Navigation – Plan du site

AccueilNuméros2EssaisLe Corp(u)s habité de Poussin

Essais

Le Corp(u)s habité de Poussin

Poussin’s Inhabited Corpus
Poussins bewohnte(r) Körper
Il corpo/us abitato di Poussin
El cuerpo / corpus habitado de Poussin
Todd P. Olson
Traduction de Étienne Gomez
p. 159-170

Résumés

Le Groupe de nymphes de Nicolas Poussin (Los Angeles, J. Paul Getty Museum) est une esquisse tirée d’un bas-relief antique représentant des divinités marines. Au verso, on trouve un fragment de prescription médicale décrivant un traitement contre la syphilis, ou morbus gallicus. Les origines inconnues de ce mal francese dont la pandémie a envahi l’Italie du xvie siècle ont inspiré à des auteurs comme Fracastoro dans son poème Syphilis une épidémiologie caractérisée par un diagnostic, et un traitement, issus de la mythologie gréco-romaine. La maladie apparaissait comme une habitation du corps humain par une forme serpentine invisible, la sensation de douleur étant ainsi associée à l’expérience haptique exprimée dans le poème de Jacques Sadolet sur la découverte du Laocoon. Poussin a exploré la représentation de la contagion externe et de l’affliction interne à travers deux peintures : La Peste d’Asdod (musée du Louvre) et Le Martyr de saint Érasme (musées du Vatican). À rebours des spécialistes qui, suivant les propos d’Aby Warburg, parlent de survivance (nachleben) d’un passé païen, cet article analyse les œuvres de Poussin à la lumière des propos de Jean Seznec, dans La Survivance des dieux antiques (1939), sur l’ambivalence de la première modernité vis-à-vis de l’Antiquité.

Haut de page

Note de l’auteur

Cet article est tiré d’une communication présentée au Congrès annuel de la Renaissance Society of America (2005) à l’occasion d’une table ronde présidée par Katherine Ibbett. J’exprime ma reconnaissance à Phillippa Plock et à David Packwood pour leur contribution, ainsi qu’à Linda Nolan et à Ranni Davide pour leur aide.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2022.

Plan

Accidents
Miasmes
Douleur
Spolia

Aperçu du texte

Une plume accablée hésite sur le corps d’une déesse triomphante (fig. 1a). Une néréide dont la silhouette est suggérée par un ensemble de courbes tracées à l’encre sur le papier se tient en appui sur un premier plan aqueux. Le dos tourné, elle masque en partie son double inversé, une autre néréide surgie des vagues sur le dos d’un triton. Le contour plus épais de cette deuxième nymphe marine contredit la réduction de taille à peine perceptible signifiant une plus grande distance. Cet accent mis sur la forme externe plutôt que sur la gradation chromatique interne nie toute systématicité dans la représentation de la profondeur ainsi que toute promesse d’agencement narratif. La perspective se réduit à un phénomène furtif et à peine rationnel localisé dans des traits isolés. La densité et la verticalité de ce groupe de corps évoquent l’univers haptique et figé d’un bas-relief mythologique romain, à la fois dégradé et altéré. Cette simple esquisse suggère des pertes matérielles. Des drap...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Todd P. Olson, « Le Corp(u)s habité de Poussin  »Perspective, 2 | 2021, 159-170.

Référence électronique

Todd P. Olson, « Le Corp(u)s habité de Poussin  »Perspective [En ligne], 2 | 2021, mis en ligne le 30 juin 2022, consulté le 21 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/perspective/25506 ; DOI : https://doi.org/10.4000/perspective.25506

Haut de page

Auteur

Todd P. Olson

Todd P. Olson, professeur d’histoire de l’art de la première modernité au département d’histoire de l’art de l’Université de Californie à Berkeley, est l’auteur de Poussin and France: Painting, Humanism and the Politics of Style (New Haven, Yale University Press, 2002), Caravaggio’s Pitiful Relics (New Haven / Londres, Yale University Press, 2014), et Jusepe de Ribera (1591-1652): Skin, Repetition and Painting in Viceregal Naples (University Park, Penn State University Press, à paraître).

Haut de page
  • Logo INHA
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search