes. Nous avons assisté à l’amélioration d’une situation existante par un acte créatif basé sur les données de l’ethnographie et s’appuyant sur la connaissance empathique de l’enfant.

41Nous espérons avoir forgé avec un ensemble hétérogène d’intervenants un design participatif et éclairé. Le design est entrepris par la communauté comme une pensée à mettre en place pour un demain désirable. L'occasion de conjuguer l’instanciation au futur par le design de comportement et d'artefacts.

Haut de page

Bibliographie

Anne-Marie ARBORIO et Pierre FOURNIER, L’enquête et ses méthodes : l’observation directe, Paris, Nathan, coll. « 128 », 1999.

Gro Harlem BRUNDTLAND, « Avant-propos », Rapport Brundtland sur l'environnement Notre avenir à tous, Oslo, 20 mars 1987.

Chloé CHARLIAC, « La posture empathique comme fondement méthodologique pour l'étude de la communication émotionnelle dans le domaine de la danse contemporaine », Sociétés, 2014/3 (n° 125), pp. 81-89. URL : https://www.cairn.info/revue-societes-2014-3-page-81.htm.

Salem DAHECH, Gérard Beltrando et Hervé Quénol, » Brise de mer et pollution atmosphérique à Sfax (Tunisie) », Pollution atmosphérique [En ligne], N° 190. URL: http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=1527

Félicie DROUILLEAU, » L’anthropologie du « fait environnemental  » : retours réflexifs sur une spécialité en devenir », Sciences de la société, n° 96, 2015 [En ligne]. URL : http://journals.openedition.org/sds/3858

Liliane ESNAULT, Romain ZEILIGER et al. « On the Use of Actor-Network Theory for Developing web Services dedicated to Communities of Practice », TEL-CoPs'06 Proceedings, Crete, Greece, Palette, 2006.

Alain FINDELI, « La recherche-projet en design et la question de la question de recherche : essai de clarification conceptuelle », Sciences du Design, n° 1, 2015, pp. 45-57.

Bruce HANINGTON et Bella MARTIN, 100 méthodes de design, Eyrolles, Paris, 2013.

David HANKS et Anne HOY, Design 1950/2000, Flammarion, Musée des arts décoratifs de Montréal et Musée des beaux-arts de Montréal, Montréal, 2000.

Reine KARLSSON et Conrad LUTTROPP, « EcoDesign: what's happening? An overview of the subject area of EcoDesign and of the papers in this special issue », Elsevier Journal of Cleaner Production, Volume 14, Issues 15–16, 2006, pp. 1291-1298.

Brenda LAUREL, Design research, méthods and perspectives, Cambridge MIT Press, 2003.

Joan M. MARIN TORRES, « Ars, design et engagement éthique », Nouvelle revue d’esthétique, vol. 18, no. 2, 2016, pp. 93-101.

Claude MARTIN, Zoé PERRON et Julia BUZAUD, » Le bien-être de l’enfant : évolution d’une notion, ambiguïtés des dimensions et mesures », Enfances Familles Générations, 33, 2019 [En ligne]. URL: http://journals.openedition.org/efg/9185

Donald NORMAN et Stephen DRAPER, User centred systems design, Hillsdale, Lawrence Erlbaum Associates Inc., 1986.

OCDE, « Études économiques de l'OCDE Tunisie ». URL: https://www.oecd.org/fr/economie/etudes/Tunisia-2018-OCDE-etudes-economiques-synthese.pdf

Victor PAPANEK, Design for the Real World, Human Ecology and Social Change, éditions Bantam Books, 1973.

Victor PETIT, « L’éco-design : design de l’environnement ou design du milieu ? », Sciences du Design, 2015/2 (n° 2), p. 31-39.

Alessandro VICARI, « ÉCO-DESIGN, Processus et hypothèses de travail », Association Multitudes, Multitudes, 2013/2 (n° 53), pp. 185-190 [En ligne]. URL : https://doi.org/10.3917/mult.053.0185

Haut de page

Notes

1 En Tunisie, un jardin d’enfant est une structure socioéducative d’accueil collectif, accueillant des enfants en âge préscolaire (de 3 à 6 ans), sous tutelle du ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes Âgées. Les enfants sont classés par section d’âge et leur prise en charge est assurée par un animateur ou un éducateur formé en puériculture.

2 La plus récente publication sur le bien-être en Tunisie (2018) est basée sur les dimensions de la santé, du logement, de l’enseignement, de l’environnement, de l’emploi et des revenus. (OCDE (2018).

3 La déclaration des droits de l'homme par l'assemblée générale des Nations Unies

4 Ville littorale de la Tunisie et qui compte la plus grande population après la capitale.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Figure 1. Préparation culinaire collective
Crédits © Hela Zouari Makni
URL http://journals.openedition.org/pa/docannexe/image/1993/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 273k
Légende Figure 2. Atelier culinaire
Crédits © Hela Zouari Makni
URL http://journals.openedition.org/pa/docannexe/image/1993/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 158k
Légende Figure 3. Plantation des fleurs dans des pots récuperés
Crédits © Hela Zouari Makni
URL http://journals.openedition.org/pa/docannexe/image/1993/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Légende Figure 4. Atelier de jardinage
Crédits © Hela Zouari Makni
URL http://journals.openedition.org/pa/docannexe/image/1993/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 47k
Légende Figure 5. Participation des enfants dams la fabrication du composteur
Crédits © Hela Zouari Makni
URL http://journals.openedition.org/pa/docannexe/image/1993/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 302k
Légende Figure 6. Geste écologique par la collecte des déchets verts des repas
Crédits © Hela Zouari Makni
URL http://journals.openedition.org/pa/docannexe/image/1993/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 325k
Légende Figure 7. Planche de sensibilisation
Crédits © Hela Zouari Makni
URL http://journals.openedition.org/pa/docannexe/image/1993/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hela Zouari Makni, « Pour une conduite de changement chez l’enfant en milieu préscolaire par une approche éco-design »Parcours anthropologiques, 17 | 2022, 36-50.

Référence électronique

Hela Zouari Makni, « Pour une conduite de changement chez l’enfant en milieu préscolaire par une approche éco-design »Parcours anthropologiques [En ligne], 17 | 2022, mis en ligne le 25 mars 2022, consulté le 08 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/pa/1993 ; DOI : https://doi.org/10.4000/pa.1993

Haut de page

Auteur

Hela Zouari Makni

Institut Supérieur des Arts et Métier de Sfax, Tunisie

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search