Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1EssaisLe magazine, support originel de ...

Essais

Le magazine, support originel de la photographie japonaise dans les années 1960-1970

The Magazine, the Original Vehicle of Japanese Photography in 1960s and 1970s
Die Zeitschrift, ursprüngliches Medium der japanischen Fotografie in den 1960er-1970er Jahren
Il magazine, supporto originale della fotografia giapponese negli anni ’60 e ’70
El magazín, soporte original de la fotografía japonesa en los años 1960-1970
Lilian Froger
p. 281-292

Résumés

Les années 1960 et 1970 sont généralement considérées comme l’âge d’or de la photographie japonaise, période pendant laquelle débutent les carrières de Tōmatsu Shōmei, Nakahira Takuma, Moriyama Daidō, ou encore d’Araki Nobuyoshi. Si les musées font désormais l’acquisition de certains de leurs tirages, l’essentiel de leur production photographique a toujours été destiné à la publication. Le livre de photographies japonais a quant à lui fait l’objet de beaucoup d’attention depuis une quinzaine d’années, mettant en lumière un pan méconnu de l’histoire de la photographie japonaise. Il reste cependant à appréhender un autre acteur majeur de cette histoire : le magazine. En effet, qu’il prenne la forme de revues indépendantes ou de périodiques à grand tirage, le magazine sert au Japon à la fois de vecteur de diffusion de la photographie mais aussi de support de création et de réflexion à part entière, contribuant pleinement à partir de la fin des années 1960 à l’affirmation d’une pensée de l’image photographique sous forme de séquence.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Provoke, une revue à l’aura mythique
À l’ombre de Provoke
Les magazines grand public, indispensables relais
Enrichir les corpus connus

Aperçu du texte

En mars 1974 débute à New York l’exposition New Japanese Photography, organisée au Museum of Modern Art (MoMA) par Yamagishi Shōji et par John Szarkowski, directeur du département de la photographie dans le musée. Le public américain découvre alors les clichés de quinze photographes contemporains – parmi lesquels Domon Ken, Fukase Masahisa, Kawada Kikuji, Moriyama Daidō, ou encore Tōmatsu Shōmei –, aujourd’hui considérés comme des figures majeures de la photographie japonaise de la seconde moitié du xxe siècle. D’un point de vue symbolique, le MoMA fait figure d’instance de légitimation, et après cette première exposition hors du Japon au sein de l’institution la plus respectée en matière de photographie, la production japonaise intègre rapidement le circuit des grands musées occidentaux, donnant lieu à diverses expositions collectives ou monographiques à la fin des années 1970, puis pendant les décennies 1980 et 1990. En Europe et aux États-Unis, les musées font simultanément l’acq...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lilian Froger, « Le magazine, support originel de la photographie japonaise dans les années 1960-1970 »Perspective, 1 | 2020, 281-292.

Référence électronique

Lilian Froger, « Le magazine, support originel de la photographie japonaise dans les années 1960-1970 »Perspective [En ligne], 1 | 2020, mis en ligne le 30 décembre 2020, consulté le 27 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/perspective/19172 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.19172

Haut de page

Auteur

Lilian Froger

Lilian Froger est docteur en histoire de l’art contemporain, auteur d’une thèse sur le livre de photographies japonais. Il a bénéficié en 2017 du soutien du CNAP pour un projet de recherche sur l’exposition de la photographie au Japon dans les années 1970. Il est actuellement chargé des collections de photographies contemporaines au musée d’Art et d’Archéologie d’Aurillac.

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search