Navigation – Plan du site

AccueilNuméros53Les Fonds du MUNAÉLes fonds du MUNAÉ

Les Fonds du MUNAÉ

Les fonds du MUNAÉ

Romain Rolland « vers la paix par l’intelligence et l’amour » : une exposition au MUNAÉ
Saadia Dahmani
p. 145-146

Texte intégral

  • 1 Commissariat : Claire Basquin et Saadia Dahmani.
  • 2 Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine sous la direction du professeur Christophe G (...)

1L’idée d’exposer Romain Rolland au MUNAÉ1 fait suite aux recherches de Claire Basquin dans les collections du musée pour l’élaboration de sa thèse2.

  • 3 Musée d’Art et d’Histoire Romain Rolland.

L’exposition s’appuie sur ces documents ainsi que sur ceux d’autres collections (BNF, ENS, la bibliothèque Diderot, Association Romain Rolland, musée de Clamecy3). Elle se présente en trois parties principales. La première s’intéresse à la vie de l’écrivain, à sa scolarité, à son œuvre littéraire, à la musique qui l’a accompagné tout au long de sa vie, à ses rapports avec de jeunes pédagogues de l’entre-deux-guerres. La deuxième partie présente les manières dont nombre d’enseignantes et enseignants de l’époque se sont approprié ses textes afin d’aborder des thématiques inscrites aux programmes scolaires comme la lutte contre l’alcoolisme, l’apprentissage de la musique ou encore l’importance de l’imagination dans le développement de l’enfant. La dernière partie aborde la pensée universaliste de Romain Rolland illustrée par le réseau des correspondances qu’il a entretenues avec des figures internationales des mondes littéraire, politique ou artistique en particulier avec Stefan Zweig, Mahatma Gandhi, Léon Tolstoï, Richard Strauss, Maxime Gorki, Sigmund Freud.

Qui est Romain Rolland ?

2Enfant de la Nièvre, Romain Rolland est né en 1866 à Clamecy. Son activité littéraire commence dès sa jeunesse, elle est d’abord tournée vers le théâtre puis vers l’écriture de romans et de biographies. En 1903, il écrit Vie de Beethoven, biographie de son « ami », l’œuvre qui le fait connaitre. Entre 1904 et 1913, il publie, Jean-Christophe, roman-fleuve en dix volumes, traversé par la musique et célébrant la fraternité franco-allemande, pour lequel il obtient en 1915 le prix Nobel de littérature.

Au déclenchement de la première guerre mondiale, Romain Rolland se trouve en Suisse et publie son manifeste Au-dessus de la mêlée. Il veut faire entendre la voix du pacifisme, de la justice et de l’amour. Incompris, il rencontre un grand rejet notamment dans l’opinion française.

Compagnon du Front populaire, il quitte la Suisse en 1938 et s’installe à Vézelay où il meurt en 1944.

Romain Rolland et les pédagogies

  • 4 Romain Rolland, Péguy, t. I, édition originale, Paris : Albin Michel, 1944, p. 19.

3Très critique de l’enseignement, notamment celui dont il a bénéficié, il en dénonce la méthode à travers la comparaison qu’il fait de l’enseignement dans les lycées de « petits bourgeois » et « l’école de quartier » fréquentée par son ami et éditeur Charles Péguy, enfant d’une famille pauvre, qu’il valorise4.

4Sa déception de la méthode « traditionnelle » ne le détourne pas de la chose pédagogique, il s’intéresse aux nouvelles pratiques de son époque. D’abord dans la sienne quand il est devenu enseignant de morale à l’école primaire supérieure (EPS) Jean-Baptiste-Say, tout au début de sa carrière, où, au programme officiel, il préfère la lecture des Misérables.

5Ses cours d’histoire de la musique à la Sorbonne, dispensés plus tard, ne sont guère conventionnels.

Romain Rolland montre un grand intérêt pour les expériences progressistes des pédagogies « nouvelles ». En 1911, à la suite de la visite d’une école ouverte par la pédagogue Maria Montessori, il se montre enthousiaste.

Durant son séjour en Suisse pendant la première guerre mondiale, il fait la connaissance du pédagogue suisse Adolphe Ferrière (1879-1960), figure majeure du mouvement de l’Éducation nouvelle, cofondateur de la Ligue internationale pour l’Éducation nouvelle (1921). Il écrit en 1929 un texte de soutien à sa revue Pour l’Ère Nouvelle intitulé « La question de l’Éducation nouvelle est la plus grande du temps présent... ».

  • 5 https://asso-amis-de-freinet.org/content/laffaire-de-saint-paul-1932-1933, consulté le 27 septembre (...)

6En 1933, Romain Rolland soutient Freinet dans « l’affaire Saint Paul5 ». Il devient en 1936 le président d’honneur du « Front de l’Enfance » initié par Freinet.

Dans l’entre-deux-guerres, l’œuvre de Romain Rolland est une référence portant les espoirs de paix de toute une génération d’enseignants et d’enseignantes mobilisés en faveur du rapprochement franco-allemand.

Haut de page

Notes

1 Commissariat : Claire Basquin et Saadia Dahmani.

2 Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine sous la direction du professeur Christophe Gauthier, soutenue le 9 mai 2022 à l’université Paris Sciences et Lettres.

3 Musée d’Art et d’Histoire Romain Rolland.

4 Romain Rolland, Péguy, t. I, édition originale, Paris : Albin Michel, 1944, p. 19.

5 https://asso-amis-de-freinet.org/content/laffaire-de-saint-paul-1932-1933, consulté le 27 septembre 2023.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Saadia Dahmani, « Les fonds du MUNAÉ »Penser l’éducation, 53 | 2023, 145-146.

Référence électronique

Saadia Dahmani, « Les fonds du MUNAÉ »Penser l’éducation [En ligne], 53 | 2023, mis en ligne le 01 décembre 2023, consulté le 27 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/pensereduc/2099 ; DOI : https://doi.org/10.4000/pensereduc.2099

Haut de page

Auteur

Saadia Dahmani

Responsable du département des publics au MUNAÉ

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search