Skip to navigation – Site map

HomeIssues30-2Quelques traits morphologiques pe...

Quelques traits morphologiques permettant de reconnaître les portions pétreuses de temporal de certains artiodactyles fréquents dans le Pléistocène européen (Cervidae, Caprinae, Antilopinae, Suidae) lorsqu’ils sont de taille similaire

Some morphological features allowing to recognize the petrous bone of some frequent artiodactyls in the European Pleistocene (Cervidae, Caprinae, Antilopinae, Suidae) when they are of similar size
Jean-Luc Guadelli and Christophe Mallet
p. 164-181

Abstracts

The morphological study of the petrous bone makes it possible to determine safely the different taxa, even those which are difficult to identify using other bones. We propose here to give some morphological keys of determination to identify the Ibex (Capra ibex), Chamois (Rupicapra rupicapra) and Tahr (Hemitragus sp.) petrous bone and to distinguish them from other taxa of similar size.

Top of page

Full text

Introduction

1Outre la portion pétreuse du temporal, il serait bien d’évoquer non seulement le temporal dans son intégralité mais aussi les os adjacents, l’occipital, le sphénoïde et le pariétal. Toutefois, nous traiterons ici non de la région otique dans son ensemble mais simplement de la portion pétreuse replacée lorsqu’il y a lieu dans le calvarium. En outre comme nous présentons des clés de détermination simples qui conduisent à l’identification des rochers sans besoin de connaître l’anatomie crânienne de manière approfondie, il ne sera ici question que de leurs caractères morphologiques externes ; ne seront donc pas évoquées les formations internes que sont la cochlée et les canaux semi-circulaires qui demandent un équipement technique de haut niveau par ailleurs peu utile à mettre en œuvre dans notre cas.

2La taille d’un rocher n’étant pas directement proportionnelle à celle du calvarium qui l’abrite (Guadelli 1987, 2013) il sera ici peu question de données métriques ; en revanche nous classerons les portions pétreuses de temporal de Caprinae en deux classes de taille dans chacune desquelles nous placerons celles d’autres taxons afin d’en comparer la morphologie. Ainsi pour chaque rocher nous allons successivement décrire les faces médiale, rostrale, caudale, ventrale et latérale ; malgré son intérêt la face dorsale ne sera pas systématiquement décrite car elle est très souvent endommagée. Les termes anatomiques que nous emploierons ci-après proviennent de plusieurs ouvrages (notamment Barone 1966 ; I.C.V.G.A.N. 2012 ; Schaller et al. 2007 et le site IMAIOS [https://www.imaios.com/​fr/​e-Anatomy/​Structures-anatomiques/​]) ; dans le texte nous emploierons les termes français mais nous donnerons au moins une fois leur traduction en latin (un lexique latin-français-anglais figure à la suite de la bibliographie). Les figures 1 à 3 présentent les schémas légendés des faces médiale, rostrale et latérale d’un rocher isolé.

1 | La portion pétreuse de Caprinae pléistocènes vs celle de quelques Cervidae et de Sus scrofa

3Il n’est évidemment pas possible de traiter ici de la totalité de ces taxons ; nous nous limiterons à certains Artiodactyles qu’on rencontre souvent dans les sites archéologiques et/ou paléontologiques européens du Pléistocène. Il s’agit de quelques Cervidae – le cerf commun (Cervus elaphus), le daim (Dama dama), le renne (Rangifer tarandus) et le chevreuil (Capreolus capreolus) – de l’antilope saïga (Saiga tatarica) et du sanglier (Sus scrofa), sachant aussi que tout ou partie des clés de détermination des portions pétreuses de temporal de quelques-uns de ces taxons ont déjà été données par ailleurs (par ex. Guadelli 1987, 2013 ; Mallet 2011 ; Mallet et Guadelli 2013 ; O’Leary 2010). Dans le tableau 1, les taxons choisis (avec, entre parenthèses, les effectifs étudiés) sont répartis en deux classes suivant la taille de leurs os pétreux. La classe de taille regroupant les Bovinae (Bos et Bison) et le Mégacéros (Megaloceros giganteus) fera l’objet d’une étude ultérieure.`

Tableau 1. Taxons étudiés répartis en deux « classes de taille » avec, entre parenthèses, l’effectif déterminé.
Studied taxa divided into two « size classes » with, in brackets, the number of the determined petrous bones.

Tableau 1. Taxons étudiés répartis en deux « classes de taille » avec, entre parenthèses, l’effectif déterminé.Studied taxa divided into two « size classes » with, in brackets, the number of the determined petrous bones.

4Tout d’abord et pour ne pas y revenir chaque fois, tous les rochers dont il va être question ici sont du morphotype A1 (fig. 1 et 2), c’est-à-dire que le nerf trijumeau passe sur une empreinte dans le rocher et non dans un canal (fig. 3) et du morphotype B1, pour lequel la face rostrale est active (cf. Guadelli 2013 - p. 22-23, fig. 8 et 9). Par ailleurs, dans la figure 4, ce sont des photos de rochers de Chèvre (Capra hircus) et de Mouton (Ovis aries) qui sont représentés, n’ayant pas à disposition de photographies de rochers de Bouquetin en place dans le calvarium ; ceci importe peu puisque la position de l’os pétreux relativement à l’os occipital et à l’os pariétal est à peu près la même respectivement chez les Capra et les Ovis mais cette étude sera quand même abordée pour illustrer une différence fondamentale entre les Cervidae d’une part et les Bovidae et Sus d’autre part.

Figure 1. Schéma légendé des faces médiale, rostrale et ventrale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A1 (d’après Guadelli 201313, figure 8a).
Diagram of the medial, rostral and ventral sides of a left petrous bone: morphotype A1 (after Guadelli 2013, figure 8a).

Figure 1. Schéma légendé des faces médiale, rostrale et ventrale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A1 (d’après Guadelli 201313, figure 8a).Diagram of the medial, rostral and ventral sides of a left petrous bone: morphotype A1 (after Guadelli 2013, figure 8a).

Figure 2. Schéma légendé des faces latérale et rostrale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A1 (d’après Guadelli 2013, figure 8b).
Diagram of the lateral and rostral sides of a left petrous bone: morphotype A1 (after Guadelli 2013, figure 8b).

Figure 2. Schéma légendé des faces latérale et rostrale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A1 (d’après Guadelli 2013, figure 8b).Diagram of the lateral and rostral sides of a left petrous bone: morphotype A1 (after Guadelli 2013, figure 8b).

Figure 3. Schéma légendé de la face latérale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A2 (d’après Guadelli 2013, figure 9).
Diagram of the lateral side of a left petrous bone: morphotype A2 (after Guadelli 2013, figure 9).

Figure 3. Schéma légendé de la face latérale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A2 (d’après Guadelli 2013, figure 9).Diagram of the lateral side of a left petrous bone: morphotype A2 (after Guadelli 2013, figure 9).

2 | L’os pétreux en position dans le calvarium : quelques caractères généraux en vue interne

5Lorsqu’on observe un os pétreux dans le calvarium le premier critère qui permet de distinguer tous ces taxons est un critère au niveau de la Famille puisqu’il ne différencie pas seulement les Caprinae des Cervidae mais de manière plus générale les Bovidae des Cervidae (Guadelli 2013). Chez les Bovidae et chez S. scrofa (fig. 4a à 4d, 5g) la fissure pétro-squameuse supérieure (Fissura petrosquamosa superior) est très étroite et le méat temporal (Meatus temporalis) ovalaire, court et large, est déporté en regard du quart dorsal de l’os pétreux ou quelquefois encore plus en arrière. Le toit du tympan (Tegmen tympani) n’est donc pas (ou très peu) visible. En revanche chez les Cervidae (fig. 5a à 5f), la fissure pétro-squameuse supérieure est très large et le méat temporal, qui communique avec le foramen rétroarticulaire (Foramen retroarticulare ou Orificium externum meatus temporalis) et qui loge le sinus veineux temporal (Sinus temporalis), est toujours très long et très large et en regard de la moitié dorsale de l’os pétreux. Le toit du tympan est donc visible même s’il faut toutefois signaler que chez les rennes (Rangifer tarandus) âgés elle l’est moins car ils présentent souvent une fissure pétro-squameuse supérieure plus étroite et donc le méat temporal est rejeté en position plus dorsale (fig. 5e). Les Caprinae et Sus présentent une crête, la Crista tentorica, sur laquelle s’attache la tente du cervelet (Tentorium cerebelli) alors que les Cervidae et Saiga tatarica n’en possèdent pas (fig. 4 et 5).

Figure 4. Vue interne du calvarium. a : Capra hircus ; b : Ovis aries ; c : Rupicapra rupicapra ; d : Sus scrofa (photos Guadelli J.-L.). ct : Crista tentorica ; mt : méat temporal ; fpss : fissure pétro-squameuse supérieure.
Internal view of the calvarium. a:
Capra hircus; b: Ovis aries; c: Rupicapra rupicapra; d: Sus scrofa (photos Guadelli J.-L.). ct: Crista tentorica; mt: Temporal meatus; fpss: Fissura petrosquamosa superior

Figure 4. Vue interne du calvarium. a : Capra hircus ; b : Ovis aries ; c : Rupicapra rupicapra ; d : Sus scrofa (photos Guadelli J.-L.). ct : Crista tentorica ; mt : méat temporal ; fpss : fissure pétro-squameuse supérieure.Internal view of the calvarium. a: Capra hircus; b: Ovis aries; c: Rupicapra rupicapra; d: Sus scrofa (photos Guadelli J.-L.). ct: Crista tentorica; mt: Temporal meatus; fpss: Fissura petrosquamosa superior

Figure 5. Vue interne du calvarium. a : Megaloceros giganteus ; b : Cervus elaphus ; c : Dama dama ; d : Rangifer tarandus (jeune) ; e : Rangifer tarandus (âgé) ; f : Capreolus capreolus ; g : Saiga tatarica (photos Guadelli J.-L.). mt : Meatus temporalis ; fpss : Fissura petrosquamosa superior
Internal view of the calvarium. a: Megaloceros giganteus; b: Cervus elaphus; c: Dama dama; d: Rangifer tarandus (juvenile); e: Rangifer tarandus (old); f: Capreolus capreolus; g: Saiga tatarica (photos Guadelli J.-L.). mt: Meatus temporalis; fpss: Fissura petrosquamosa superior

Figure 5. Vue interne du calvarium. a : Megaloceros giganteus ; b : Cervus elaphus ; c : Dama dama ; d : Rangifer tarandus (jeune) ; e : Rangifer tarandus (âgé) ; f : Capreolus capreolus ; g : Saiga tatarica (photos Guadelli J.-L.). mt : Meatus temporalis ; fpss : Fissura petrosquamosa superiorInternal view of the calvarium. a: Megaloceros giganteus; b: Cervus elaphus; c: Dama dama; d: Rangifer tarandus (juvenile); e: Rangifer tarandus (old); f: Capreolus capreolus; g: Saiga tatarica (photos Guadelli J.-L.). mt: Meatus temporalis; fpss: Fissura petrosquamosa superior

3 | L’os pétreux de Capra ibex Linnaeus, 1758

3.1 | La face médiale

6Le bord ventral de la face médiale du rocher de Bouquetin (fig. 6a) présente un apex (Apex partis petrosae) court, large et plus ou moins régulièrement convexe et, au-dessus, une forte concavité légèrement surplombée par le bord ventral de la face rostrale, correspondant à l’empreinte du nerf trijumeau (Ve paire) (Impressio nervi trigemini) (Guadelli 1987, 2013 ; Mallet et Guadelli 2013) ; cette empreinte, inclinée du côté médial, appartient en entier à la face médiale. La crête pétreuse (Crista partis petrosae) est courte, épaisse et mousse et surplombe la face médiale car la face rostrale se développe du coté médial ; il découle de ce dernier point que la face médiale est concave.

Figure 6. Capra ibex. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique
Capra ibex. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani

Figure 6. Capra ibex. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympaniqueCapra ibex. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani

7La fosse cérébelleuse (Fossa cerebellaris) est profonde, réduite (environ 30 % de la face médiale) et réniforme. L’aqueduc du vestibule (Apertura externa aquaeductus vestibuli) débouche vers l’arrière au fond d’un court sillon subvertical à peu près au niveau d’une ligne passant par la partie caudale du méat auditif. Du fait du fort développement de la crête falciforme (Crista transversa) large et mousse, qui s’étend jusque sur la face médiale (fig. 23d), le méat auditif interne (Meatus acusticus internus) comporte principalement deux orifices principaux, l’un caudal et l’autre rostral, ce dernier étant dédoublé par une petite Bill’s bar ou éperon de William House (Crista verticalis) formant une ébauche de cloison ; une nette vallée la rge et peu profonde prolonge la partie rostrale du méat auditif jusqu’au bord ventral de la face médiale. L’ouverture du canal cochléaire (Apertura externa canalis cochleae) n’appartient pas à la face médiale mais à celle caudale.

3.2 | La face rostrale

8Dans sa partie active la face rostrale des rochers de Bouquetin (fig. 6b) est extrêmement réduite car le temporal recouvre largement le rocher et elle est à peine plus grande qu’un grain de riz. Sa surface est régulière, faiblement bombée et sans sillon dorso/ventral. Par ailleurs, il serait plus juste de parler de face rostro-médiale du fait de l’inclinaison vers l’intérieur de la région cérébrale et cette particularité morphologique va entrainer une zone de faiblesse et donc un bris très fréquent et très caractéristique de ces rochers (Guadelli 1987, 2013 ; Mallet et Guadelli 2013). C’est au milieu de l’empreinte du trijumeau et latéralement à celle-ci que se trouve l’ouverture du canal du hiatus de Fallope (Hiatus canalis nervi petrosi majoris). Comme la face rostrale est déportée vers l’intérieur la face médiale est fortement concave.

3.3 | La face caudale

9La face caudale est triangulaire à base ondulée et à pointe très étroite et très aiguë (fig. 6c). Sa surface est très irrégulière et du côté médial on note la présence d’un sillon dorso/ventral au fond duquel débouche le canal cochléaire.

3.4 | La face ventrale

10Chez le Bouquetin, c’est au niveau du milieu de l’empreinte du nerf trijumeau et latéralement à celle-ci que se trouve le large orifice du canal du hiatus de Fallope. En vue ventrale nous pouvons constater la forte concavité de la face médiale due au déport vers l’intérieur de la face rostrale que nous avons évoqué précédemment.

3.5 | La face latérale

11La fenêtre ovale (Fenestra vestibuli) est ovale à pointes aiguës, étroite et de grand axe à peu près dorso/ventral et s’ouvre du côté latéral ; la fenêtre ronde (Fenestra cochleae) est ovale, large de grand axe dorso-rostral/caudo-ventral et s’ouvre du côté dorso/latéral. La crête séparant les deux fenêtres (Crista interfenestralis) est courte, large, haute et mousse. L’angle formé par le grand axe des fenêtres est très ouvert (80°). Le promontoire de la cavité tympanique (Promontorium cavitatis tympani) est à peu près ovale, large, de grand axe à peu près rostro-ventral/caudo-dorsal ; sa partie rostrale présente une large empreinte presque circulaire correspondant à la partie dorsale de la partie osseuse du tube auditif (Pars ossea tubae auditivae - pro parte). Ventralement au promontoire la partie osseuse du tube auditif est plus basse que le promontoire, à peu près plane et presque triangulaire (fig. 6d).

4 | L’os pétreux d’Hemitragus sp. Hodgson, 1841

12Concernant la portion pétreuse de temporal de Tahr nous nous heurtons au problème majeur de notre collection de comparaison, à savoir la rareté de certaines données. Cependant, grâce à quatre os pétreux provenant du Pléistocène moyen du Bau de l’Aubesier (Monieux, Vaucluse) que P. Fernandez nous a confié – et qui, compte tenu de leur morphologie générale, ne pouvaient être attribués à aucun un autre taxon – nous avons à notre disposition un référentiel pour Hemitragus cedrensis (Fernandez 2001, 2006) auquel s’ajoute un rocher provenant de la Grotte XIV (Cénac-et-St Julien, Dordogne) attribué à Hemitragus bonali (Guadelli 1997). Toutefois en l’absence de rochers encore implantés dans le crâne et de spécimens isolés actuels d’Hemitragus jemlahicus, nous ne nous attacherons ici qu’aux caractères propres aux deux espèces fossiles (caractères de niveau du genre) mais nous n’insisterons pas sur les différences lorsqu’il y en a.

4.1 | La face médiale

13La face médiale du rocher de Tahr (fig. 7a) présente un apex antéro-inférieur large et convexe avec une petite angulosité et, au-dessus, une faible concavité correspondant à l’empreinte du nerf trijumeau (Ve paire) ; l’empreinte, très inclinée du côté médial appartient en entier à la face médiale où elle forme une nette dépression ovale. Comparé à ce qu’on observe chez le Bouquetin cet apex est moins long, légèrement plus anguleux et l’empreinte du trijumeau n’est pas surplombée par le bord ventral de la face rostrale. La crête pétreuse est épaisse et mousse et surplombe largement la face médiale car la face rostrale se développe du coté médial ; il découle de ce dernier point que la face médiale est très concave. La fosse cérébelleuse est réduite (environ 30 % de la face médiale), très profonde et presque triangulaire à base ventrale. Elle est limitée du côté ventral par une large crête qui la sépare du méat auditif, par une très large crête haute et mousse du côté dorso-caudal ; en revanche du côté rostral au mieux une très fine crête très aiguë la sépare de la face rostrale. À peu près au niveau d’une ligne passant par la partie caudale du méat auditif, l’aqueduc du vestibule débouche vers l’arrière dans une large et longue encoche et au fond d’un long sillon oblique dans le sens rostro-dorsal/caudo-ventral. Dans le méat auditif, la crête falciforme est large, courte et basse tandis que la Bill’s bar est large et haute.

Figure 7. Hemitragus cedrensis. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue ventrale ; e : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique
Hemitragus cedrensis. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: ventral view; e: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani

Figure 7. Hemitragus cedrensis. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue ventrale ; e : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympaniqueHemitragus cedrensis. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: ventral view; e: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani

4.2 | La face rostrale

14La face rostrale (fig. 7b) est lancéolée et large car elle se développe du côté médial. Du côté latéral elle est entaillée par un très fin sillon qui se poursuit sur la face ventrale et dans lequel débouche le canal du hiatus de Fallope. La partie active de cette face est plus large que chez le Bouquetin mais faute d’élément de comparaison (c.à.d. de crâne d’Hemitragus) il ne nous est pas possible de savoir à quel endroit se situait la Crista tentorica. Sa surface est régulière et globalement plane à légèrement bombée mais elle présente en son milieu une nette dépression lancéolée large de grand axe dorso/ventral.

4.3 | La face caudale

15La face caudale (fig. 7c) s’inscrit dans un triangle isocèle à base dorsale et sa surface est très irrégulière. Du côté médial on note la présence d’un long et assez large sillon dorso/ventral dans le fond duquel débouche le canal cochléaire. On observe la même disposition chez le Bouquetin mais le sillon est ici plus long et plus large. La partie latérale de cette face se développe vers l’extérieur mais cette zone, plus fragile car en entablement au-dessus de la face latérale, est souvent cassée.

4.4 | La face ventrale

16Cette face (fig. 7d) est très étroite dans le sens transversal et permet de se rendre compte de la forte concavité de la face médiale ; au niveau de l’empreinte pour le nerf trijumeau (qui appartient à la face médiale cf. supra) on note la présence d’une crête très aiguë et latéralement à celle-ci un très net foramen à peu près circulaire à ovale qui correspond au débouché du canal du hiatus de Fallope ; un très fin sillon poursuit cette ouverture jusque sur la face rostrale.

4.5 | La face latérale

17Sur la face latérale (fig. 7e) on constate que, contrairement à ce qu’on observe chez le Bouquetin, la fenêtre ovale est petite, ovale à pointes arrondies, large et de grand axe dorso/ventral et s’ouvre du côté latéral ; la fenêtre ronde est ovale, large de grand axe dorso-rostral/caudo-ventral et s’ouvre du côté dorso-latéral. La crête séparant les deux fenêtres est longue, large, haute et mousse. L’angle formé par le grand axe des fenêtres, environ 64°, est plus fermé que chez le Bouquetin. Le promontoire de la cavité tympanique est à peu près rectangulaire à angles arrondis, de grand axe à peu près dorso/ventral ; il n’est pas encoché par la partie osseuse du tube auditif mais ventralement on distingue une vaste dépression subcirculaire.

5 | L’os pétreux de Rupicapra rupicapra (Linnaeus, 1758)

5.1 | La face médiale

18La face médiale du rocher de Rupicapra rupicapra (fig. 8a) présente un apex ventral long à pointe aplatie le plus souvent bifide à pointes mousses ; chez les jeunes sujets l’apex est long, convexe, fin dans le sens médio/latéral et dont la pointe de l’apex s’allonge et surtout s’épaissit avec l’âge. Au-dessus, une très large concavité correspond à l’empreinte du nerf trijumeau (Ve paire). Cette empreinte est très inclinée du côté médial et n’empiète pas sur la face ventrale. La fosse cérébelleuse, profonde, étendue (environ 50 % de la face médiale), à peu près réniforme et à surface irrégulière, est de grand axe rostro-ventral/dorso-caudal. Son bord rostral est fin et aigu. Ventralement à cette fosse et séparée par une fine crête très aiguë orientée rostro/caudalement, se trouve une surface déprimée en forme de goutte d’eau à pointe rostrale qui aboutit au méat auditif interne. La face médiale parait donc concave du côté interne, ce qui est renforcé par la crête pétreuse qui se développe du coté médial.

Figure 8. Rupicapra rupicapra. Portion pétreuse de temporal droit. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue ventrale ; e : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique
Rupicapra rupicapra. Right petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: ventral view; e: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani

Figure 8. Rupicapra rupicapra. Portion pétreuse de temporal droit. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue ventrale ; e : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympaniqueRupicapra rupicapra. Right petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: ventral view; e: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani

19L’aqueduc du vestibule débouche du côté dorso/caudal au fond d’un court sillon orienté dans le sens rostro-dorsal/caudo-ventral à peu près au niveau d’une ligne passant par la partie caudale du méat auditif. Dans un méat auditif interne rectangulaire étroit, à cause du fort développement d’une crête falciforme large et mousse qui s’étend jusque sur la face médiale, on observe trois orifices principaux, l’un caudal et les deux autres rostraux séparés par une puissante Bill’s bar étroite et aiguë. L’aqueduc du vestibule débouche vers l’arrière, à peu près au niveau d’une ligne passant par la partie caudale du méat auditif, au fond d’un long et assez large sillon orienté dans le sens rostro-dorsal/caudo-ventral. La crête pétreuse est courte, fine, aiguë et convexe car elle s’infléchit pour border, du côté médio/ventral, l’empreinte du nerf trijumeau ; cette crête surplombe la face médiale. L’ouverture du canal cochléaire n’appartient pas à la face médiale mais à celle caudale.

5.2 | La face rostrale

20La partie active de la face rostrale du rocher de Rupicapra rupicapra (fig. 8b), lancéolée à pointe dorsale, est peu étendue mais un peu plus développée que chez le Bouquetin, la Chèvre ou le Mouton car le pariétal recouvre moins complètement le rocher chez le premier que chez les seconds. Sa surface est très faiblement bombée et présente un large sillon dorso/ventral qui se poursuit du côté ventral par un sillon très fin chez les jeunes, plus large chez les adultes, où débouche le canal du nerf facial. Son bord médial, qui constitue la crête pétreuse, est très aigu et déporté du côté interne. Latéralement, la surface située sous le pariétal est parcourue par un large sillon dorso/ventral ondulé qui se poursuit en se rétrécissant jusqu’à devenir très étroit au tiers rostral de la face ventrale. C’est dans ce très étroit sillon rostro/ventral que débouche le canal du nerf facial. Le Tegmen tympani est peu développé du côté latéral. Enfin, à l’aplomb de la fosse cérébelleuse, la face rostrale est réduite à une crête très aiguë.

5.3 | La face caudale

21La face caudale (fig. 8c) est en triangle à peu près isocèle à base dorsale. Le canal cochléaire s’ouvre dans un net sillon dorso/ventral lui-même situé dans une large et profonde dépression ovalaire de grand axe dorso/ventral loin du bord médial de la face caudale.

5.4 | La face ventrale

22La face ventrale (fig. 8d) est fine et aiguë mais elle s’épaissit quelque peu chez les adultes. Dans son tiers rostral et déporté du côté latéral, on observe le très fin sillon rostro/caudal évoqué précédemment dans lequel débouche le canal du nerf facial ; le sillon est très étroit chez les sujets juvéniles et plus large chez les adultes. Ce sillon est bordé du côté médial par une fine crête aiguë ondulée qui limite l’empreinte du nerf trijumeau qui appartient à la face médiale.

5.5 | La face latérale

23En vue latérale (fig. 8e) on constate que la fenêtre ovale est étroite, ovale, à pointes aiguës et de grand axe à peu près dorso/ventral ; elle s’ouvre du côté rostral. La fenêtre ronde est à peu de chose près circulaire mais on peut quand même discerner un grand axe rostro/caudal ; elle s’ouvre du côté latéral. La crête séparant les deux fenêtres est courte, large, haute et mousse. L’angle formé par le grand axe des fenêtres est ouvert (80° à 85°). Le promontoire de la cavité tympanique est à peu près convexe, ovale, large, de grand axe rostro/caudal ; sa partie ventrale s’abaisse jusqu’au bord ventral délimitant la partie osseuse du tube auditif.

6 | Quelques critères permettant de différencier ces différents taxons

24Comme nous l’avons indiqué précédemment, les rochers dimensionnellement les plus proches de ceux de Bouquetin, Tahr et Chamois sont ceux de Cerf, Renne, Daim, Chevreuil, Antilope Saïga et Sanglier, et à taille plus ou moins égale, une simple étude d’anatomie comparée conduit à la mise en évidence d’un jeu de caractères permettant de distinguer une portion pétreuse de temporal isolée. Nous allons en présenter quelques-uns dans les lignes qui vont suivre. Par ailleurs, afin de présenter de manière synthétique et en évitant de lourdes descriptions les caractères distinctifs entre les différents taxons, nous avons entré ces caractères dans les tableaux 2 à 5 ci-dessous, tableaux qui s’organisent autour des classes de taille des rochers (tabl. 1) ; Dans les tableaux 2 et 3 nous avons comparé à Capra ibex et Hemitragus sp. à Cervus elaphus et Dama dama et dans les tableaux 4 et 5 Rupicapra rupicapra à Rangifer tarandus, Capreolus capreolus, Saiga tatarica et Sus scrofa. Comme nous l’avons déjà indiqué, les représentations des portions pétreuses de Capra ibex et Hemitragus sont regroupées (fig. 6 et 7), celle de Rupicapra rupicapra, figure 8 tandis que, pour comparaison, les figures 9, 10, 11, 12, 13 et 14 représentent respectivement les portions pétreuses de Cervus elaphus, Dama dama, Rangifer tarandus, Capreolus capreolus, Saiga tatarica et Sus scrofa.

Figure 9. Cervus elaphus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.
Cervus elaphus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 9. Cervus elaphus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Cervus elaphus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 10. Dama dama. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique
Dama dama. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 10. Dama dama. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympaniqueDama dama. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 11. Rangifer tarandus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.
Rangifer tarandus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 11. Rangifer tarandus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Rangifer tarandus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 12. Capreolus capreolus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.
Capreolus capreolus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 12. Capreolus capreolus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Capreolus capreolus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 13. Saiga tatarica. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.
Saiga tatarica. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 13. Saiga tatarica. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Saiga tatarica. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 14. Sus scrofa scrofa. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.
Sus scrofa scrofa. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

Figure 14. Sus scrofa scrofa. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Sus scrofa scrofa. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.

6.1 | Capra et Hemitragus vs Cervus elaphus et Dama dama. (tab. 2 et 3)

Tableau 2. Caractères morphologiques sur les faces médiale et rostrale permettant de distinguer les portions pétreuses de Capra ibex et Hemitragus de celles de Cervus elaphus (Ce) et Dama dama (Dd).
Morphological characteristics on the medial and rostral sides to distinguish the petrous bones of Capra ibex and Hemitragus from those of Cervus elaphus (Ce) and Dama dama (Dd).

Tableau 2. Caractères morphologiques sur les faces médiale et rostrale permettant de distinguer les portions pétreuses de Capra ibex et Hemitragus de celles de Cervus elaphus (Ce) et Dama dama (Dd).Morphological characteristics on the medial and rostral sides to distinguish the petrous bones of Capra ibex and Hemitragus from those of Cervus elaphus (Ce) and Dama dama (Dd).

Tableau 3. Caractères morphologiques sur les faces caudale, ventrale et latérale permettant de distinguer les portions pétreuses de Capra ibex et Hemitragus de celles de Cervus elaphus (Ce) et Dama dama (Dd).
Morphological characteristics on the caudal, ventral and lateral sides to distinguish the petrous bones of Capra ibex and Hemitragus from those of Cervus elaphus (Ce) and Dama dama (Dd).

Tableau 3. Caractères morphologiques sur les faces caudale, ventrale et latérale permettant de distinguer les portions pétreuses de Capra ibex et Hemitragus de celles de Cervus elaphus (Ce) et Dama dama (Dd).Morphological characteristics on the caudal, ventral and lateral sides to distinguish the petrous bones of Capra ibex and Hemitragus from those of Cervus elaphus (Ce) and Dama dama (Dd).

6.2 | Rupicapra rupicapra vs Rangifer tarandus, Capreolus capreolus, Saiga tatarica et Sus scrofa. (tab. 4 et 5)

Tableau 4. Caractères morphologiques sur la face médiale permettant de distinguer les portions pétreuses de Rupicapra rupicapra de celles de Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) et Sus scrofa (Ss).
Morphological characteristics on the medial side to distinguish the petrous bones of Rupicapra rupicapra from those of Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) and Sus scrofa (Ss).

Tableau 4. Caractères morphologiques sur la face médiale permettant de distinguer les portions pétreuses de Rupicapra rupicapra de celles de Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) et Sus scrofa (Ss).Morphological characteristics on the medial side to distinguish the petrous bones of Rupicapra rupicapra from those of Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) and Sus scrofa (Ss).

Tableau 5. Caractères morphologiques sur les faces rostrale, caudale et ventrale permettant de distinguer les portions pétreuses de Rupicapra rupicapra de celles de Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) et Sus scrofa (Ss).
Morphological characteristics on the rostral, caudal and ventral sides to distinguish the petrous bones of Rupicapra rupicapra from those of Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) and Sus scrofa (Ss).

Tableau 5. Caractères morphologiques sur les faces rostrale, caudale et ventrale permettant de distinguer les portions pétreuses de Rupicapra rupicapra de celles de Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) et Sus scrofa (Ss).Morphological characteristics on the rostral, caudal and ventral sides to distinguish the petrous bones of Rupicapra rupicapra from those of Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) and Sus scrofa (Ss).

Conclusions

25Nous venons donc de voir que, sans mettre en jeu une lourde technologie, mais avec un simple jeu de caractères morphologiques, les rochers des Caprinae pléistocènes d’Europe les plus courants (Capra ibex, Hemitragus, Rupicapra rupicapra), sont aisément déterminables et différenciables de leurs homologues de taille égale (Cervus elaphus, Dama dama, Capreolus capreolus, Saiga tatarica et Sus scrofa). Faute de données dans notre collection de comparaison, nous n’avons pu encore examiner les rochers de quelques taxons, à savoir le bouquetin du Caucase (Capra caucasica), le bouquetin des Pyrénées (Capra pyrenaica), l’isard (Rupicapra pyrenaica) et Hemitragus orientalis ; c’est un point sur lequel nous porterons nos efforts à l’avenir soit par observation directe de crânes actuels, soit par tomodensitométrie de crâne fossiles.

Top of page

Bibliography

Barone R. 1966 – Anatomie comparée des Mammifères domestiques. t.1 Ostéologie. Laboratoire d’Anatomie, École Vétérinaire, Lyon, 811 p., très nbreuses fig.

Fernandez P. 2001Étude paléontologique et archéozoologique des niveaux d’occupations moustériens au Bau de l’Aubesier (Monieux, Vaucluse) : implications biochronologiques et palethnologiques. Thèse de l’Université Claude-Bernard-Lyon I, n°158, 2001. 3 tomes, 286 p., 152 figures, 8 pl., 239 tabl.

Fernandez P. 2006 – Étude paléontologique des Ongulés du gisement moustériens du Bau de l’Aubesier (Monieux, Vaucluse). Morphométrie et contexte biochronologique. Documents des Laboratoires de Géologie de Lyon, 161, 2006, 231 p., 86 fig., 213 tabl., 6 pl.

Guadelli J.-L. 1987Contribution à l’étude des zoocénoses préhistoriques en Aquitaine (Würm ancien et interstade würmien). Thèse de l’Université Bordeaux I, n°148, 3 tomes, 568 p., 163 fig., 424 tabl.

Guadelli J.-L. 1990Quelques données morphologiques et biométriques concernant les Rennes du Würm ancien : l’exemple de Combe-Grenal (Dordogne, France). Quaternaire, 3-4, 1990, 271-277, 2 fig., 2 tabl.

Guadelli J.-L. 1997 – Étude d’une grotte à Ours du Pléistocène moyen en Dordogne (France) : la Grotte XIV. Proceedings of the 12th International Congress of Speleology, La Chaux-de-Fonds, Switzerland, 10th-17th August 1997, vol. 3, Symposium 2: Archaeology and Paleontology in Caves, pp. 117-120, 1 figure, 3 tabl.

Guadelli J.-L. 2013Historia ossium - Histoire d’os. Habilitation à Diriger des recherches, Université Bordeaux I, 224 p., ill.

I.C.V.G.A.N. 2012 – Nomina Anatomica Veterinaria. Fifth edition (revised version). Prepared by the International Committee on Veterinary Gross Anatomical Nomenclature and authorized by the General Assembly of the World Association of Veterinary Anatomists (W.A.V.A.) Knoxville, TN (U.S.A.) 2003. Published by the Editorial Committee Hannover (Germany), Columbia, MO (U.S.A.), Ghent (Belgium), Sapporo (Japan). 160 p.

Mallet C. 2011Distinction Ovis aries/Capra hircus sur la base de la comparaison des portions pétreuses de temporal. Mémoire de Master 2 Sciences et Technologie, mention Anthropologie biologique - Préhistoire, spécialité Préhistoire, PACEA, Université Bordeaux 1. 70 p., ill.

Mallet C., Guadelli J.-L. 2013 – Distinction de différents Caprinae (Ovis aries, Capra hircus, Capra ibex, Rupicapra rupicapra) sur la base de la comparaison des portions pétreuses de temporal. Paléo, 24, pp. 173-191

O’Leary M.A. 2010An anatomical and phylogenetic study of the osteology of the petrosal of extant and extinct artiodactylans (Mammalia) and relatives. Bulletin of the American Museum of Natural History, 335, 206 p.

Schaller O., Constantinescu G.M., Habel R.E., Sack W.O., Simoens P., de Vos N.R. 2007Illustrated veterinary anatomical nomenclature. Enke Verlag, Stuttgart, 2nd edition. 614 p., ill.

Top of page

Annex

Lexique latin-français-anglais

Apertura externa aquaeductus vestibuli
Aqueduc du vestibule
Vestibular Aqueduct

Apertura externa canalis cochleae
Ouverture du canal cochléaire
Opening of the cochlear canal

Apex partis petrosae
Apex antéro-inférieur
Apex of petrous part

Area cochlearis
Aire cochléaire
Cochlear area

Area vestibularis inferior
Aire vestibulaire inférieure
Inferior vestibular area

Area vestibularis superior
Aire vestibulaire supérieure
Superior vestibular area

Canaliculus petromastoideus
Canal pétromastoïdien
Petromastoid canal

Canalis nervi facialis
Canal du nerf facial (syn. Anc. Aqueduc de Fallope
Facial canal

Crista interfenestralis
Crête séparant les fenêtres ovale et ronde
Crest between oval and round windows

Crista partis petrosae
Crête pétreuse
Crest of petrous part

Crista tentorica
Crista tentorica
Crista tentorica

Crista transversa
Crête falciforme
Transverse crest

Crista verticalis
Bill’s bar ou éperon de William House
Bill’s bar

Eminentia arcuata
Eminentia arcuata
Arcuate eminence

Eminentia pyramidalis
Éminence pyramidale
Pyramidal eminence

Facies occipitalis (caudalis) partis petrosae
Face occipitale (caudale) de la portion pétreuse
Occipital (caudal) surface of the petrous part

Facies rostralis partis petrosae
Face rostrale de la portion pétreuse
Rostral surface of the petrous part

Facies ventralis partis petrosae
Face ventrale de la portion pétreuse
Ventral surface of the petrous part

Fenestra cochleae
Fenêtre ronde
Round window

Fenestra vestibuli
Fenêtre ovale
Oval window

Fissura petrosquamosa superior
Fissure pétro-squameuse supérieure
Upper petrosquamous fissure

Foramen retroarticulare
Foramen rétroarticulaire
Retroarticular foramen

Foramen singulare
Foramen singulaire
Foramen singulare

Fossa cerebellaris
Fosse cérébelleuse
Cerebellar fossa

Fossa jugularis
Fosse jugulaire
Jugular fossa

Fossa subarcuata
Fossa subarcuata
Subarcuate fossa

Hiatus canalis nervi petrosi majoris
Ouverture du canal du hiatus de Fallope
Hiatus for greater petrosal nerve

Impressio nervi trigemini
Empreinte du nerf trijumeau
Trigeminal nerve footprint

Incisura jugularis anterior
Incisure jugulaire antérieure
Anterior jugular notch

Incisura jugularis posterior
Incisure jugulaire postérieure
Posterior jugular notch

Meatus acusticus internus
Méat auditif interne
Internal acoustic meatus

Meatus temporalis
Méat temporal
Temporal meatus

Orificium externum meatus temporalis
Orifice externe du méat temporal
External orifice of the temporal meatus

Pars ossea tubae auditivae
Partie osseuse du tube auditif
Bony part of the auditory tube

Processus intrajugularis
Processus intrajugulaire
Intrajugular process

Promontorium cavitatis tympani
Promontoire de la cavité tympanique
Promontory of the tympanic cavity

Semicanalis musculi tensoris tympani
Semi canal du muscle tenseur du tympan
Canal for tensor tympani

Sinus temporalis
Sinus veineux temporal
Temporal sinus

Sulcus sinus petrosi inferioris
Sillon du sinus pétreux inférieur
Groove for inferior petrosal sinus

Sulcus sinus petrosi superioris
Sillon du sinus pétreux supérieur
Groove for superior petrosal sinus

Tegmen tympani
Tegmen tympani (toit du tympan)
Tegmen tympani (tegmental roof)

Tentorium cerebelli
Tente du cervelet
Tentorium cerebelli or Cerbellar tentorium

Top of page

List of illustrations

Title Tableau 1. Taxons étudiés répartis en deux « classes de taille » avec, entre parenthèses, l’effectif déterminé.Studied taxa divided into two « size classes » with, in brackets, the number of the determined petrous bones.
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-1.jpg
File image/jpeg, 120k
Title Figure 1. Schéma légendé des faces médiale, rostrale et ventrale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A1 (d’après Guadelli 201313, figure 8a).Diagram of the medial, rostral and ventral sides of a left petrous bone: morphotype A1 (after Guadelli 2013, figure 8a).
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-2.jpg
File image/jpeg, 264k
Title Figure 2. Schéma légendé des faces latérale et rostrale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A1 (d’après Guadelli 2013, figure 8b).Diagram of the lateral and rostral sides of a left petrous bone: morphotype A1 (after Guadelli 2013, figure 8b).
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-3.jpg
File image/jpeg, 216k
Title Figure 3. Schéma légendé de la face latérale d’une portion pétreuse de temporal gauche : morphotype A2 (d’après Guadelli 2013, figure 9).Diagram of the lateral side of a left petrous bone: morphotype A2 (after Guadelli 2013, figure 9).
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-4.jpg
File image/jpeg, 264k
Title Figure 4. Vue interne du calvarium. a : Capra hircus ; b : Ovis aries ; c : Rupicapra rupicapra ; d : Sus scrofa (photos Guadelli J.-L.). ct : Crista tentorica ; mt : méat temporal ; fpss : fissure pétro-squameuse supérieure.Internal view of the calvarium. a: Capra hircus; b: Ovis aries; c: Rupicapra rupicapra; d: Sus scrofa (photos Guadelli J.-L.). ct: Crista tentorica; mt: Temporal meatus; fpss: Fissura petrosquamosa superior
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-5.jpg
File image/jpeg, 240k
Title Figure 5. Vue interne du calvarium. a : Megaloceros giganteus ; b : Cervus elaphus ; c : Dama dama ; d : Rangifer tarandus (jeune) ; e : Rangifer tarandus (âgé) ; f : Capreolus capreolus ; g : Saiga tatarica (photos Guadelli J.-L.). mt : Meatus temporalis ; fpss : Fissura petrosquamosa superiorInternal view of the calvarium. a: Megaloceros giganteus; b: Cervus elaphus; c: Dama dama; d: Rangifer tarandus (juvenile); e: Rangifer tarandus (old); f: Capreolus capreolus; g: Saiga tatarica (photos Guadelli J.-L.). mt: Meatus temporalis; fpss: Fissura petrosquamosa superior
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-6.jpg
File image/jpeg, 508k
Title Figure 6. Capra ibex. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympaniqueCapra ibex. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-7.jpg
File image/jpeg, 268k
Title Figure 7. Hemitragus cedrensis. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue ventrale ; e : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympaniqueHemitragus cedrensis. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: ventral view; e: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-8.jpg
File image/jpeg, 216k
Title Figure 8. Rupicapra rupicapra. Portion pétreuse de temporal droit. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue ventrale ; e : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympaniqueRupicapra rupicapra. Right petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: ventral view; e: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-9.jpg
File image/jpeg, 180k
Title Figure 9. Cervus elaphus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Cervus elaphus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-10.jpg
File image/jpeg, 240k
Title Figure 10. Dama dama. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympaniqueDama dama. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-11.jpg
File image/jpeg, 248k
Title Figure 11. Rangifer tarandus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Rangifer tarandus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-12.jpg
File image/jpeg, 264k
Title Figure 12. Capreolus capreolus. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Capreolus capreolus. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-13.jpg
File image/jpeg, 252k
Title Figure 14. Sus scrofa scrofa. Portion pétreuse de temporal gauche. a : vue médiale ; b : vue rostrale ; c : vue caudale ; d : vue latérale (photos Guadelli J.-L.). aai : apex antéro-inférieur ; av : aqueduc du vestibule ; Bb : Bill’s bar ; cf : crête falciforme ; ci : crista interfenestralis ; cp : crête pétreuse ; dcc : débouché du canal cochléaire ; ent : empreinte du nerf trijumeau ; fc : fosse cérébelleuse ; fo : fenêtre ovale ; fr : fenêtre ronde ; fra : partie active de la face rostrale ; ochF : ouverture du canal du hiatus de Fallope ; pct : promontoire de la cavité tympanique.Sus scrofa scrofa. Left petrous bone. a: medial view; b: rostral view; c: caudal view; d: lateral view (photos Guadelli J.-L.). aai: Apex partis petrosae; av: Apertura externa aquaeductus vestibuli; Bb: Bill’s bar; cf: Crista transversa; ci: crista interfenestralis; cp: Crista partis petrosae; dcc: Apertura externa canalis cochleae; ent: Impressio nervi trigemini; fc: Fossa cerebellaris; fo: Fenestra vestibuli; fr: Fenestra cochleae; fra: active part of the rostral side; ochF: Hiatus canalis nervi petrosi majoris; pct: Promontorium cavitatis tympani.
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-14.jpg
File image/jpeg, 364k
Title Tableau 2. Caractères morphologiques sur les faces médiale et rostrale permettant de distinguer les portions pétreuses de Capra ibex et Hemitragus de celles de Cervus elaphus (Ce) et Dama dama (Dd).Morphological characteristics on the medial and rostral sides to distinguish the petrous bones of Capra ibex and Hemitragus from those of Cervus elaphus (Ce) and Dama dama (Dd).
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-15.jpg
File image/jpeg, 392k
Title Tableau 3. Caractères morphologiques sur les faces caudale, ventrale et latérale permettant de distinguer les portions pétreuses de Capra ibex et Hemitragus de celles de Cervus elaphus (Ce) et Dama dama (Dd).Morphological characteristics on the caudal, ventral and lateral sides to distinguish the petrous bones of Capra ibex and Hemitragus from those of Cervus elaphus (Ce) and Dama dama (Dd).
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-16.jpg
File image/jpeg, 676k
Title Tableau 4. Caractères morphologiques sur la face médiale permettant de distinguer les portions pétreuses de Rupicapra rupicapra de celles de Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) et Sus scrofa (Ss).Morphological characteristics on the medial side to distinguish the petrous bones of Rupicapra rupicapra from those of Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) and Sus scrofa (Ss).
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-17.jpg
File image/jpeg, 760k
Title Tableau 5. Caractères morphologiques sur les faces rostrale, caudale et ventrale permettant de distinguer les portions pétreuses de Rupicapra rupicapra de celles de Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) et Sus scrofa (Ss).Morphological characteristics on the rostral, caudal and ventral sides to distinguish the petrous bones of Rupicapra rupicapra from those of Rangifer tarandus (Rt), Capreolus capreolus (Cc), Saiga tatarica (St) and Sus scrofa (Ss).
URL http://journals.openedition.org/paleo/docannexe/image/5383/img-18.jpg
File image/jpeg, 662k
Top of page

References

Bibliographical reference

Jean-Luc Guadelli and Christophe Mallet, « Quelques traits morphologiques permettant de reconnaître les portions pétreuses de temporal de certains artiodactyles fréquents dans le Pléistocène européen (Cervidae, Caprinae, Antilopinae, Suidae) lorsqu’ils sont de taille similaire », PALEO, 30-2 | 2020, 164-181.

Electronic reference

Jean-Luc Guadelli and Christophe Mallet, « Quelques traits morphologiques permettant de reconnaître les portions pétreuses de temporal de certains artiodactyles fréquents dans le Pléistocène européen (Cervidae, Caprinae, Antilopinae, Suidae) lorsqu’ils sont de taille similaire », PALEO [Online], 30-2 | 2020, Online since 30 September 2020, connection on 28 November 2021. URL : http://journals.openedition.org/paleo/5383 ; DOI : https://doi.org/10.4000/paleo.5383

Top of page

About the authors

Jean-Luc Guadelli

PACEA-UMR5199 CNRS ; Université de Bordeaux ; Bâtiment B2, Allée Geoffroy St Hilaire, CS 50023 FR-33615 Pessac - jean-luc.guadelli[at]u-bordeaux.fr

By this author

Christophe Mallet

UMR 7179, Muséum National d’Histoire Naturelle, Centre National de la Recherche Scientifique, MECADEV, 57 rue Cuvier, CP 55, FR-75005 Paris - christophe.mallet[at]edu.mnhn.fr

By this author

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search