Navigation – Plan du site
État de la recherche
Ouvrages collectifs

La fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes (xe-xvie siècles), tome IV, Turnhout, Brepols, 2014.

François Suard
Référence(s) :

La fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes (xe-xvie siècles), tome II, dir. Catherine Gaullier-Bougassas, Turnhout, Brepols, « Alexander Redivivus » 5, 2014, 538 p.

Entrées d’index

Mots clés :

Alexandre le Grand

Parole chiave :

Alessandro il Grande

Œuvres, personnages et lieux littéraires :

Alexandreis, Historia de Preliis, Roman d’Alexandre de Paris
Haut de page

Texte intégral

1Quatrième et dernière partie de l’ouvrage consacré par Catherine Gaullier-Bougassas à l’étude du corpus médiéval européen de la littérature alexandrine, ce volume constitue un répertoire des textes étudiés dans les trois volumes précédents, dont on peut rappeler l’organisation : panorama des littératures européennes , la traduction aux sources de la création sur Alexandre dans les littératures européennes (t. 1) ; le pouvoir royal d’Alexandre, littérature et politique (t. 2) ; l’Alexandre scientifique et aventurier, Alexandre et la formation d’un espace littéraire européen (t. 3).

2Ce répertoire comprend 9 items qui présentent successivement les éditions ou manuscrits de référence, l’auteur, la datation, le milieu d’écriture et les mécènes éventuels, la forme littéraire choisie et le contenu de l’œuvre, les sources, les références des mss ou imprimés, les adaptations, traductions ou continuations diverses, la bibliographie spécifique à l’œuvre.

3Les textes, présentés par ordre alphabétique d’auteur ou de titre, sont regroupés selon l’ordre suivant : littérature latine (p. 9-76), où l’Alexandreis (13-22) et les trois versions de l’Historia de preliis (30-48) se détachent ; littérature de langue française (p. 77-241), qui forme le plus gros morceau, avec notamment le Roman d’Alexandre de Paris (85-103) mais aussi le nombre considérable (47) des œuvres qui, en vers ou en prose, abordent d’une manière ou d’une autre l’histoire ou le personnage d’Alexandre ; littérature de langue italienne (p. 243-266) ; littérature hispanique en castillan, en aragonais et en aljamiado - avec usage des caractères arabes - (p. 267-301) ; littérature en hébreu (p. 303-324) ; littérature de langue anglaise (p. 325-372) ; littérature de langue allemande (p. 373-466) ; littérature en néerlandais (p. 467-475) ; littérature de langue scandinave (p. 477-479) ; littérature de langue tchèque (p. 481-491) ; littératures en russe et en serbe (p. 493-513) ; littérature arménienne (p. 515) ; littérature byzantine et post-byzantine (p. 517-531).

4Un seul regard sur la table des matières montre l’importance variable de la tradition alexandrine selon les différentes aires linguistiques, depuis la page unique consacrée à la littérature arménienne jusqu’aux 175 pages de la tradition française. Mais qu’Alexandre se soit ou non affirmé comme un personnage essentiel dans une littérature donnée, ce répertoire constitue, avec les différents éléments qu’il propose et tout particulièrement, pour les textes moins connus des spécialistes français, les indications de contenu (littérature en hébreu par exemple), un instrument de travail indispensable pour l’étude des textes alexandrins médiévaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Suard, « La fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes (xe-xvie siècles), tome IV, Turnhout, Brepols, 2014. », Perspectives médiévales [En ligne], 40 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 21 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/peme/18186

Haut de page

Auteur

François Suard

Université Paris-Nanterre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Perspectives médiévales

Haut de page