Skip to navigation – Site map

Home

Présentation

Journal specialized in Classical studies (Greek and Roman history, philology, art history, archaeology), Pallas publishes three issues yearly. Pallas published monographic issues from workshops and international congresses celebrated in the university of Toulouse as well as in others French universities. Pallas offers a large place to young researchers as well to the whole scientific community specialized on Classical Studies. Every two years, Pallas publishes the results of the congress of the French association of University lecturers in a monographic issue dedicated to the new question of ancient history (Greek or Roman) for CAPES and agrégation.

Latest issue
121 | 2023
Étudier les terres cuites antiques aujourd’hui
Nommer le peuple romain en latin et en grec

Edited by Estelle Galbois and Louis Autin

Editor's notes

Dossier 1. Les figurines de terre cuite ont été largement diffusées dans les sociétés anciennes en raison de leur faible coût de production. Les terres cuites moulées en creux fabriquées à partir du IVe s. avant J.-C. dans le monde grec offrent une matière de première importance, tant du point de vue quantitatif qu’iconographique. Découvertes dans des contextes variés, elles constituent un support privilégié pour tenter de cerner les goûts et les croyances des populations sur le temps long. Si ces objets ont longtemps été étudiés d’un point de vue strictement iconographique et stylistique, les aspects techniques ayant été largement négligés, les recherches actuelles tendent à mettre en lumière les procédés de fabrication et les gestes des artisans utilisés pour confectionner ces figurines. Ce dossier entend, d’une part, éclairer des pratiques artisanales non mentionnées dans les sources antiques et, d’autre part, faire le point sur les méthodes d’investigation et les outils actuellement mobilisés pour analyser les tours de main des coroplathes. Les questions liées à la conservation et à la restauration de ces artefacts sont également abordées.

 

Dossier 2. Nommer le peuple, hier comme aujourd’hui, revêt une immédiate valeur politique, dans les deux sens du terme : au sens large, parce que de tels actes de nomination ont bien évidemment trait à la question de la délimitation de la cité et de son extérieur, et parfois aussi des différentes strates du corps civique ; au sens restreint, parce que les signifiants divers utilisés par les acteurs sont investis de signifiés mouvants selon le locuteur, son destinataire, et le contexte (social, politique, mais aussi générique) de la situation d’énonciation. À partir de ce constat, le dossier Per populi nomen propose quatre éclairages sur la dimension politique des noms utilisés pour désigner le « peuple-roi » qu’était le populus Romanus dans l’Antiquité. Les contributions abordent à partir de cet objet commun des terrains d’étude divers : la désignation de la foule des ignorants dans la philosophie stoïcienne, le lexique utilisé par un historien grec pour parler du peuple à la fin de l’époque républicaine, les mouvements d’opinion dans la plèbe romaine à la mort de Néron et pendant la guerre civile de 68-69 apr. J.-C., les commentaires de Tacite par les humanistes du XVIe siècle.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search