Navigation – Plan du site
Débats

Les moulages en plâtre au xxie siècle

Un débat entre Malcolm Baker, Michael Falser, Antoinette Le Normand-Romain et Veronika Tocha, mené par Eckart Marchand
Malcolm Baker, Michael Falser, Antoinette Le Normand-Romain, Eckart Marchand et Veronika Tocha
Traduction de Françoise Jaouën, Marie Caillat et Delphine Wanes
p. 25-50

Ndlr

Les contributions de Malcolm Baker, Michael Falser et Eckart Marchand ont été traduites de l’anglais par Françoise Jaouën ; la contribution de Veronika Tocha a été traduite de l’allemand par Marie Caillat et Delphine Wanes.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Aperçu du texte

On constate, depuis une trentaine d’années, un véritable regain d’intérêt pour les moulages en plâtre et les collections de moulages. Une série de colloques internationaux ont été consacrés au sujet en France à la fin des années 1980 et dans les années 1990, suivis de manifestations similaires en Italie, en Angleterre, aux États-Unis, en Pologne, en Allemagne et ailleurs. Ces événements avaient souvent pour objectif de défaire l’image des moulages forgée au début du xxe siècle, à savoir des copies mécaniques réalisées dans un matériau terne et bon marché, et qui étaient donc, de ce fait, délaissés ou retirés, voire détruits ; des collections entières ont ainsi disparu. Aujourd’hui, partout dans le monde, on réévalue l’intérêt des plâtres ; soigneusement conservés et catalogués, les objets sortent des réserves pour être exposés dans les musées ; les musées et galeries de moulages sont réaménagés, agrandis, parfois installés dans de nouveaux locaux. De plus en plus, ces pièces et les ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Malcolm Baker, Michael Falser, Antoinette Le Normand-Romain, Eckart Marchand et Veronika Tocha, « Les moulages en plâtre au xxie siècle », Perspective, 2 | 2019, 25-50.

Référence électronique

Malcolm Baker, Michael Falser, Antoinette Le Normand-Romain, Eckart Marchand et Veronika Tocha, « Les moulages en plâtre au xxie siècle », Perspective [En ligne], 2 | 2019, mis en ligne le 30 juin 2020, consulté le 25 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/perspective/14242 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.14242

Haut de page

Auteurs

Malcolm Baker

Malcolm Baker est Distinguished Professor émérite d’histoire de l’art à l’Université de Californie, Riverside, et vit maintenant à Londres où il est Honorary Senior Research Fellow au Victoria and Albert Museum. En tant que conservateur au V&A dans les années 1980, il a travaillé sur l’histoire de la collection des moulages en plâtre. Il a beaucoup écrit sur l’histoire de la sculpture et s’est particulièrement intéressé aux questions de réplication et de reproduction. Son livre le plus récent est The Marble Index. Roubiliac and Sculptural Portraiture in Eighteenth-century Britain (Yale University Press, 2015).

Articles du même auteur

Michael Falser

Michael Falser est architecte et historien de l’art à Vienne (Autriche). Il a dirigé, depuis 2009, au sein du Cluster of Excellence, le projet « Asia and Europe in a Global Context – The Dynamics of Transculturality » (université de Heidelberg) son projet sur le temple d’Angkor Vat, considéré comme une histoire contemporaine d’un patrimoine transculturel et partagé entre la France et le Cambodge ; il s’intéresse en particulier aux expositions universelles/coloniales, aux musées de moulages de Paris et de Marseille (1867-1937) et au Parc archéologique d’Angkor au Cambodge (1907/25-2019). Les résultats de ces recherches ont été publiés dans Angkor Wat – A Transcultural History of Heritage (Berlin, DeGruyter, 2019).

Antoinette Le Normand-Romain

Antoinette Le Normand-Romain, conservateur général honoraire du patrimoine, a été directrice générale de l’INHA (2006-2016). Auparavant en poste au musée d’Orsay (1977-1994) puis au musée Rodin (1994-2006) où elle était responsable des sculptures, ses articles et ouvrages portent principalement sur la sculpture du xixe et du début du xxe siècle, en particulier sur Rodin et désormais sur Maillol. Elle a été commissaire de nombreuses expositions dont, au Grand Palais, Rodin. L’exposition du centenaire, en 2017.


Articles du même auteur

Eckart Marchand

Eckart Marchand a enseigné l’histoire de l’art à l’université de Reading. Membre du groupe international de recherche Bilderfahrzeuge, il est aujourd’hui assistant archiviste au Warburg Institute de Londres, et codirecteur de la revue Sculpture Journal. Il a publié de nombreux textes sur les moulages en plâtre et organisé trois colloques internationaux sur le sujet. Il prépare un ouvrage sur l’usage des moulages de plâtre dans les ateliers d’artistes depuis la Renaissance jusqu’au début du xixe siècle.

Veronika Tocha

Veronika Tocha, docteure en histoire de l’art, est collaboratrice scientifique aux Staatliche Museen zu Berlin, où elle est responsable de la recherche sur les collections de la Gispformerei. Elle a grandement contribué à concevoir et à mettre en place le colloque « Casting. Ein analoger Weg ins Zeitalter der Digitalisierung? » (2015) et est commissaire de la grande exposition Near Life. The Gipsformerei – 200 Years of Casting Plaster (2019-2020), organisée à l’occasion du 200e anniversaire de la Gipsformerei, exposition qui inaugure la James-Simon-Galerie récemment ouverte.

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals