Navigation – Plan du site

Texte intégral

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Dépouillement

Décharnement

Désarticulation, prélèvement tendons

MACRO-TRACES

disposition

bifaciaux

bifaciaux

bifaciaux

 

taille

très petits ou petits

petits à moyens

petits à moyens, parfois grands (fractures)

 

nombre

variable (<10 et 10-20)

peu nombreux (entre <5 et 5-10)

variable (<10 à 20-30)

 

distribution

discontinus

discontinus

discontinus

 Esquillements

disposition

alignés ou isolés

alignés ou isolés

alignés ou isolés

 

morphologie

semi-circulaires
(demi-lunes, triangulaires, cassures transverses)

semi-circulaires (triangulaires, cassures transverses)

semi-circulaires, triangulaires (demi-lunes, burinants)

 

direction

obliques et perpendiculaires

obliques et perpendiculaires

obliques et perpendiculaires

 

initiation

en flexion

en flexion

en flexion et en cône

 

inclinaison

rasant

rasant

rasant

 

terminaison

fine, en escalier ou transverse

fine, en escalier, transverse

en escalier, fine et transverse

Émoussés

intensité

très faible à faible

absent

absent ou faible / faible

Remarques

l’intensité de l’émoussé et le nombre d’esquillements augmente avec la durée d’utilisation

- émoussé si dépouillement aussi
- nombre et morphologie des esquillements dépendent de de la durée d’utilisation, et du type d’articulation
(si peu de contacts avec os, esq. similaires à décharnement)

MICRO-TRACES

 

 

 

distribution

discontinue

-

discontinue / -

 Micro-poli

étendue

envahissante

-

marginale à modérée

 

brillance

forte, grasse

-

forte, grasse

 

coalescence

douce grenue

-

douce grenue

- sur matrice

 

oui

non

oui

- sur cristaux

 

oui

non

non

Émoussés

faible

non

non

Stries

rares, obliques et parallèles

présentes, obliques et parallèles

présentes, obliques et parallèles

- sur matrice

 

non

non

non

- sur cristaux

 

oui

oui

oui

distribution de la corrosion

continue surtout

isolée et continue

isolée et continue

 Usures des cristaux

type de corrosion

régulier et fin

régulier et fin

variable

 

esquillements

rares et petits, obliques

rares et petits, obliques

fréquents, parfois grands, obliques

 

continue breakage ?

fréquent

absent

absent

Remarques

aspect poli et brillant des cristaux

aspect rugueux et terne des cristaux

 

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Écharnage de peau fraîche en coupe tangentielle (longitudinal)

Écharnage de peau fraîche en coupe positive (transversal)

MACRO-TRACES

 

 

disposition

bifaciaux

absents

 

taille

petits à moyens

-

 

nombre

rares (< 5 et 5-10)

-

 

distribution

discontinus

-

 Esquillements

disposition

alignés ou isolés

-

 

morphologie

semi-circulaire ou en demi-lune

-

 

direction

obliques et perpendiculaires

-

 

initiation

en flexion

-

 

inclinaison

rasant

-

 

terminaison

fine

-

Émoussés

intensité

moyenne à forte

moyenne à forte

Remarques

 

brillance et orientation perpendiculaire de l’usure visible à cette échelle

MICRO-TRACES

distribution

discontinue

continue

 Micro-poli

étendue

modérée

envahissante

 

brillance

moyenne

moyenne

 

coalescence

douce grenue

douce grenue

- sur matrice

oui

oui

- sur cristaux

oui

oui après leur corrosion

Émoussés

moyen

très fort

Stries

rares, obliques et parallèles

présentes, assez longues, larges et profondes

- sur matrice

non

oui

- sur cristaux

oui

oui

distribution de la corrosion

continue surtout

continue surtout

 Usures des cristaux

type de corrosion

régulier et fin

régulier et fin à moyen

 

esquillements

rares et petits, obliques

absents

 

continue breakage ?

présent

fréquent

Remarques

- corrosion très intense des grains, polis et émoussés fortement comme la matrice, continuité
- cristaux presque tous disparus, rares visibles corrodés
- aspect plutôt brillant de la surface, poli assez clair

 

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Nettoyage périoste (raclage d’os)

MACRO-TRACES

 

disposition

unifaciaux

 

taille

petits à moyens

 

nombre

moyen à nombreux (10-20, 30-40, >60)

 

distribution

continus

Esquillements

disposition

alignés ou superposés

 

morphologie

semi-circulaires

 

direction

perpendiculaires

 

initiation

flexion + cone ou indététerminé

 

inclinaison

rasant, semi-abrupt, abrupt

 

terminaison

fine ou en escalier

Émoussés

intensité

parfois émoussé lié à des écrasements

Remarques

- émoussé, terne, se forme à partir d’un certain temps d’utilisation
et dépend du type d’os (agneau : absent à 10 min, seulement ecras, présent à 20 min / bœuf : ecras. dès 13 min)
- agneau : peu de traces (moins d’esq, plus rasants, alignés, peu d’ecras)
alors que pour bœuf traces plus développées (> 60 esquillements, superposés, parfois abrupts, ecras produisant un émoussé)

MICRO-TRACES

 

distribution

discontinue

 Micro-poli

étendue

marginale

 

brillance

forte, glacée

 

coalescence

dure nappée

- sur matrice

oui

- sur cristaux

oui

Émoussés

non

Stries

rares, perpendiculaires ou obliques, plutôt larges et de longueur variable, profondes ou superficielles

- sur matrice

oui (dans poli)

- sur cristaux

oui

distribution de la corrosion

isolée et continue (peut être rare)

 Usures des cristaux

type de corrosion

assez irrégulier, moyennement fin, parfois profond

 

esquillements

très fréquents, perpendiculaires, souvent continus, parfois superposés et/ou de grande taille (face de dépouille surtout)

 

continue breakage ?

rare

Remarques

- sur le fil cristaux disparaissent par corrosion (surtout en face d’attaque) ou bien sont clairement présents, parfois seulement esquillés (face d’attaque et dépouille mais surtout dépouille), parfois polis (attaque)
- parfois poli directement sur cristaux sans corrosion : sur le fil de la face d’attaque, cristaux bordés de poli dur

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Décharnement par raclage d’os

MACRO-TRACES

 

disposition

unifaciaux

 

taille

petits à moyens

 

nombre

nombreux (>50)

 

distribution

continus

 Esquillements

disposition

alignés et parfois superposés (+ écrasements)

 

morphologie

semi-circulaires

 

direction

perpendiculaires

 

initiation

flexion et indéterminé : impossible à lire car écrasements

 

inclinaison

variable : rasant, semi-abrupt à abrupt

 

terminaison

variable : fine, en escalier, transverse

Émoussés

intensité

parfois émoussé lié à des écrasements

Remarques

émoussé dépend probablement de la durée d’utilisation car sur une pièce utilisée 10 min il y a peu d’écrasements alors que os de bœuf adulte travaillé

MICRO-TRACES

 

distribution

-

 Micro-poli

étendue

-

 

brillance

-

 

coalescence

-

- sur matrice

non

- sur cristaux

non

Émoussés

non

Stries

présentes, perpendiculaires

- sur matrice

non

- sur cristaux

oui

distribution de la corrosion

isolée et continue

 Usures des cristaux

type de corrosion

variable, parfois profond

 

esquillements

présents, continus, perpendiculaires et parfois superposés

 

continue breakage ?

absent

Remarques

peut-être quelques spots de poli d’os réduits et dispersés (coalescence dure nappée, brillance glacée, étendue marginale)

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Raclage d’os sec

MACRO-TRACES

 

disposition

unifaciaux

 

taille

petits à moyens

 

nombre

assez nombreux (40)

 

distribution

continus

 

disposition

alignés ou superposés

 Esquillements

morphologie

semi-circulaires

 

direction

perpendiculaires

 

initiation

flexion + cone ou indéterminé

 

inclinaison

rasant, semi-abrupt, abrupt

 

terminaison

fine ou en escalier

Émoussés

intensité

émoussé lié à des écrasements

MICRO-TRACES

 

distribution

discontinue

 Micro-poli

étendue

marginale à modérée

 

brillance

forte, glacée

 

coalescence

dure nappée

- sur matrice

oui

- sur cristaux

non

Émoussés

non

Stries

très fréquentes, perpendiculaires ou obliques (rares parallèles), larges et longues, profondes, organisées en groupe subparallèles ou sécants, abrasives

- sur matrice

oui

- sur cristaux

oui

distribution de la corrosion

isolée et continue

Usures des cristaux

type de corrosion

irrégulier, assez grossier, parfois profond

 

esquillements

présents, perpendiculaires, parfois superposés et/ou de grande taille, en escalier

 

continue breakage ?

rare

Remarques

- stries dominent l’usure, surtout en face de dépouille alors que poli en attaque
- pas de poli clairement vu sur cristaux, probablement car la corrosion et les stries sont bien développées, touchant les cristaux avant qu’ils ne soient polis

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Raclage de bois

MACRO-TRACES

 

disposition

unifaciaux ou plus développés sur une face

 

taille

petits à grands

 

nombre

moyen à nombreux (10-20 à 40-50)

 

distribution

continus ou presque

 Esquillements

disposition

alignés, rarement superposés

 

morphologie

semi-circulaires, cassures transverses

 

direction

perpendiculaires

 

initiation

en flexion

 

inclinaison

semi-abrupt à abrupt, parfois rasants

 

terminaison

fin, transverse, en escalier

Émoussés

intensité

absent ou faible

Remarques

- inclinaison et dimension varie en fonction de l’angle de l’action et de l’angle de coupe du tranchant (plus le tranchant est fin, plus les esquillements ont tendance à être abrupts et longs (cassures en demi-lune p. ex.)
- dans deux cas (utilisations les plus longues) macro-poli brillant présent sur la face opposée aux esquillements, associé à l’émoussé
- direction oblique peut-être liée à des dérapages ou à une utilisation désaxée du tranchant
- absents ou très rares et petits dans le cas d’un angle de coupant très ouvert (TH 12 QZ 1 70°)

MICRO-TRACES

 

distribution

discontinue

 Micro-poli

étendue

marginale à modérée

 

brillance

forte

 

coalescence

dure bombée

- sur matrice

oui

- sur cristaux

oui

Émoussés

non, faible ou moyen

Stries

présentes à nombreuses, perpendiculaires, larges ou moyennement larges, plus ou moins profondes

- sur matrice

oui

- sur cristaux

oui

distribution de la corrosion

continue surtout, isolée parfois

 Usures des cristaux

type de corrosion

régulier et moyennement fin à fin

 

esquillements

présents, continus et perpendiculaires ou obliques

 

continue breakage ?

présent

Remarques

- alternance sur le tranchant de zones exposées polies et de zones en retrait ou cristaux « conservés » abrasés et striés. Stries de contours irréguliers parfois
- émoussé lié à durée d’utilisation et/ou abrasivité de certains bois ?
- pièce ayant écorcé : face d’attaque avec nombreux esquillements, parfois grands, et face de dépouille avec stries et poli

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

Épilation de peau sèche (raclage)

Découpe de peau sèche

MACRO-TRACES

disposition

-

bifaciaux

taille

-

petits à moyens

nombre

-

variable (<5 à 20-30)

distribution

-

discontinus

disposition

-

isolés et alignés

Esquillements

morphologie

-

semi-circulaires, triangulaires, demi-lune et trapézoïdales

direction

-

obliques et perpendiculaires

initiation

-

en flexion

inclinaison

-

rasant

terminaison

-

fin et en escalier

Émoussés

intensité

moyenne

faible à moyenne

Remarques

brillance et parfois macro-stries perp. au tranchant associées à l’émoussé

nombre et type d’esquillement et intensité de l’émoussé fonction de la dureté et de l’état de la peau et du type de tranchant

MICRO-TRACES

 

 

distribution

continue

absent ou discontinu

Micro-poli

étendue

modérée

modérée

brillance

faible

faible à moyen

coalescence

douce grenue

douce grenue

- sur matrice

oui

oui

- sur cristaux

oui

oui après leur corrosion

Émoussés

moyen à fort

faible à moyen

Stries

assez fréquentes, perpendiculaires

plutôt rares, parallèles ou obliques

- sur matrice

oui

non

- sur cristaux

oui

oui

distribution de la corrosion

continue surtout

isolée et continue

Usures des cristaux

type de corrosion

régulier et fin à assez large

régulier et moyennement fin à fin

esquillements

non

très rares, discontinus et obliques

continue breakage ?

fréquent

présent

Remarques

- corrosion domine (rareté de cristaux sur le fil), poli discret
- aspect rugueux et terne des cristaux

- corrosion intense qui domine sur poli, rarement clairement identifiable, rareté des cristaux sur le fil et le tranchant
- aspect rugueux et terne des cristaux corrodés et de la matrice en continuité
- stries véritables rares mais orientation de la corrosion et du poli parallèle

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Perçage de peau sèche

MACRO-TRACES

 

disposition

bifaciaux

 

taille

petits à moyens

 

nombre

peu nombreux (<10)

 

distribution

discontinus

 Esquillements

disposition

isolés et alignés

morphologie

semi-circulaires, quadrangulaires, cassures transverses

 

direction

obliques et perpendiculaires

 

initiation

en flexion

 

inclinaison

rasant et abrupt (cassures)

 

terminaison

fin, en escalier, transverse

Émoussés

intensité

(très) faible

Remarques

peu nombreux mais utilisation très brève car zone active peu efficace (2 min)

MICRO-TRACES

 

distribution

discontinue

 Micro-poli

étendue

modérée

 

brillance

faible

 

coalescence

douce grenue

- sur matrice

oui

- sur cristaux

oui

Émoussés

moyen

Stries

rares, courtes, moyennement larges, profondes, perpendiculaires

- sur matrice

oui

- sur cristaux

oui

distribution de la corrosion

continue surtout

 Usures des cristaux

type de corrosion

moyennement régulier et moyennement fin à fin

 

esquillements

non

 

continue breakage ?

présent

Remarques

- corrosion intense qui domine, cristaux rarement présents sur le fil ou bien corrodés intensément mais tranchant moins régularisé que si raclage
- aspect rugueux et terne des cristaux corrodés et de la matrice en continuité
- stries véritables rares mais «orientation de la corrosion et du poli perpendiculaire au pans de la pointe

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Perçage de bois

Perçage d’os (perçoir)

MACRO-TRACES

 

 

disposition

bifaciaux

bifaciaux

 

taille

moyens

petits à moyens

 

nombre

rares (10-20)

rares (moins de 10)

 

distribution

discontinus

discontinus

Esquillements

disposition

isolés et alignés

alignés

 

morphologie

semi-circulaires

semi-circulaires et trapézoïdaux

 

direction

perpendiculaires

obliques et perpendiculaires

 

initiation

indéterminé

indet

 

inclinaison

rasant à abrupt

rasant à semi-abrupt

 

terminaison

fins ou en escalier

en escalier ou fins

Émoussés

intensité

faible à moyen

faible à fort (extrémité)

Remarques

- esquillements rares mais pointe robuste (autour de 65°)
- émoussé en partie distale et sur arête centrale

émoussé lié à la répétition des écrasements, intense à l’extrémité de la pointe

MICRO-TRACES

distribution

discontinue

-

 Micro-poli

étendue

marginale à modérée

-

 

brillance

forte

-

 

coalescence

douce grenue à dure bombée (mais rare)

-

- sur matrice

oui

non

- sur cristaux

oui

non

Émoussés

oui, à l’extrémité

non

Stries

assez rares, en groupes subparallèles, longues, larges et profondes, abrasives

absent

- sur matrice

oui

non

- sur cristaux

oui

non

distribution de la corrosion

continue surtout

isolée et continue

 Usures des cristaux

type de corrosion

plutôt régulier et fin à large

irrégulier et plutôt large

 

esquillements

peu nombreux, de petite taille, perpendiculaires, semi-c ou quad

présents, assez nombreux

 

continue breakage ?

rare

absent

Remarques

- à l’extrémité distale émoussé lié à une corrosion intense ayant enlevé presque tous les cristaux, mais topographie irrégulière (pas comme peau)
- corrosion grossière à l’extrémité distale pourrait être liée à la présence d’esquilles au fond du trou

- usures micro dominées par corrosion surtout à l’extrémité distale (mais limitée ailleurs car nombreux cristaux entiers et sans traces) et esquillements : pas très diagnostique

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Sciage de bois

Sciage de corne

MACRO-TRACES

 

 

disposition

bifaciaux

bifaciaux

 

taille

petits à grands

moyens à grands

 

nombre

moyennement nombreux (20-30)

moyen (10-20)

 

distribution

discontinus

discontinus

Esquillements

disposition

isolés et alignés

alignés

 

morphologie

semi-circulaires, demi-lune, cassures transverses

semi-circulaires, triangulaires, cassures transverses

 

direction

obliques et perpendiculaires

obliques et perpendiculaires

 

initiation

en flexion

flexion et cone

 

inclinaison

semi-abrupt, abrupt ou rasant

semi-abrupt, parfois rasant et abrupt

 

terminaison

fin, transverse, en escalier

fin, en escalier, transverse

Émoussés

intensité

émoussé lié à des écrasements d’intensité variable

-

Remarques

émoussé plus fort dans le cas du sciage d›acacia, pus dur que le noisetier et sorbier

- absence d’écras./arrondi alors que même durée d’utilisation sur os produit de nombreux écrasements (12 min)
- peu d’esquillements car tranchants courts ou durée brève

MICRO-TRACES

 

 

distribution

absent ou discontinue

discontinue

 Micro-poli

étendue

modérée

marginale

 

brillance

forte

forte

 

coalescence

dure bombée

dure bombée à ondulée

- sur matrice

oui

oui

- sur cristaux

oui

non

Émoussés

non ou faible à moyen

absent

Stries

fréquentes, larges, profondes et parallèles (nombreuses parallèles mais aussi obliques et parfois perpendiculaires)

présentes, larges, assez profondes, assez longues, parallèles, réduisant cristaux en baguettes, souvent parallèles ou obliques

- sur matrice

non

non

- sur cristaux

oui

oui

distribution de la corrosion

isolée et continue surtout

surtout continue

 Usures des cristaux

type de corrosion

plutôt irrégulier et moyennement fin

irrégulier et plutôt large

 

esquillements

rares

présents, discontinus, obliques ou perp. , parfois de grande taille ou superposés

 

continue breakage ?

absent ou rare

absent

Remarques

- corrosion, importante, qui domine sur poli
- aspect assez brillant des cristaux corrodés et de la matrice lié au poli
- stries un irrégulières en largeur (corrosion allongée ou véritables stries découpant les cristaux en baguettes irrégulières)

- corrosion peu importante, présente sur zones exposées du fil (très discontinue), irrégulière. Poli parfois dans ces zones
- sinon sur fil grains souvent intacts ou esquillés sur leurs bords
- micro-traces peu intenses probablement du fait que le tranchant s’est plutôt macro-écaillé et d’une faible durée d’utilisation

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Incision / sciage d’os

MACRO-TRACES

 

disposition

bifaciaux

 

taille

petits à moyens

 

nombre

moyen (10-20)

 

distribution

discontinus

 Esquillements

disposition

isolés ou alignés (rares superposés)

 

morphologie

semi-circulaires, trapézoïdaux, triangulaires

 

direction

obliques

 

initiation

flexion et indéterminé

 

inclinaison

rasant, semi-abrupt, abrupt

 

terminaison

en escalier, fins, rarement transverses

Émoussés

intensité

faible à moyen

Remarques

- taille et nombre réduits des esquillements, mais malgré tout organisation en chapelet parfois bien visible (os de bœuf)
- après les esquillements stabilisant le tranchant, s’use principalement par émoussé de type arrondi lié aux écrasements

MICRO-TRACES

 

distribution

discontinue

 Micro-poli

étendue

marginale

 

brillance

forte

 

coalescence

dure nappée

- sur matrice

oui

- sur cristaux

oui

Émoussés

non

Stries

rares (assez superficielles, fines et moyennement longues, parallèles, abrasives) à nombreuses (longues, larges et profondes – plus rares fines et plus superficielles – abrasives et additives probablement, souvent obliques mais aussi parallèles et perpendiculaires)

- sur matrice

parfois

- sur cristaux

oui

distribution de la corrosion

isolée et continue

 Usures des cristaux

type de corrosion

irrégulier et plutôt large

 

esquillements

présents, discontinus, obliques ou perpendiculaires souvent isolés

 

continue breakage ?

absent

Remarques

- stries dominent l’usure sur certaines pièces, mais parfois elles sont beaucoup plus rares. liée à l’activité précise (présence d’esquilles de quartizte dans rainure par ex. ?) ou bien liée au types de quartzites (grains fins noirs vs grains moyens bruns ?) + stries plus rares sur os frais (thaumathrope) mais larges et profondes
- pas de poli clairement documenté mais possibles spots sur zones exposées préservées sur le fil, sur arêtes de rares cristaux ou dans zone arrondie irrégulière entièrement corrodée sur fil (luisance de celle des cristaux)

Descriptions des macro- et des micro-traces observées sur les éclats en quartzite, en fonction de leur mode de fonctionnement

 

 

Creuser la terre

Couper des graminées

MACRO-TRACES

disposition

bifaciaux

bifaciaux

 

taille

moyens

petits à moyens

 

nombre

rares (<10)

moyennement nombreux (20-30)

 

distribution

discontinus

discontinus

Esquillements

disposition

isolés ou alignés

isolés ou alignés

 

morphologie

semi-circulaires

semi-circulaires, demi-lune, trapézoïdaux

 

direction

obliques et perpendiculaires

obliques

 

initiation

cône et indéterminé

flexion

 

inclinaison

surtout semi-abrupt

rasant à semi-abrupt

 

terminaison

fins, en escalier

fins, en escalier, transverses

Émoussés

intensité

forte

faible

Remarques

usure caractérisée surtout par un fort émoussé envahissant à couvrant, associé à quelques esquillements

faible émoussé lié à de légers écrasements associés aux esquillements, régularisant le fil

MICRO-TRACES

 

 

distribution

discontinus

discontinus

 Micro-poli

étendue

couvrante (pointe)

marginale (matrice) à modérée (cristaux)

 

brillance

moyenne

forte

 

coalescence

douce grenue

dure bombée

- sur matrice

oui

oui (moins développé)

- sur cristaux

oui

oui

Émoussés

oui, forts sur cristaux et matrice

absent à moyen, en lien avec la présence de poli bombé

Stries

rares (<10), de type corrosion linéaire sur les cristaux

assez rares, courtes, pointillées (corrosion linéaire), moyennement profondes et larges

- sur matrice

non

non

- sur cristaux

oui

oui

distribution de la corrosion

isolée mais surtout continue

isolée et continue mais rare

 Usures des cristaux

type de corrosion

assez irrégulier, large

assez irrégulier, moyennement large

 

esquillements

rares, parfois de grande taille

fréquents, obliques ou perpendiculaires, plutôt petits, souvent alignés et même superposés

 

continue breakage ?

très fréquent

très rare

Remarques

très forte corrosion associée à émoussé, usures couvrantes

- usure caractéristique sur cristaux et non sur matrice
- corrosion rare mais stries, esquillement et poli bien caractéristiques

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Annexe 2 », Palethnologie [En ligne], 10 | 2019, mis en ligne le 01 novembre 2019, consulté le 16 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/palethnologie/4211

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Palethnologie est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires du Midi
  • Logo Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées
  • Logo Travaux et Recherches archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
  • Logo Institut national de recherches archéologiques préventives
  • Logo Ministère de la Culture
  • OpenEdition Journals