Navigation – Plan du site
Préface

Les multiples : une définition du champ de recherche et un cas particulier, les « doubles »

Walter Cupperi
Traduction de Julia Castiglione
p. 17-22

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Aperçu du texte

Il n’est pas surprenant que l’homo digitalis examine avec intérêt le thème des multiples des siècles passés : ils passent pour de possibles ascendants des formes de réplication auxquelles les circuits de la mondialisation nous ont habitués. Regardés avec méfiance par l’historiographie du xixe siècle, les multiples ont ensuite été considérés comme des formes exemplaires de l’art contemporain innovant par différentes voix du débat esthétique au xxe siècle (Walter Benjamin, Rosalind Krauss) et au xxie siècle (Georges Didi-Huberman) – souvent dans des interventions peu enclines à saisir les spécificités passées de cette catégorie d’objets disparates. Plus récemment, les études sur la question ont trouvé un terrain seulement en apparence plus neutre dans le domaine de l’object-based scholarship et des recherches qui étudient la culture matérielle à l’échelle transcontinentale – ce qui a entraîné l’application du concept de « multiple » à des artefacts prémodernes de provenance ni europée...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Walter Cupperi, « Les multiples : une définition du champ de recherche et un cas particulier, les « doubles » », Perspective, 2 | 2019, 17-22.

Référence électronique

Walter Cupperi, « Les multiples : une définition du champ de recherche et un cas particulier, les « doubles » », Perspective [En ligne], 2 | 2019, mis en ligne le 30 juin 2020, consulté le 05 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/perspective/14141 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.14141

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals